Bel­le­chasse: le co­mi­té sur l’al­cool au vo­lant se tourne vers le can­na­bis

La Voix du Sud - - ACTUALITÉS - ÉRIC GOURDE egourde@la­voix­du­sud.com

DROGUES. Sans crier mis­sion ac­com­plie face à l’al­cool au vo­lant, le co­mi­té char­gé de sou­te­nir la pré­ven­tion dans ce do­maine dans Bel­le­chasse sou­haite main­te­nant se pré­pa­rer à faire face à la lé­ga­li­sa­tion du can­na­bis pré­vue au cours de l’été.

Pré­sident du co­mi­té, Mar­cel Mo­rin est ce­lui qui a lan­cé la ré­flexion au sein du groupe et les membres de la table ont choi­si d’al­ler de l’avant avec cet ob­jec­tif. «L’idée, c’est d’être prêt à temps pour pou­voir agir en pré­ven­tion plu­tôt que d’être en ré­ac­tion. Nous vou­lons al­ler cher­cher le pa­ral­lèle de l’al­cool au vo­lant avec le can­na­bis pour pou­voir y faire face le mo­ment ve­nu».

«Que fe­ront nos fêtes et fes­ti­vals cet été lorsque la loi se­ra ef­fec­tive? se de­mande M. Mo­rin. Les gens au­ront-ils le droit de fu­mer sur les sites? Ça va sor­tir de là com­ment ce monde-là? Les gens de la Sû­re­té du Qué­bec ap­pli­que­ront la loi, mais qu’elle se­ra la loi et les po­li­ciers se­ront-ils for­més à temps pour l’ar­ri­vée de la loi? Ça fait beau­coup de ques­tions et on doit se pré­pa­rer en consé­quence».

D’ici là, son co­mi­té de­vra et a dé­jà com­men­cé à se do­cu­men­ter pour trou­ver les bonnes fa­çons d’agir se­lon lui. «Ce qui est im­por­tant pour nous, c’est de sa­voir quoi faire et com­ment le faire. Cer­tains états amé­ri­cains comme le Co­lo­ra­do ou la Ca­li­for­nie ont dé­jà ap­pli­qué la lé­gis­la­tion. On y re­marque qu’il y a une aug­men­ta­tion de 7 à 14 % des gens qui conduisent avec les fa­cul­tés af­fai­blies. Ce se­ra pa­reil chez nous, sur­tout au dé­but, car les gens ne sau­ront pas com­ment agir. Il est cer­tain que nous de­vrons tout re­faire notre do­cu­men­ta­tion et notre pu­bli­ci­té».

OPÉ­RA­TION NEZ ROUGE BEL­LE­CHASSE

Le co­mi­té pré­si­dé par M. Mo­rin tra­vaille aus­si à sup­por­ter les ac­ti­vi­tés d’opé­ra­tion Nez Rouge dans Bel­le­chasse. Même si l’ac­ti­vi­té n’a pas été te­nue en dé­cembre der­nier, la ré­flexion doit se pour­suivre se­lon lui et peut-être même s’élar­gir à l’en­semble de la conduite avec les fa­cul­tés af­fai­blies. «Est-ce que Nez Rouge se­ra uni­que­ment dé­dié à pré­ve­nir l’al­cool au vo­lant? Je me pose la ques­tion. Il faut com­men­cer à ré­flé­chir. La pro­mo­tion par­le­ra-t-elle des deux vo­lets? Il fau­dra que le na­tio­nal s’in­ter­roge là-des­sus».

S’il y avait eu sept ar­res­ta­tions pour conduite avec les fa­cul­tés af­fai­blies lors de la pé­riode des fêtes en 2016, ce nombre au­rait lé­gè­re­ment aug­men­té cette an­née avec neuf se­lon M. Mo­rin. Ain­si, il se dit heu­reux que l’ab­sence de Nez Rouge dans Bel­le­chasse ait eu peu d’ef­fets né­ga­tifs. Il sou­haite mal­gré tout que l’opé­ra­tion soit de re­tour en dé­cembre pro­chain. «On es­saie de se po­si­tion­ner pour as­su­rer une re­lève et qu’il y ait une Opé­ra­tion Nez Rouge Bel­le­chasse en dé­cembre 2018. On es­père qu’une or­ga­ni­sa­tion et des per­sonnes puissent pi­lo­ter le dos­sier».

Co­or­don­na­trice du co­mi­té, Cin­thia Baillar­geon in­dique que le groupe tien­dra une ren­contre publique le 14 mars pro­chain à la salle du conseil des maires de la MRC. «Nous avions mul­ti­plié les dé­marches au cours de l’été, sauf que les or­ga­nismes que nous avions ci­blés avaient dé­jà des en­ga­ge­ments en dé­cembre. Nous ten­tons de trou­ver une so­lu­tion pour la pro­chaine pé­riode des fêtes».

Elle ajoute que la re­cherche d’un or­ga­nisme par­te­naire de­meure la prio­ri­té. «Nous avons be­soin de plu­sieurs choses. Si nous trou­vions éga­le­ment un lo­cal gra­tuit, idéa­le­ment si­tué au coeur de Bel­le­chasse, ce­la re­pré­sen­te­rait da­van­tage de pro­fits pour l’or­ga­nisme qui dé­ci­de­rait de se lan­cer».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.