Carte pos­tale de Bar­ce­lone

La Voix Pop - - CHRONIQUE -

Que me res­te­ra-t-il de Bar­ce­lone? Une mu­sique? Bien j’en ai écou­té au­cune de par­ti­cu­lière. Un par­fum dé­po­sé entre deux ruelles pit­to­resques du vieux quar­tier go­thique, près de la sta­tue de Ch­ris­tophe Co­lomb qui marque le temps. C’est ré­con­for­tant, on a tous un pe­tit Ch­ris­tophe dans nos gènes. Ce char­mant quar­tier cache de très vieilles et hautes ruelles étroites, comme de pe­tits ca­nyons la­by­rin­thiques.

Il me res­te­ra bien cer­tai­ne­ment, le sou­rire et la beau­té des gens, leur ac­cueil qui pour­rait quelques fois être in­té­res­sé, et pour­quoi pas? J’aime à pen­ser que les églises an­ciennes qui font la garde un peu par­tout, comme des tours muettes, abritent un pas­sé riche en his­toires, en vé­cus et en se­crets pro­fon­dé­ment en­fouis dans le coeur de chaque pierre.

Au pe­tit ma­tin, j’en­tends les pas des ou­vriers et des mar­chands du quar­tier qui ré­sonnent sur le pa­vé fraî­che­ment la­vé. Ils vont et viennent comme des four­mis cou­ra­geuses et in­fa­ti­gables. Même en oc­tobre, un so­leil de juillet fait le bon­heur des mil­liers de tou­ristes fous, qui comme moi, sa­luent une Es­pagne en pleine ca­ni­cule im­pro­vi­sée. Tout au­tour, ça bouge, on soupe très tard le soir. Ici, les gens boivent pas mal et ils fument beau­coup, c’est comme une mode ré­tro.

Comme un ado sol­li­ci­té par un en­vi­ron­ne­ment sin­gu­lier et ma­gni­fique, je vi­site tous les quar­tiers, je suis fran­che­ment fas­ci­né et ébloui par l’ar­chi­tec­ture de Bar­ce­lone. Le mo­derne qui em­brasse l’an­cien. Ma­riage par­fait s’il en est un. L’au­dace et l’in­fluence de Gau­di s’ins­crivent un peu par­tout. Bar­ce­lone est aux cou­leurs de ce for­mi­dable ar­chi­tecte, c’est un am­bas­sa­deur qui a, à sa fa­çon, ren­du cette ville au­da­cieuse et fière. C’est très propre ici, je marche tous les soirs sur la Ram­bla (pro­me­nade in­con­tour­nable, tou­ris­tique et très fré­quen­tée). Je suis là en­core, fas­ci­né par la foule qui s’agite à toutes les heures du jour, plus folle et plus ani­mée. Quelques at­trapes-tou­ristes, c’est in­évi­table! Tout est un peu cher, mais on y trouve son compte.

Chaque coin de rue cache son mys­tère, ses sur­prises. Une ville qui se marche. Mu­sées at­ti­rants, pe­tits et grands. Char­mants res­tos sym­pas, cui­sine in­té­res­sante, coû­teuse et goû­teuse. Je vais me rap­pe­ler que Bar­ce­lone ne res­semble à au­cune autre grande ville. Elle est unique par sa forme, son es­prit et sa créa­ti­vi­té. Bar­ce­lone nous ac­cueille bras ou­verts avec sa Sa­gra­da Fa­mi­lia, joyau in­com­pa­rable, son im­pres­sion­nante ca­thé­drale, son parc Gûell, ses for­mi­dables sculp­tures, ses rues sou­vent larges et lu­mi­neuses, son parc olym­pique fonc­tion­nel et ac­tua­li­sé, la fo­lie du mu­sée du grand Mi­ro, son fas­ci­nant port, ses plages et ses atouts.

Comme une femme, Bar­ce­lone, c’est bien plus en­core, il fau­drait plus d’une vie pour la connaître vrai­ment. PRO­GRAMME DE REM­PLA­CE­MENT DE FRI­GO POUR LES MÉ­NAGES À FAIBLE RE­VE­NU Com­po­sez le 1 877 222-0809 (sans frais) pour vous ins­crire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.