Couillard en fa­veur de l’abo­li­tion des ré­fé­ren­dums mu­ni­ci­paux

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - ROMAIN SCHUÉ romain.schue@tc.tc

PO­LI­TIQUE. Le pre­mier mi­nistre du Qué­bec, Phi­lippe Couillard, a ap­por­té le 4 mai son sou­tien au maire de Mon­tréal, De­nis Co­derre, qui sou­haite sup­pri­mer les ré­fé­ren­dums mu­ni­ci­paux.

Phi­lippe Couillard s’est pu­bli­que­ment dit en fa­veur de cette me­sure ins­crite dans le pro­jet de loi 122 dé­po­sé en dé­cembre 2016 qui per­met­tra une plus grande au­to­no­mie des mu­ni­ci­pa­li­tés.

In­vi­té à s’ex­pri­mer lors de la cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture des as­sises an­nuelles de l’Union des mu­ni­ci­pa­li­tés du Qué­bec (UMQ), au Pa­lais des con­grès de Mon­tréal, le pre­mier mi­nistre a ex­pli­qué faire « confiance » aux élus mu­ni­ci­paux.

« Il ne s’agit pas d’en­le­ver le droit aux ci­toyens d’être consul­tés sur des pro­jets », a-t-il in­di­qué de­vant plu­sieurs cen­taines de maires de la pro­vince.

UNE  MA­THÉ­MA­TIQUE RÉFÉREN DAIRE  DÉ­NON­CÉE

De nom­breux maires de la pro­vince sou­tiennent cette vo­lon­té. Alors que le maire de Qué­bec, Ré­gis La­beaume, a af­fir­mé vou­loir avoir « la li­ber­té de faire nos choix », De­nis Co­derre a évo­qué «la dé­mo­cra­tie re­pré­sen­ta­tive» pour jus­ti­fier ce dé­sir de stop­per les ré­fé­ren­dums mu­ni­ci­paux.

« On a ce man­dat de re­pré­sen­ter la po­pu­la­tion, a-t-il in­di­qué, avant d’évo­quer les pé­riodes de ques­tions au cours des conseils mu­ni­ci­paux et d’ar­ron­dis­se­ments, ain­si que le Conseil consul­ta­tif d’ur­ba­nisme (CCU). On a plein d’évè­ne­ments qui dé­montrent à quel point on a un lien di­rect avec la po­pu­la­tion. »

Pré­sident de l’UMQ, Ber­nard Sé­vi­gny a quant à lui dé­non­cé « la ma­thé­ma­tique ré­fé­ren­daire » qui per­met­trait à une mi­no­ri­té de « s’op­po­ser à un pro­jet d’in­té­rêt gé­né­ral ». « Il faut re­nou­ve­ler le pro­ces­sus de consul­ta­tion et ame­ner la consul­ta­tion pu­blique dans le 21e siècle», a ajou­té ce­lui qui est éga­le­ment maire de Sher­brooke.

Un avis que ne par­tage pas l’op­po­si­tion of­fi­cielle à l’hô­tel de ville de Mon­tréal. « Un pro­ces­sus de consul­ta­tion ne rem­place en rien le droit dé­mo­cra­tique des ci­toyens de faire pres­sion sur les élus et les pro­mo­teurs afin que ceux-ci dé­ve­loppent de meilleurs pro­jets qui tiennent compte des be­soins de la col­lec­ti­vi­té », a ré­agi Valérie Plante, la chef de Pro­jet Mon­tréal.

DES  PRO­BLÈMES  AD­MIS

Pré­ci­sant vou­loir mettre en place « un ca­rac­tère obli­ga­toire » de consul­ta­tion « au ni­veau des grands pro­jets », De­nis Co­derre a te­nu éga­le­ment à adres­ser un mes­sage ferme aux dé­pu­tés des dif­fé­rentes op­po­si­tions à l’As­sem­blée na­tio­nale qui dé­bu­te­ront l’étude des ar­ticles de ce pro­jet de loi la se­maine pro­chaine.

« Ar­rê­tez de dire que vous croyez aux mu­ni­ci­pa­li­tés, c’est le temps de le dé­mon­trer », a-t-il cla­mé.

Re­con­nais­sant lui aus­si « des pro­blèmes » pour faire ac­cep­ter cette me­sure, Phi­lippe Couillard es­père faire adop­ter ce pro­jet de loi « d’ici la fin de la ses­sion par­le­men­taire », soit avant l’été.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.