Hy­dro-Qué­bec met un frein aux plans des Ir­lan­do-Mon­tréa­lais

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - NICHOLAS DE RO­SA nicholas.de­ro­sa@tc.tc

HIS­TOIRE. De­puis plus de cinq ans, la com­mu­nau­té ir­lan­daise de Mon­tréal se mo­bi­lise pour l’amé­na­ge­ment d’un parc qui ho­no­re­rait la mé­moire des 6000 Ir­lan­dais dé­cé­dés en route vers la ville lors de la Grande Fa­mine de 1847. Hé­las, le ter­rain sa­cré qu’elle convoite à Pointe-Saint-Charles a ré­cem­ment été ven­du à Hy­dro-Qué­bec.

Le lot en ques­tion, qui est pré­sen­te­ment un sta­tion­ne­ment d’ap­point du Ca­si­no de Mon­tréal, est si­tué à proxi­mi­té du pont Vic­to­ria, à quelques pas du roc ir­lan­dais (Black Rock). Ce mo­nu­ment éri­gé en 1859 lors de la construc­tion du pont est la pierre tom­bale fi­gu­ra­tive de ces 6000 morts, mais la com­mu­nau­té es­time que da­van­tage doit être fait pour sou­li­gner cet évè­ne­ment his­to­rique.

«Plu­sieurs grosses villes ont des parcs pour com­mé­mo­rer les vic­times de la fa­mine dans leur région. À titre com­pa­ra­tif, 1000 Ir­lan­dais sont dé­cé­dés en na­vi­guant vers To­ron­to. La ville a un parc pour eux et un autre parc pour les To­ron­tois qui leur sont ve­nus en aide. On veut ho­no­rer les morts et les ai­dants Qué­bé­cois avec notre pro­jet», fait va­loir Fer­gus Keyes, pré­sident du Mon­treal Irish Mo­nu­ment Park Foun­da­tion.

Au fil des der­nières an­nées, son or­ga­nisme a ren­con­tré plu­sieurs po­li­ti­ciens des trois pa­liers de gou­ver­ne­ment pour pré­sen­ter leur idée et ceux-ci l’ont tou­jours ac­cueillie po­si­ti­ve­ment, dis M. Keyes.

C’est tou­te­fois la So­cié­té im­mo­bi­lière du Ca­na­da (SIC), la so­cié­té d’État qui est pro­prié­taire du ter­rain, qui a eu le der­nier mot: l’en­droit de­vien­dra un poste de trans­for­ma­tion élec­trique.

AL­TER­NA­TIVE IN­SUF­FI­SANTE

Consciente de la mo­bi­li­sa­tion et de la va­leur his­to­rique du ter­rain à la suite de ren­contres avec le dé­pu­té fé­dé­ral de Ville-Ma­rie–Le SudOuest–Île-des-Soeurs, Marc Miller, la SIC a im­po­sé à Hy­dro-Qué­bec d’in­clure une com­mé­mo­ra­tion «adé­quate» aux évé­ne­ments de 1847 à son nou­veau poste de trans­for­ma­tion. Le prix du lot qui a été ven­du à Hy­droQué­bec lorsque la So­cié­té im­mo­bi­lière du Ca­na­da l’a ac­quis en 1982. Le prix de vente en 2017 est en­core in­con­nu.

C’est un pro­jet qu’on vou­lait avoir pour tous les mon­tréa­lais, pour le 375e de la ville et pour le 150e du Ca­na­da»

Fer­gus Keyes, pré­sident du Mon­treal Irish Mo­nu­ment Park Foun­da­tion

«Nous sommes ex­trê­me­ment sen­sibles aux pré­oc­cu­pa­tions des Ir­lan­dais et nous sou­hai­tons col­la­bo­rer avec la com­mu­nau­té pour un hom­mage», a in­di­qué le porte-pa­role d’Hy­droQué­bec, Jean-Fran­çois Ga­gné. Il pré­cise tou­te­fois qu’il ignore quel es­pace se­ra dé­dié à la com­mu­nau­té ir­lan­daise, pour l’ins­tant.

Pour M. Keyes, ce­la est net­te­ment in­suf­fi­sant. «S’ils dé­cident de mettre une plaque ou de dé­pla­cer le roc, c’est in­ac­cep­table. Il faut que ce soit plus beau et plus gros. Le seul hom­mage que nous avons est le roc, pla­cé au beau mi­lieu de l’au­to­route et dif­fi­ci­le­ment ac­ces­sible», dit-il, ajou­tant que Grif­fin­town et Pointe-SaintC­harles ont be­soin de da­van­tage d’es­paces verts.

De son cô­té, Marc Miller est d’avis que l’al­ter­na­tive pro­po­sée pour­rait bien ré­pondre aux de­mandes de la com­mu­nau­té. «Je vais conti­nuer d’être po­si­tif avant d’être né­ga­tif», dit le dé­pu­té aux ori­gines ir­lan­daises.

Cette nou­velle sur­vient moins de deux se­maines avant la marche an­nuelle de l’Église Saint-Ga­briel au roc ir­lan­dais, Walk to the Stone, qui re­groupe ha­bi­tuel­le­ment près de 300 per­sonnes. Elle se dé­rou­le­ra le 28 mai à 11h30.

Le poste de trans­for­ma­tion élec­trique était né­ces­saire vu la de­mande gran­dis­sante du sec­teur, no­tam­ment avec le dé­ve­lop­pe­ment de Grif­fin­town, en plus du Ré­seau élec­trique mé­tro­po­li­tain (REM).» Jean-Fran­çois Ga­gné, porte-pa­role d’Hy­dro-Qué­bec

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.