Es­pace Fa­brique ouvre ses portes

La Voix Pop - - CULTURE - NICHOLAS DE ROSA nicholas.de­ro­sa@tc.tc

IN­NO­VA­TION. C’est dans une an­cienne usine de la com­pa­gnie de vi­nyle As­tenJohn­son, dans le quar­tier Saint-Hen­ri, que la pre­mière co­opé­ra­tive ma­nu­fac­tu­rière au Qué­bec a été inau­gu­rée, ven­dre­di der­nier.

Es­pace Fa­brique, qui est si­tué sur la rue Da­ge­nais, près de la Mis­sion Bon Ac­cueil, a pour mis­sion de démocratiser la pro­duc­tion, la fa­bri­ca­tion et la com­mer­cia­li­sa­tion in­dus­trielle. La co­opé­ra­tive offre ac­cès, sur la base d’un abon­ne­ment, à 19 ma­chines-ou­tils, dont une per­ceuse à co­lonne et une ci­sailleuse, ré­par­ties dans un es­pace de 12 000 pieds car­rés.

« Pour ce qui est de la qua­li­té des ins­tal­la­tions, on trouve exac­te­ment la même chose que dans toute usine mo­derne. Mais en plus, on ac­com­pagne les gens de la concep­tion jus­qu’à la fa­bri­ca­tion d’un pro­to­type fonc­tion­nel et com­mer­cia­li­sable», ex­plique l’en­tre­pre­neure Em­ma­nuelle Ray­nauld, di­rec­trice gé­né­rale d’Es­pace Fa­brique et ins­ti­ga­trice du pro­jet.

Les en­tre­pre­neurs, ar­ti­sans ou ci­toyens quel­conques qui se tournent vers la co­opé­ra­tive plu­tôt qu’un ate­lier tra­di­tion­nel ver­ront ré­duit jus­qu’à 90 % le coût de dé­ve­lop­pe­ment d’un pro­to­type, au­ront re­cours à des ser­vices-con­seils et tra­vaille­ront dans un es­pace convi­vial, sou­tient le pré­sident de son con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion, Mi­chael No­vak.

« La beau­té de la chose est que ça re­grou­pe­ra des gens comme des ma­chi­nistes à la re­traite qui veulent pa­ten­ter, le jeune qui ne connaît pas vrai­ment ça mais qui a de très bonnes idées. Ima­gi­nez si les deux tra­vaillent en­semble pour créer quelque chose d’in­croyable », illustre-t-il.

COM­BI­NAI­SON GA­GNANTE

Le concept de co­opé­ra­tive ma­nu­fac­tu­rière étant in­con­nu au Qué­bec jus­qu’à tout ré­cem­ment, Em­ma­nuelle Ray­nauld af­firme avoir per­sé­vé­ré pen­dant cinq ans avant que son idée voit en­fin le jour.

« Gé­né­ra­le­ment, les in­ves­tis­seurs du mi­lieu étaient as­sez ré­ti­cents parce qu’ils n’étaient pas très fa­mi­liers avec le do­maine. C’était très dif­fi­cile pour nous d’im­plan­ter et de faire connaître notre mo­dèle », fait-elle sa­voir.

Tout compte fait, ce sont « des in­ves­tis­se­ments prin­ci­pa­le­ment pri­vés», le gou­ver­ne­ment du Qué­bec et la Ville de Mon­tréal qui ont fi­nan­cé ce pro­jet de 800 000 $, qui com­prend 300 000 $ pour l’achat d’équi­pe­ment et 500 000 $ pour l’amé­na­ge­ment de l’an­cienne usine.

LE FU­TUR

Pour le maire De­nis Co­derre, Es­pace Fa­brique vient contri­buer au dé­ve­lop­pe­ment d’une nou­velle culture éco­no­mique dans la mé­tro­pole.

« Au­jourd’hui, on ne peut pas faire du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique sans par­ler de par­tage et de co­hé­sion so­ciale. On est là pour don­ner l’étin­celle qui don­ne­ra à ces star­tups la pos­si­bi­li­té de créer de grandes choses », a-t-il sou­li­gné en en­tre­vue avec TC Me­dia lors de l’inau­gu­ra­tion.

D’autres élus, dont la dé­pu­tée pro­vin­ciale de Saint-Hen­ri–Sainte-Anne, Do­mi­nique An­glade et le maire de l’ar­ron­dis­se­ment du Sud-Ouest, Be­noit Do­rais, étaient pré­sents lors de l’inau­gu­ra­tion. Des di­zaines d’en­tre­pre­neurs lo­caux étaient éga­le­ment sur place.

(Pho­to : TC Me­dia – Nicholas De Rosa)

La di­rec­trice gé­né­rale d’Es­pace Fa­brique et fu­ture ré­si­dente du Sud-Ouest, Em­ma­nuelle Ray­nauld, montre au maire de Mon­tréal, De­nis Co­derre, les ins­tal­la­tions de cette co­opé­ra­tive ma­nu­fac­tu­rière.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.