Se pro­me­ner dans le quar­tier en toute sé­cu­ri­té

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - JUS­TINE GRA­VEL jus­tine.gra­vel@tc.tc

PRÉ­VEN­TION. La sé­cu­ri­té étant au coeur des prio­ri­tés de l’or­ga­nisme Pré­ven­tion SudOuest (PSO), leurs six pa­trouilleurs sont de re­tour cet été. Sur leurs vé­los, ces jeunes étu­diants sillonnent les rues et les parcs afin d’y re­pé­rer les élé­ments sus­cep­tibles d’être dan­ge­reux, en plus de nom­breuses autres ac­ti­vi­tés.

Que ce soit des tables de pique-nique bri­sées, des bancs dé­gra­dés ou la pré­sence de se­ringues ou de vitre cas­sée, l’équipe dresse un rap­port énu­mé­rant tout ce qui pour­rait être fait afin d’amé­lio­rer la sé­cu­ri­té des ré­si­dents. Ils le re­mettent en­suite aux res­pon­sables de l’en­tre­tien des es­paces pu­blics qui se chargent d’y re­mé­dier.

«Ce pro­jet est la rai­son pour la­quelle on les en­gage, mais ils ac­com­plissent beau­coup d’autres fonc­tions, no­tam­ment le pro­gramme To­lé­rance Zé­ro ou le ser­vice de bu­ri­nage», men­tionne Ma­ga­li Pi­rard, conseillère en pré­ven­tion chez PSO. L’or­ga­nisme a pour mis­sion de ré­duire la cri­mi­na­li­té et la vio­lence au sein de l’ar­ron­dis­se­ment.

Ces deux ac­ti­vi­tés sont faites en col­la­bo­ra­tion avec le poste de quar­tier (PDQ) 15 du. To­lé­rance Zé­ro, qui se dé­roule au parc An­gri­gnon, a pour mis­sion de sen­si­bi­li­ser les gens à dé­non­cer les actes in­dé­cents dont ils sont vic­times.

Quant au ser­vice de bu­ri­nage, il se fait tout près du ca­nal de La­chine dans Saint-Hen­ri, à cô­té du ser­vice de lo­ca­tion «Ma Bi­cy­clette». Les in­té­res­sés peuvent faire mar­quer leurs vé­los d’un nu­mé­ro et de la men­tion «bu­ri­né» afin de dé­cou­ra­ger les gens qui se­raient ten­tés de les vo­ler.

Les jeunes font aus­si de la pré­ven­tion dans les centres de la pe­tite en­fance (CPE), dans les ré­si­dences pour per­sonnes âgées, dans les aires d’exer­cice ca­nin et dans les camps de jour.

NOU­VEAU PRO­JET

Cette an­née, l’or­ga­nisme lance le nou­veau pro­jet «Com­mer­çants bien­veillants», qui consiste à af­fi­cher un lo­go dans la vi­trine de cer­tains com­merces de l’ar­ron­dis­se­ment afin d’in­di­quer aux ré­si­dents qu’ils sont entre bonnes mains.

Ain­si, si les gens se trouvent dans une si­tua­tion dé­li­cate, s’ils éprouvent un ma­laise, qu’ils sont vic­times d’un vol ou s’ils sont per­dus par exemple, ils pour­ront iden­ti­fier ra­pi­de­ment ces éta­blis­se­ments et de­man­der l’aide né­ces­saire.

«C’est pour créer un sen­ti­ment de so­li­da­ri­té et faire sa­voir aux ré­si­dents qu’en cas de pro­blème, ils ne sont pas seuls», sou­ligne Mme Pi­rard.

L’équipe de pré­ven­tion­nistes a fait le re­cen­se­ment de tous les com­merces du Sud-Ouest sus­cep­tibles de pou­voir se joindre au pro­jet. Les conseillers en pré­ven­tion ont aus­si fait des dé­marches au­près de dif­fé­rents groupes comme l’As­so­cia­tion des com­mer­çants de Pointe-Saint-Charles, qui a d’ailleurs dé­jà dé­mon­tré de l’in­té­rêt.

Le tout de­vrait se concré­ti­ser au cours des pro­chains mois.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té – PSO)

Du lun­di au jeu­di, jus­qu’au 18 août, les pré­ven­tion­nistes sont pré­sents dans les es­paces pu­blics du Sud-Ouest.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.