Nou­velle vie pour les frênes ma­lades

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - JUS­TINE GRA­VEL jus­tine.gra­vel@tc.tc

EN­VI­RON­NE­MENT. Les frênes abat­tus en rai­son de l’agrile, ce ra­va­geur in­secte co­léo­ptère, ont re­pris vie sous la forme de mo­dules de jeu pour en­fants ins­tal­lés dans les ruelles vertes de Mon­tréal, dont une si­tuée dans le quar­tier Ville-Émard.

De­puis la fin juillet, un tun­nel et un jeu de poche, fa­bri­qués à par­tir de la par­tie en­core saine des arbres abat­tus en 2016, meublent la ruelle si­tuée entre les rues Hur­teau et Sprin­gland.

« Re­tour­ner les arbres à la com­mu­nau­té, c’est l’ob­jec­tif qu’on s’est don­né», sou­ligne Ro­nald Jean-Gilles, di­rec­teur gé­né­ral de Bois Pu­blic.

Cet or­ga­nisme du Mile-Ex spé­cia­li­sé dans la trans­for­ma­tion des arbres pu­blics en mo­bi­liers ur­bains s’est al­lié avec le Re­grou­pe­ment des éco-quar­tiers (REQ) afin de mettre sur pied ce pre­mier pro­jet d’éco­no­mie cir­cu­laire sur l’Île de Mon­tréal. Il s’agit d’un concept vi­sant à ré­duire la consom­ma­tion et le gas­pillage de ma­tières non-re­nou­ve­lables.

«Nous avons ré­cu­pé­ré une res­source qui au­rait été trans­for­mée en ob­jet de moindre va­leur, comme du paillis par exemple, et nous l’avons trans­for­mée en mo­bi­lier per­met­tant aux en­fants d’être plus ac­tifs», ex­plique Si­mon Oc­teau, di­rec­teur ad­joint au REQ, qui re­groupe 20 éco-quar­tiers mont­réa­lais.

Cette trans­for­ma­tion a été réa­li­sée par des jeunes âgés entre 16 et 30 ans de l’en­tre­prise en in­ser­tion au tra­vail, Les ate­liers d’An­toine, si­tuée au coeur d’Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve. Celle-ci vient en aide aux jeunes en dif­fi­cul­té, avec ou sans di­plôme d’études se­con­daires, avec peu ou pas d’ex­pé­rience sur le mar­ché de l’em­ploi, en les for­mant aux mé­tiers de l’ébé­nis­te­rie.

«C’est un pro­jet qui est à la fois so­cial, en­vi­ron­ne­men­tal et éco­no­mique », ajoute M. Oc­teau.

Au terme d’un concours lan­cé au prin­temps, dix mo­bi­liers ont été li­vrés aux cinq co­mi­tés ci­toyens ga­gnants, dans le Sud-Ouest, Ro­se­mont-La Pe­tite-Pa­trie et Ville­ray-Saint-Mi­chel-Parc-Ex­ten­sion, le 28 juillet.

Ce sont do­ré­na­vant les ré­si­dents qui sont res­pon­sables de leur en­tre­tien et de leur en­tre­po­sage du­rant la sai­son froide.

PAR­COURS

La construc­tion de ces nou­veaux mo­dules de jeu en bois de frêne consti­tue une suite au pro­jet lan­cé par le REQ en 2016, « Par­cours verts et ac­tifs ». Ces mo­bi­liers visent à ani­mer ces quatre par­cours d’en­vi­ron cinq ki­lo­mètres cha­cun sillon­nant les ruelles du coin afin de dé­ve­lop­per les dé­pla­ce­ments ac­tifs chez les jeunes du quar­tier. Ils sont d’ailleurs ins­tal­lés à proxi­mi­té du par­cours de Ville-Émard, qui va de l’est du bou­le­vard Monk jus­qu’à l’ouest et qui tra­verse sept ruelles vertes.

« C’était un pro­jet pi­lote et comme la ré­ponse a été très po­si­tive, nous vou­lons main­te­nant en faire d’autres», men­tionne M. Oc­teau.

Pa­ral­lè­le­ment au pro­jet de mo­bi­liers ur­bains, le REQ pré­voit aus­si pro­duire deux guides. L’un d’eux por­te­ra sur l’im­plan­ta­tion de ruelles vertes et l’autre sur l’amé­na­ge­ment de ruelles ac­tives et sé­cu­ri­taires.

L’idée est de for­mer les ci­toyens à créer leurs propres ruelles vertes en s’ins­pi­rant des bonnes pra­tiques, afin que ce type d’amé­na­ge­ment soit en­core plus pré­sent sur le ter­ri­toire mont­réa­lais.

(Pho­to : TC Me­dia – Jus­tine Gra­vel)

Le de­si­gn des mo­bi­liers a été réa­li­sé par INÉDI, un centre col­lé­gial spé­cia­li­sé en de­si­gn in­dus­triel, lo­ca­li­sé à Ter­re­bonne sur la Rive-Nord de Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.