Pé­riple de douze jours pour la per­sé­vé­rance sco­laire

La Voix Pop - - SPORTS - JUS­TINE GRA­VEL jus­tine.gra­vel@tc.tc

TREK. Érick Raynes-Ca­no et N’tchid­jè Doum­bia, un ré­sident et un com­mer­çant du Sud-Ouest, ont eu l’op­por­tu­ni­té d’es­ca­la­der le plus haut som­met d’Afrique du Nord, le mont Toub­kal au Ma­roc, au pro­fit d’une bonne cause. Avec douze com­pa­triotes, ils ont réa­li­sé cette as­cen­sion afin de re­cueillir plus de 91 000$ pour la Fon­da­tion de l’Of­fice mu­ni­ci­pal d’habitation de Mon­tréal (OMHM).

Les ran­don­neurs ont at­teint le 14 août le point culmi­nant de cette ver­ti­gi­neuse mon­tagne ma­ro­caine, à plus 4 170 m d’al­ti­tude.

«Je ne m’at­ten­dais pas à un tel ni­veau phy­sique, mais comme je suis spor­tif dans la vie de tous les jours, j’ai réus­si», sou­ligne M. Ray­nesCa­no, pré­ci­sant que la troupe a mar­ché en­vi­ron 12 heures par jour pen­dant plus d’une se­maine.

Le groupe s’était en­traî­né à quelques re­prises avant de s’en­vo­ler vers l’Afrique, mais le mont Saint-Hi­laire, ce n’était rien com­pa­rer à ce qui les at­ten­dait, aux dires d’Érick Raynes-Ca­no.

Le gar­çon de 20 ans est l’un des deux jeunes is­sus d’une habitation à loyer mo­dique (HLM) ayant par­ti­ci­pé au dé­fi. Comme la Fon­da­tion a pour mis­sion d’en­cou­ra­ger les 10 000 jeunes des HLM de Mon­tréal à per­sé­vé­rer dans leurs études et à s’in­ves­tir ac­ti­ve­ment dans leur quar­tier, elle don­nait l’op­por­tu­ni­té à deux d’entre eux de se joindre à l’aven­ture.

IM­PLI­CA­TION

Érick Raynes-Ca­no a été choi­si par­mi plu­sieurs can­di­dats pour son im­pli­ca­tion dans le quar­tier et ses ré­sul­tats sco­laires. En plus d’étu­dier au Cé­gep An­dré-Lau­ren­deau en tech­no­lo­gie de l’ar­chi­tec­ture, il est bé­né­vole pour le Mouv, le mou­ve­ment des jeunes vi­vant en HLM. Il en­traîne aus­si les jeunes au soc­cer au parc Os­car-Pe­ter­son chaque mar­di et jeu­di et écrit pour Le Re­bond, un site in­ter­net qui est la voix des jeunes de moins de 25 ans ha­bi­tant dans un HLM.

Ce ré­sident des Îlots Saint-Mar­tin, dans la Pe­tite-Bour­gogne, a pos­tu­lé par soif d’aven­ture, de voyages et d’adré­na­line. «Je cherche tou­jours à ex­pé­ri­men­ter de nou­velles choses et cette ex­pé­di­tion unis­sait deux de mes pas­sions, voya­ger et ai­der», men­tionne-t-il.

LA CAUSE

Tout comme M. Raynes-Ca­no, N’tchid­jè Doum­bia avait par­ti­ci­pé à l’ex­pé­di­tion en tant que jeune vi­vant dans un HLM, en 2013. Il avait fait la mon­tée du vol­can Aco­tan­go, en Bo­li­vie, pour la même cause.

Trois ans plus tard, il ré­pète l’ex­pé­rience en tant que vi­déaste, main­te­nant de­ve­nu co­pro­prié­taire de la COOP au­dio­vi­suelle GTS dans Saint-Hen­ri avec deux autres par­ti­ci­pants de la pre­mière édi­tion.

«J’y suis re­tour­né parce que j’avais en­vie de me dé­pas­ser à nou­veau, mais aus­si parce que j’avais en­vie de cou­vrir l’évé­ne­ment et de suivre des jeunes vi­vant la même ex­pé­rience que j’ai vé­cue», ra­conte l’homme de 31 ans qui a ré­si­dé dans la Pe­tite-Bour­gogne la moi­tié de sa vie.

La per­sé­vé­rance est une va­leur à la­quelle M. Doum­bia s’iden­ti­fie par­ti­cu­liè­re­ment. Se­lon lui, ce dé­fi per­met de faire réa­li­ser aux jeunes que ce n’est pas parce qu’ils ont gran­di dans un HLM qu’ils ne sont pas ca­pables de se dé­pas­ser.

«C’est une mis­sion noble que des­sert la Fon­da­tion. La jeu­nesse re­pré­sente l’ave­nir et il est pri­mor­dial de s’y in­ves­tir. Il faut re­don­ner confiance aux jeunes», sou­tient-il.

Les vi­déos qu’il a prises lors de l’ex­pé­di­tion de douze jours fe­ront l’ob­jet d’un do­cu­men­taire qu’il compte ter­mi­ner d’ici la fin de l’an­née.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té – Fon­da­tion OMHM)

Ils étaient 14 à prendre part à l’ex­pé­di­tion. Le groupe était for­mé de col­lègues et amis de dif­fé­rents ho­ri­zons, ain­si que de deux jeunes des HLM, qui ont à coeur la mis­sion de la Fon­da­tion de l’OMHM.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.