Les ef­fets de l'em­bour­geoi­se­ment

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - JUSTINE GRAVEL justine.gravel@tc.tc

RES­TAU­RA­TION. De­puis que plu­sieurs res­tau­rants abor­dables ont fer­mé leurs portes au pro­fit de chaînes pou­vant se per­mettre de payer le loyer, les ré­si­dents moins for­tu­nés de Saint-Hen­ri vivent l’iso­le­ment et la pré­ca­ri­té ali­men­taire. C’est ce que ré­vèle l’étude réa­li­sée par Lu­cie Le et Aa­ron Van­sint­jan, deux étu­diants uni­ver­si­taires, sur l’im­pact de l'em­bour­geoi­se­ment sur l’offre ali­men­taire.

Après quatre mois de re­cherche à dis­cu­ter avec les ré­si­dents du coin, ils ont dé­voi­lé leurs conclu­sions lors d’un ras­sem­ble­ment d’une ving­taine de per­sonnes à la So­cié­té his­to­rique de Saint-Hen­ri, le 31 août.

Le Black Jack, Chez Mitch, Dé­li So­ko­low et le Rose-de-Li­ma Ca­fé ne sont que quelques exemples d’es­paces ali­men­taires abor­dables ayant été rayés de la carte au pro­fit de nou­veaux res­tau­rants plus hup­pés.

L’aug­men­ta­tion des loyers, ré­sul­tat du pul­lu­le­ment des tours à condos et des com­merces so­phis­ti­qués dans le sec­teur, est certes l’une des rai­sons du dé­part de ces res­tau­rants de quar­tier, se­lon l’étude.

Tou­te­fois, l’idée de vou­loir plaire aux nou­veaux ré­si­dents, plus for­tu­nés, est éga­le­ment l’un des fac­teurs prin­ci­paux der­rière le changement dras­tique de la «Dame», comme les an­ciens ré­si­dents se plaisent à ap­pe­ler l’ar­tère com­mer­ciale prin­ci­pale du quar­tier.

« Il y a clai­re­ment un sen­ti­ment de frus­tra­tion et de dé­pos­ses­sion du quar­tier de la part des ré­si­dents de longue date ou à faible re­ve­nu », sou­ligne Lu­cie Le, étu­diante à la maî­trise en ur­ba­nisme à l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal.

Se­lon elle, c’est le ré­sul­tat de l’in­adé­qua­tion de la nou­velle offre ali­men­taire dans Saint-Hen­ri, celle à des­ti­na­tion des plus for­tu­nés étant beau­coup plus im­por­tante.

ISO­LE­MENT

Les an­ciens res­tau­rants de quar­tier ne re­pré­sen­taient pas uni­que­ment une offre ali­men­taire abor­dable, ils étaient éga­le­ment des lieux de ren­contre pour les ré­si­dents. De­puis leur fer­me­ture, l’iso­le­ment so­cial est un phé­no­mène de plus en plus pré­sent.

Leur rem­pla­ce­ment par des res­tau­rants plus dis­pen­dieux oblige main­te­nant une cer­taine mixi­té so­ciale. Mal­heu­reu­se­ment, aux dires de Mme Le, il y a une qua­si-ab­sence d’in­ter­ac­tions entre les ré­si­dents de dif­fé­rentes ca­té­go­ries de re­ve­nus.

«Mal­gré les bonnes in­ten­tions de cer­tains com­mer­çants, ce n’est pas parce qu’on mixte des gens plus ai­sés avec des gens plus dé­mu­nis que ça va fonc­tion­ner. Il faut ré­flé­chir à ce qui est com­pa­tible », sou­tient-elle.

SO­LU­TION

La ré­so­lu­tion de ces pro­blèmes passe avant tout par l’éga­li­té de l’offre ali­men­taire. « Nous consi­dé­rons que c’est pos­sible d’y par­ve­nir en ap­puyant les ini­tia­tives com­mu­nau­taires comme les mar­chés so­li­daires ou les jar­dins com­mu­nau­taires par exemple », sug­gère Aa­ron Van­sint­jan, doc­to­rant de l’Uni­ver­si­té de Birk­beck à Londres.

En plus de sa­tis­faire à la de­mande gran­dis­sante de pro­duits frais abor­dables, ces es­paces col­lec­tifs contri­buent à di­mi­nuer l’iso­le­ment.

Les ré­si­dents pré­sents au ras­sem­ble­ment ci­toyen ont aus­si ap­por­té leurs lots de so­lu­tion au pro­blème.

Plu­sieurs ont évo­qué l’idée d’une cuisine col­lec­tive ou d’un food truck of­frant des lé­gumes et autres pro­duits frais. D’autres en pro­fi­taient pour s’échan­ger des adresses de res­tau­rants ou d’épi­ce­ries bon mar­ché.

Bien que la ma­jo­ri­té des in­ter­ven­tions ci­toyennes étaient par­fois em­preintes d’ani­mo­si­té, les solutions sug­gé­rées étaient per­ti­nentes se­lon les pré­sen­ta­teurs, en plus d’ap­puyer la thèse que la nour­ri­ture ras­semble les gens.

(Pho­to : Gracieuseté - Aa­ron Van­sint­jan)

Le Rose-de-Li­ma Ca­fé a fer­mé ses portes ré­cem­ment, faute de pro­fits suf­fi­sants pour pour­suivre ses ac­ti­vi­tés. Le lo­cal de la rue Notre-Dame est va­cant de­puis.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.