Une buan­de­rie trans­for­mée en ca­fé

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - JUS­TINE GRA­VEL jus­tine.gra­vel@tc.tc

RES­TAU­RA­TION. Fer­mée de­puis la fin fé­vrier, la buan­de­rie Saint-Paul, sur la rue Lau­ren­deau, rou­vri­ra ses portes sous la forme d’un ca­fé de quar­tier. Le Yo & Co Es­pres­so Bar pren­dra place dès la fin du mois de sep­tembre dans Côte-Saint-Paul.

Marc-An­dré Sau­cier, qui a fait l’ac­qui­si­tion de la bâ­tisse et de la buan­de­rie il y a de ce­la trois ans, a dé­ci­dé de fer­mer l’en­droit pour des rai­sons fi­nan­cières. Des­ser­vant la po­pu­la­tion de­puis 60 ans, les équi­pe­ments étaient de­ve­nus désuets et né­ces­si­taient une com­plète re­mise à neuf. « Ça n’a pas été une dé­ci­sion fa­cile, mais c’était la chose à faire, les pro­fits ne per­met­taient pas de pour­suivre les ac­ti­vi­tés », sou­ligne-t-il.

En se de­man­dant ce qu’il pour­rait faire avec l’im­meuble une fois la buan­de­rie fer­mée, il s’est sou­ve­nu d’un com­men­taire fait par l’un de ses clients. Ce der­nier lui avait fait re­mar­quer qu’il n’y avait au­cun en­droit dans le coin où on pou­vait al­ler dis­cu­ter au­tour d’un ca­fé et d’une vien­noi­se­rie. M. Sau­cier a donc dé­ci­dé de se lan­cer et d’of­frir ce genre de com­merce à la com­mu­nau­té, plu­tôt que de trans­for­mer l’im­meuble en condos ou en ap­par­te­ments.

« Ça au­rait été la so­lu­tion fa­cile, mais j’ai plu­tôt dé­ci­dé de don­ner un coup de jeune à cette rue ré­si­den­tielle et d’ou­vrir ce ca­fé », men­tionne-t-il.

De­puis le dé­but des tra­vaux au prin­temps, plu­sieurs cu­rieux passent de­vant la bâ­tisse et n’ont que du po­si­tif à dire. Le pro­prié­taire avoue être agréa­ble­ment sur­pris de l’en­goue­ment pour ce pro­jet.

SER­VICES

Pour me­ner à terme son pro­jet, M. Sau­cier s’est as­so­cié avec Yo­rick Ca­ron, un ba­ris­ta. C’est ce der­nier qui se­ra res­pon­sable de l’éta­blis­se­ment. Bien qu’il ré­side à Lé­ry, en Mon­té­ré­gie, les ré­si­dents du coin ne tar­de­ront pas à le connaître, puis­qu’il y se­ra tous les jours dès l’ou­ver­ture.

« Ça va de­ve­nir mon quo­ti­dien, j’ai hâte de le par­ta­ger avec les gens du quar­tier », men­tionne-t-il, pré­ci­sant qu’il connaît dé­jà le coin puisque sa co­pine y ha­bite.

Il sou­haite mettre l’ac­cent sur la qua­li­té du pro­duit en of­frant à la clien­tèle une vaste gamme de choix, comme des ex­pres­sos, des cap­puc­ci­nos ou des ca­fés au lait. À moindre coût, il y au­ra éga­le­ment des ca­fés filtres. Cô­té nour­ri­ture, ce se­ra es­sen­tiel­le­ment des pâ­tis­se­ries, des sand­wichs et des sa­lades.

« Ce ne se­ra rien de très com­pli­qué. Ce qu’on veut of­frir c’est plu­tôt une des­ti­na­tion, un en­droit à proxi­mi­té où les gens pour­ront se re­joindre et y prendre un bon ca­fé », in­siste M. Ca­ron.

D’ailleurs, l’ho­raire se­ra ajus­té pour ré­pondre au be­soin de la clien­tèle. À son ou­ver­ture, l’éta­blis­se­ment se­ra ou­vert la se­maine de 7 h à 19 h et les week-ends de 9 h à 17h. Com­plè­te­ment rénové pour en faire un en­droit cha­leu­reux, le Yo & Co Es­pres­so Bar pour­ra ac­cueillir une ving­taine de per­sonnes. Il y au­ra des tables de deux per­sonnes, mais éga­le­ment une grande ban­quette pour y re­ce­voir des pe­tits groupes.

Le Yo & Co Es­pres­so Bar ou­vri­ra au 5590, rue Lau­ren­deau, en face de la Caisse Des­jar­dins.

Une soi­rée d’ou­ver­ture sous la forme d’un 5 à 7 est pré­vue au cours des pro­chaines se­maines.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.