Un pre­mier parc in­ter­gé­né­ra­tion­nel dans le Sud-Ouest

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - JUS­TINE GRA­VEL Jus­tine.gra­vel@tc.tc

AMÉ­NA­GE­MENT. Le parc Joe-Beef est main­te­nant un es­pace vert pro­pice à la créa­tion de liens entre les ré­si­dents de toutes les gé­né­ra­tions. Au­cune bar­rière ne dé­li­mite les dif­fé­rentes ins­tal­la­tions des­ti­nées aux per­sonnes âgées, aux adultes et aux en­fants, fai­sant du parc un im­mense ter­rain de jeu pour pe­tits et grands.

De­puis 2011, le Con­seil des aî­nés, de concert avec l’Opé­ra­tion po­pu­laire d’amé­na­ge­ment (OPA), de­mande la créa­tion d’un parc in­ter­gé­né­ra­tion­nel dans Pointe-Saint-Charles afin de des­ser­vir les ré­si­dents du coin. Leur sou­hait a été exau­cé.

Le parc de la rue Centre est main­te­nant do­té de nou­velles aires de jeu pour en­fants, de ter­rains de pé­tanque et de bocce, d’un es­pace de dé­tente mu­ni de chaises Adi­ron­dacks dans un coin om­bra­gé et d’un ter­rain de mi­ni-soc­cer en­tiè­re­ment ré­no­vé.

«C’est bien plus que de simples équi­pe­ments. Dans le mot in­ter­gé­né­ra­tion­nel, il y a la par­tie « in­ter », qui va plus loin que ça. C’est un lieu où il peut se dé­ve­lop­per des re­la­tions entre les per­sonnes de tous âges, sans bar­rière et où les va­leurs du quar­tier, l’en­traide et la so­li­da­ri­té, pour­ront être trans­mises de gé­né­ra­tion en gé­né­ra­tion», men­tionne l’or­ga­ni­sa­trice com­mu­nau­taire à la Cli­nique de Pointe-Saint-Charles et membre de l’OPA Mi­reille Au­det.

Tra­vaillant sur le pro­jet de­puis le tout dé­but, elle trou­vait que c’était l’en­droit idéal. Le parc étant si­tué tout près de la Ci­té des Bâ­tis­seurs et des Ha­bi­ta­tions Mont­mo­ren­cy, deux im­meubles où vivent des aî­nés, de l’école pri­maire Charles-Le­moyne et de plu­sieurs centres de la pe­tite en­fance (CPE), il était de­puis long­temps fré­quen­té par des gens de tous âges.

Des liens com­men­çaient déjà à se créer entre les dif­fé­rentes gé­né­ra­tions lors du dé­voi­le­ment du pro­jet, le 14 sep­tembre, où les par­ti­ci­pants, âgés entre 3 et 93 ans, ont as­sis­té aux prouesses de Joey le ma­gi­cien.

CONCEP­TION COL­LEC­TIVE

« Quand l’idée nous a été pré­sen­tée, en 2011, nous étions très fa­vo­rables au pro­jet, men­tionne Benoit Do­rais, le maire du Sud-Ouest. Nous avons donc vou­lu tra­vailler avec eux dans la concep­tion du parc afin qu’il ré­ponde à leurs at­tentes ».

Une consul­ta­tion pu­blique a été or­ga­ni­sée en 2015 et plu­sieurs ren­contres ont été faites avec l’OPA au cours des six der­nières an­nées.

Tou­te­fois, Mi­reille Au­det croit que le pro­jet de­meure per­fec­tible puisque quelques de­mandes im­por­tantes n’ont pas été réa­li­sées, no­tam­ment l’ins­tal­la­tion d’exer­ci­seurs et de coins om­bra­gés près des ter­rains de pé­tanque. Mal­gré tout, elle se dit sa­tis­faite du ré­sul­tat fi­nal.

« Gros­so mo­do, les in­con­tour­nables sont là. Il n’y a pas de clô­ture qui dé­li­mite les aires de jeux, l’es­pace est 100 % ac­ces­sibles aux per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite et il y a des ins­tal­la­tions pour tous les groupes d’âge», men­tionne-t-elle, tout en pré­ci­sant qu’ils conti­nue­ront à tra­vailler fort pour ob­te­nir ce qu’il manque.

Pour les ins­ti­ga­teurs du pro­jet, il s’agit d’une pre­mière étape. Main­te­nant que tout est ins­tal­lé, ils sou­haitent do­ré­na­vant se concen­trer sur l’ani­ma­tion du parc.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.