Dé­cou­vrir le Sud-Ouest à tra­vers des lu­nettes d’an­tan

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - JUS­TINE GRA­VEL jus­tine.gra­vel@tc.tc

PHO­TO­GRA­PHIE. En trans­for­mant l’en­trée co­chère de L’Hô­tel par­ti­cu­lier Grif­fin­town en ga­le­rie éphé­mère, Mi­chael Mar­cia­no sou­hai­tait pro­mou­voir l’art mont­réa­lais. Ce jeu­di, à l’oc­ca­sion de la première ex­po­si­tion dans ce lieu construit à la fin du XIXe siècle, les murs se­ront or­nés de cli­chés de Da­ni Haus­mann, dé­voi­lant les quar­tiers du Sud-Ouest sous un autre jour.

Le pho­to­graphe ori­gi­naire du Ve­ne­zue­la est par­ti­cu­liè­re­ment in­té­res­sé par le pas­sé in­dus­triel de Pointe-Saint-Charles, Saint-Hen­ri et Grif­fin­town. M. Haus­mann ré­side ce­pen­dant à Ou­tre­mont de­puis son ar­ri­vée à Mon­tréal en 1964.

« C’est comme si ça fai­sait par­tie de moi, même si je n’y ai jamais ha­bi­té », men­tionne-t-il. Par le biais de la pho­to­gra­phie, il sou­haite faire dé­cou­vrir aux nou­veaux ré­si­dents l’his­toire de leur quar­tier.

« C’est pour moi une forme de re­con­nais­sance en­vers ces lieux qui re­pré­sentent le rêve ou­blié », ajoute l’homme qui se dit par­ti­cu­liè­re­ment cap­ti­vé par leur cô­té mé­lan­co­lique.

Pho­to­graphe de­puis 20 ans, plu­sieurs en­droits my­thiques, dis­pa­rus à ce jour ou trans­for­més, sont pas­sés à tra­vers son ob­jec­tif, no­tam­ment la Red­path Su­gar, ce pe­tit com­plexe in­dus­triel de la rue Saint-Pa­trick main­te­nant ré­amé­na­gé en luxueux condos.

L’an­cienne mal­te­rie de la rue Saint-Am­broise, la Ca­na­da Mal­ting, ap­pa­raît éga­le­ment sur ses cli­chés noirs et blancs, tout comme de nom­breux autres mo­nu­ments aux abords du ca­nal de La­chine, son lieu de pré­di­lec­tion.

GA­LE­RIE ÉPHÉ­MÈRE

Son tra­vail a été un vé­ri­table coup de coeur pour Mi­chael Mar­cia­no qui s’est pro­cu­ré plu­sieurs de ses oeuvres. Il te­nait main­te­nant à faire connaître l’ar­tiste aux ré­si­dents du coin grâce à sa nou­velle salle d’ex­po­si­tion, où ses pho­to­gra­phies se­ront ac­cro­chées tous les jours jus­qu’à l’hi­ver.

L’homme d’af­faires fran­çais a en­tiè­re­ment ré­no­vé l’es­pace de 30 m2, qui ser­vait au­tre­fois à faire en­trer les che­vaux dans la cour ar­rière, pour en faire un lieu cultu­rel.

« Avant il y avait une porte de garage. Je l’ai en­le­vée, j’ai ajou­té de l’éclai­rage, j’ai tout re­peint en blanc et main­te­nant tout le monde a ac­cès à la pièce de la rue, sans avoir be­soin de payer quoi que ce soit. Ils entrent, re­gardent et s’ils veulent ache­ter je les mets en contact avec l’ar­tiste », men­tionne le pro­prié­taire de l’hô­tel.

Pour lui, cette ga­le­rie ac­ces­sible à tous don­nait une vo­ca­tion sup­plé­men­taire à son éta­blis­se­ment qu’il consi­dère dé­jà comme une des­ti­na­tion ar­tis­tique. Le dé­cor d’ins­pi­ra­tion pa­ri­sienne met de l’avant le pa­tri­moine de la bâ­tisse an­cien­ne­ment des­ti­née à la fa­bri­ca­tion de chaus­sures.

« C’était im­por­tant pour moi de conserver le ca­rac­tère d’an­tan et de ne pas en faire une autre cage à poules », dit-il, en fai­sant al­lu­sion aux tours à condo.

Cet hô­tel pour­rait bien pas­ser un jour sous la len­tille de Da­ni Haus­mann.

Une soi­rée « Entre nous » au­ra lieu à L’ Hô­tel par­ti­cu­lier, au 1220, rue Ot­ta­wa, le jeu­di 28 sep­tembre, de 18 h à 21h. Vi­site pri­vée, vernissage, mu­sique et bar à vin dans le jar­din.

(Pho­to : Gra­cieu­se­té – Da­ni Haus­mann)

La Ca­na­da Mal­ting sous la len­tille de Da­ni Haus­mann.

(Pho­to : Gra­cieu­se­té – Mi­chael Mar­cia­no)

Mi­chael Mar­cia­no a trans­for­mé tout ré­cem­ment l’en­trée co­chère de son hô­tel en es­pace cultu­rel afin d’en faire profiter les ré­si­dents du quar­tier et de faire connaître des ar­tistes sin­gu­liers comme Da­ni Haus­mann.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.