LA PAS­SION DES MOTS

La Voix Pop - - LA UNE - JUS­TINE GRA­VEL jus­tine.gra­vel@tc.tc

D’aus­si loin qu’il se sou­vienne, Laurent Lus­sier a tou­jours été pas­sion­né par l’écri­ture. Ce ré­sident de Pointe-Saint-Charles réa­lise au­jourd’hui un rêve d’en­fance en lan­çant son tout pre­mier ro­man qui se veut un mé­lange des Fables de la Fon­taine, d’un ro­man po­li­cier et d’un livre d’aven­tures.

LIT­TÉ­RA­TURE. De­puis la lec­ture de son pre­mier ro­man, Croc-Blanc de Jack Lon­don, alors qu’il était en deuxième an­née, Laurent Lus­sier a tou­jours su qu’il de­vien­drait au­teur. Main­te­nant âgé de 36 ans, ce ré­sident de Pointe-Saint-Charles lance son tout pre­mier livre in­ti­tu­lé Un mal ter­rible se pré­pare, qui pousse à la ré­flexion à tra­vers des ren­contres entre des hommes et des ani­maux.

Ce père de deux jeunes en­fants a tou­jours bai­gné dans l’uni­vers lit­té­raire. Sa femme étant au­teure de bande des­si­née, il l’a ac­com­pa­gnée dans dif­fé­rents pro­jets d’écri­ture, mais ce ro­man de 240 pages est dé­fi­ni­ti­ve­ment le plus im­por­tant. Il a com­men­cé à le pondre en 2010, s’ins­pi­rant à la fois des Fables de la Fon­taine, de ro­mans d’aven­tures et de ro­mans po­li­ciers en lien avec l’en­vi­ron­ne­ment.

«J’ai tra­vaillé des­sus pen­dant cinq ans. Il a chan­gé de for­mule plu­sieurs fois. Je me suis fait une rou­tine et je m’en­ga­geais à faire un cha­pitre par se­maine. Je de­vais le pré­sen­ter à mon groupe d’amis au co­mi­té de lec­ture, ça me met­tait donc la pres­sion d’écrire», dit ce­lui qui dé­tient une for­ma­tion en ur­ba­nisme et qui conti­nuait à exer­cer ses ac­ti­vi­tés pro­fes­sion­nelles pa­ral­lè­le­ment.

Un mal ter­rible se pré­pare pré­sente l’his­toire d’un cam­peur qui dé­couvre une chau­ve­sou­ris at­teinte d’une mys­té­rieuse ma­la­die. Il se joint donc à un or­ga­nisme bé­né­vole pour ten­ter d’en trou­ver la source. À tra­vers ses dif­fé­rentes ren­contres, que ce soit avec des bé­né­voles, un doc­teur ou un bio­lo­giste, le per­son­nage prin­ci­pal ti­re­ra des le­çons de vie.

«J’avais en­vie de créer quelque chose avec des pe­tits conseils mo­raux et avec des ani­maux, d’où l’ins­pi­ra­tion des Fables de la Fon­taine. Il fal­lait aus­si que ça se dé­roule dans un mi­lieu réa­liste», ajoute M. Lus­sier.

La ban­lieue de Saint-Jé­rôme est le lieu qu’il a choi­si. «J’ai tou­jours été fas­ci­né par ces en­droits qu’on ou­blie, qu’on ne pen­se­rait pas voir dans un livre, dit-il. Il y a des cha­lets, des terres agri­coles, des usines, un ra­mas­sis d’un peu de tout».

SUR­PRISE

Ce­la fai­sait trois ans que Laurent Lus­sier avait fait le deuil de son pre­mier ro­man, après avoir ten­té sa chance au­près de sept mai­sons d’édi­tion. Puis, contre toute at­tente, il a fi­na­le­ment re­çu un coup de té­lé­phone des édi­tions La Mèche, une di­vi­sion de La courte échelle, l’an­née der­nière.

«J’étais très sur­pris, avoue-t-il. Mon livre était res­té dans une boîte pen­dant trois ans et il y a eu un chan­ge­ment d’édi­teur. Il a vu mon livre et était in­té­res­sé à le pu­blier».

M. Lus­sier a donc mis de cô­té le nou­veau pro­jet lit­té­raire sur le­quel il avait com­men­cé à tra­vailler et s’est re­plon­gé tête pre­mière dans l’édi­tion de son pre­mier ro­man, qui est en vente de­puis mar­di dans les li­brai­ries des quatre coins de la pro­vince.

Main­te­nant qu’il a fran­chi cette étape, le ré­sident du Sud-Ouest a dé­jà en­ta­mé l’écri­ture de son pro­chain livre, qui ne se­ra tou­te­fois pas une suite du pre­mier. Il compte res­ter dans un style lit­té­raire si­mi­laire, où la ré­flexion est aus­si im­por­tante que les évé­ne­ments qui s’y passent.

(Pho­to: TC Me­dia – Isa­belle Ber­ge­ron)

Laurent Lus­sier, qui ré­side dans Pointe-Saint-Charles de­puis 15 ans, a pro­cé­dé au lan­ce­ment de son tout pre­mier ro­man, le 6 fé­vrier. Un mal ter­rible se pré­pare,

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.