Une as­pi­rante poète de Ville-Émard

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - JUS­TINE GRA­VEL jus­tine.gra­vel@tc.tc

POÉ­SIE. Une ré­si­dente de Ville-Émard s’est dé­mar­quée par­mi 10 000 can­di­da­tures au Ca­na­da au concours « Les voix de la poé­sie ». Jia Xin Chen s’en­vo­le­ra pour To­ron­to afin de se frayer une place sur le po­dium lors de la grande fi­nale en ré­ci­tant trois poèmes an­glo­phones de son choix.

La jeune femme de 17 ans s’est dé­cou­vert une vé­ri­table pas­sion pour la poé­sie lors de sa pre­mière par­ti­ci­pa­tion au concours pan­ca­na­dien l’an der­nier. « De­puis qu’on m’a pré­sen­té le pro­jet en se­con­daire 4, je lis beau­coup et j’ap­prends même les poèmes par coeur. Ce n’est pas quelque chose qui me ser­vi­ra né­ces­sai­re­ment dans la vie de tous les jours, mais c’est mon plai­sir per­son­nel », in­dique-t-elle.

L’étu­diante de 5e se­con­daire à l’école in­ter­na­tio­nale de Mon­tréal a d’ailleurs choi­si d’in­ter­pré­ter les mêmes poèmes que la der­nière fois, soit I Am the People, the Mob de Carl Sand­burg, These Poems, She Said de Ro­bert Bring­hurst et I Felt a Fu­ne­ral, in my Brain d’Emi­ly Di­ckin­son.

THÈME

Les trois oeuvres lit­té­raires abordent le thème de la ré­volte, un su­jet qui l’in­ter­pelle par­ti­cu­liè­re­ment. «J’ai choi­si de les re­faire pour voir comment je pou­vais m’amé­lio­rer. Et ça a por­té ses fruits », se ré­jouit la jeune femme qui n’avait pas pas­sé à la grande fi­nale en 2017.

Après s’être dé­mar­quée par­mi les élèves de sa classe, Jia Xin a rem­por­té la fi­nale de son éta­blis­se­ment sco­laire, ce qui lui per­met­tait de po­ser sa can­di­da­ture pour le vo­let na­tio­nal.

Le 19 avril, elle se me­su­re­ra à 23 autres can­di­dats dans le but de rem­por­ter le grand prix de 25 000 $. La com­pé­ti­tion se­ra fil­mée et pré­sen­tée de­vant le pu­blic, un mo­ment stres­sant pour la jeune mont­réa­laise. « Je ne dois pas seule­ment ré­ci­ter les poèmes, mais les per­son­na­li­ser. L’in­to­na­tion, la voix, l’ex­pres­sion fa­ciale, tout est im­por­tant », pré­cise-t-elle.

DÉ­FI SUP­PLÉ­MEN­TAIRE

Le fait de pré­sen­ter les poèmes en an­glais se­ra un dé­fi ad­di­tion­nel pour la jeune femme d’ori­gine chi­noise. « J’ai été très sur­prise d’être sé­lec­tion­née dans la ca­té­go­rie an­glo­phone, comme ce n’est pas ma pre­mière langue. J’ai un lé­ger ac­cent, j’ai ap­pris l’an­glais à l’école », ex­plique celle qui avait aus­si ap­pli­qué dans la ca­té­go­rie bi­lingue.

Elle croit tou­te­fois en ses chances de rem­por­ter le grand prix. «J’ai tra­vaillé vrai­ment fort de­puis le mois de jan­vier, mais la pres­sion est grande. On ver­ra comment je su­bis cette pres­sion », ren­ché­rit-elle.

Si Jia Xin l’em­porte, elle ai­me­rait par­ta­ger son prix avec ses pa­rents pour le sou­tien qu’ils lui ont ap­por­té tout au long de cette aven­ture.

(Pho­to : Gra­cieu­se­té)

Jia Xin Chen ten­te­ra pour une se­conde fois de rem­por­ter le concours « Les voix de la poé­sie ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.