35 M$ pour les eaux de pluie

La Voix Pop - - ACTUALITÉS - JUS­TINE GRAVEL jus­tine.gravel@tc.tc

TRA­VAUX. Un bas­sin de ré­ten­tion pou­vant conte­nir une quan­ti­té d’eau équi­va­lente à cinq pis­cines olympiques se­ra construit à Grif­fin­town. L’ob­jec­tif est de li­mi­ter la fré­quence et le vo­lume d’eaux usées re­je­tées dans le fleuve Saint-Laurent lors de pluies tor­ren­tielles à une fois aux six ans.

« Le bas­sin de ré­ten­tion vise éga­le­ment l’amé­lio­ra­tion de la per­for­mance du ré­seau de col­lecte en li­mi­tant le re­fou­le­ment du col­lec­teur William pour une pé­riode de dix ans », pré­cise la char­gée de com­mu­ni­ca­tion à l’ar­ron­dis­se­ment du Sud-Ouest, Ju­lie Bel­le­mare. Deux chambres de contrôle ser­vi­ront ain­si à dé­ri­ver les eaux du col­lec­teur vers le nou­vel amé­na­ge­ment.

Les tra­vaux dé­bu­te­ront dès la se­maine du 23 avril dans le quadrilatère for­mé des rues William, Ot­ta­wa, Dal­hou­sie et Ann, qui est pré­sen­te­ment un sta­tion­ne­ment tem­po­raire. Ils se­ront ef­fec­tués par le groupe TNT.

La firme pro­cé­de­ra en pre­mier lieu à des fouilles ar­chéo­lo­giques, avant de fo­rer un tun­nel, ré­ha­bi­li­ter les sols et construire les chambres de contrôle ain­si que le bas­sin. Un bâ­ti­ment tech­nique sur­plom­bant la sta­tion de pom­page se­ra par la suite construit au dé­but 2019.

L’im­meuble pren­dra place dans le parc éven­tuel­le­ment amé­na­gé au-des­sus du bas­sin. Il n’oc­cu­pe­ra tou­te­fois que 2% de la su­per­fi­cie de l’es­pace vert qui se­ra équi­va­lente à la place des Fes­ti­vals.

L’amé­na­ge­ment du parc, qui por­te­ra le nom de Ma­rie Grif­fin en l’honneur de cette pion­nière du quar­tier Grif­fin­town, com­men­ce­ra après les tra­vaux de la Ville et du Ré­seau Ex­press Mé­tro­po­li­tain (REM).

IM­PACTS

Le chan­tier en­gen­dre­ra son lot de com­pli­ca­tions pour les au­to­mo­bi­listes. La rue Dal­hou­sie se­ra fer­mée entre les rues Ot­ta­wa et William pour toute la du­rée des tra­vaux, de même que la rue Saint-Mau­rice pour les huit pro­chains mois.

Cet été, c’est la rue Saint-Paul qui se­ra fer­mée et le sens de la cir­cu­la­tion se­ra mo­di­fié pour que le poste de po­lice soit ac­ces­sible. Dans tous les cas, des che­mins de dé­tour se­ront sug­gé­rés aux au­to­mo­bi­listes. Les ca­mions pour­ront ac­cé­der au chan­tier par la rue de l’Ins­pec­teur via la rue Notre-Dame.

Pour ce qui du sta­tion­ne­ment, une ving­taine d’es­paces se­ront sup­pri­mées, mais se­ront rem­pla­cées par des zones tem­po­raires sur les rues Ann, Shan­non, de l’Ins­pec­teur et William.

Des me­sures de mi­ti­ga­tion se­ront aus­si mises en place pour ré­duire la pous­sière et le bruit cau­sés par les tra­vaux, no­tam­ment un net­toyage fré­quent du chan­tier et le res­pect des heures de tra­vail de l’ar­ron­dis­se­ment. Les ré­si­dents se­ront éga­le­ment te­nus au cou­rant des avan­ce­ments du chan­tier par le biais de cour­riels, d’un site web et d’une in­fo­lettre.

Le coût du bas­sin de ré­ten­tion est de 35 M$. Le tiers de cette somme est as­su­mé par la Ville de Mon­tréal et le reste par le pro­gramme gou­ver­ne­men­tal Fonds Chan­tier Ca­na­da-Qué­bec (FCCQ).

(Pho­to: Gra­cieu­se­té)

En 2010, la Ville de Mon­tréal an­non­çait la construc­tion de quatre bas­sins de ré­ten­tion, dont ce­lui de Grif­fin­town.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.