Créa­tion d’em­plois

La Voix Pop - - LA UNE - JUS­TINE GRAVEL Jus­tine.gravel@tc.tc

AF­FAIRES. Le stu­dio d’ef­fets vi­suels, Reel FX, éta­bli dans l’édi­fice du Nor­de­lec dans Pointe-Saint-Charles, crée­ra 400 em­plois d’ici trois ans. Dé­jà bien im­plan­tée à Dal­las et à Hol­ly­wood, l’en­tre­prise sou­haite faire du stu­dio mon­tréa­lais son pôle phare en ani­ma­tion au Ca­na­da en in­ves­tis­sant plus de 10 M$.

La com­pa­gnie texane se trouve dé­jà der­rière de nom­breux films d’ani­ma­tion, de pu­bli­ci­tés et d’ex­pé­riences en réa­li­té vir­tuelle. Elle a no­tam­ment contri­bué aux ef­fets des films The Book of Life et Free Birds, qui se sont tous deux dé­mar­qués au box-of­fice.

«Je ne com­prends pas pour­quoi il nous a fal­lu 25 ans avant de dé­cou­vrir Mon­tréal», a lan­cé le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral (PDG), Steve O’Brien, en marge du fo­rum stra­té­gique – Mon­tréal: ani­mée par l’in­ter­na­tio­nal, te­nu au Pa­lais des Congrès, le 27 avril.

M. O’Brien a pré­fé­ré la mé­tro­pole qué­bé­coise à To­ron­to, Van­cou­ver et At­lan­ta, pour son large éco­sys­tème, sa culture unique et ses nom­breux ta­lents dans le do­maine des arts vi­suels, mais éga­le­ment en rai­son de l’ac­cueil cha­leu­reux qu’il a re­çu.

«Nous avons trou­vé plu­sieurs quar­tiers in­té­res­sants. Mais, en fin de compte, le Nor­de­lec nous of­frait un plan à long terme. Il y a plu­sieurs res­tau­rants et ser­vices dans l’édi­fice, dont un centre d’en­traî­ne­ment et une gar­de­rie. C’est un en­vi­ron­ne­ment qui donne en­vie d’y tra­vailler et c’était un fac­teur très im­por­tant pour nous», ren­ché­rit le PDG.

Pour le mo­ment, le stu­dio mon­tréa­lais a dé­jà trois pro­jets ma­jeurs de film en col­la­bo­ra­tion avec le siège social de Dal­las.

AVAN­TAGE

Pour le maire du Sud-Ouest et pré­sident du co­mi­té exé­cu­tif, Benoit Do­rais, voir une en­tre­prise d’aus­si grande en­ver­gure s’ins­tal­ler dans l’ar­ron­dis­se­ment est un avan­tage consi­dé­rable.

«Le Nord de Pointe-Saint-Charles est pro­mis à un bel ave­nir, se ré­jouit-il. Reel FX va en­traî­ner d’autres en­tre­prises connexes dans le sec­teur, soit au Nor­de­lec, soit en bor­dure du ca­nal de La­chine. Des en­tre­prises à va­leur ajou­tée près du ca­nal plu­tôt que des ré­si­dences c’est ce que nous sou­hai­tons.»

Ins­tal­lée dans l’édi­fice de la rue Ri­chard­son de­puis deux mois, Reel FX compte dé­jà 60 em­ployés. L’en­tre­prise sou­haite en ac­cueillir 200 d’ici la fin de l’an­née et en­suite une cen­taine an­nuel­le­ment d’ici 2020. À ce mo­ment, les em­ployés mon­tréa­lais re­pré­sen­te­ront plus de 50% des ef­fec­tifs de la com­pa­gnie.

FOR­MA­TION

Reel FX bé­né­fi­cie­ra d’une aide fi­nan­cière de 440 000$ de Qué­bec pour la for­ma­tion des nou­veaux em­ployés et se­ra pos­si­ble­ment éli­gible au cré­dit d’im­pôt de 36% sur les sa­laires des em­ployés, of­fert à toutes les en­tre­prises de ce sec­teur d’ac­ti­vi­tés dans la pro­vince.

La firme pré­voit éga­le­ment im­plan­ter son pro­gramme Uni­ver­si­té RFX à Mon­tréal, une for­ma­tion ré­mu­né­rée de six mois pour les fi­nis­sants en arts, illus­tra­tion, ani­ma­tion et dis­ci­plines connexes.

(Pho­to: Mé­tro Mé­dia – Jus­tine Gravel)

Le PDG de l’en­tre­prise amé­ri­caine Reel FX, Steve O’Brien, a ar­rê­té son choix sur Poin­teSaint-Charles pour son nou­veau stu­dio d’ani­ma­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.