La­val­trie en de­mande un peu plus

L'Action D'Autray - - AC­TUA­LI­TÉS -

ans. En ef­fet, elle fausse la né­ces­saire adé­qua­tion entre le bud­get d’opé­ra­tions cou­rantes et la taxa­tion an­nuelle qui doit le sup­por­ter. Nous avons donc, pour le pré­sent bud­get, ré­duit à 281,841$ l’ap­pro­pria­tion du sur­plus ac­cu­mu­lé des an­nées pré­cé­dentes », men­tionne-t-on dans le do­cu­ment ex­pli­ca­tif du bud­get.

En 2009, La­val­trie a dé­les­té de 628,684 $ son cous­sin fi­nan­cier afin de ré­duire les écarts d’aug­men­ta­tion des taxes fon­cières oc­ca­sion­nés par les im­por­tantes va­ria­tions d’éva­lua­tion du nou­veau rôle trien­nal.

Pour ce qui est de la masse sa­la­riale, l’ajout de nou­velles res­sources, com­bi­né aux obli­ga­tions de la conven­tion col­lec­tive et des en­tentes contrac­tuelles, amène, si on y ajoute les charges so­ciales et les bé­né­fices qui y sont rat­ta­chés, une ma­jo­ra­tion de 194,218 $. Les frais de la SQ haussent de 92,255 $. Dans ce contexte, les taxes fon­cières to­ta­lisent 0,9248 $, com­pa­ra­ti­ve­ment à 0,8814$ l’an pas­sé. Le vo­let gé­né­ral est de 0,8740$ (0,8430$ en 2009) tan­dis que celles rat­ta­chées au fi­nan­ce­ment des rè­gle­ments d’em­prunt to­ta­lisent 0,0508$ (0,0384$ en 2009).

Du cô­té des ta­rifs, il n’y a pas de chan­ge­ment pour l’eau po­table (158 $ par uni­té de lo­ge­ment). Par contre, ceux pour la cueillette des ma­tières ré­si­duelles et la col­lecte sé­lec­tive passent res­pec­ti­ve­ment de 130,48$ à 150,87$ et de 50,90 $ à 73,43 $. La si­gna­ture d’un nou­veau contrat ma­jo­ré ex­plique ces deux vo­lets.

La com­pen­sa­tion pour l’égout se fixe à 87 $ (aug­men­ta­tion de 0,10 $).

De cette ma­nière, La­val­trie doit en­cais­ser 10,887,773 $. Ce qu’on qua­li­fie d’autres re­cettes et autres re­ve­nus vont gé­né­rer 774,820 $. Une somme de 600,300 $ est ins­crite pour les trans­ferts. Les autres ser­vices ren­dus (294,900 $) et les paie­ments te­nant lieu de taxes (284,704 $) sont les autres prin­ci­paux re­ve­nus.

En contre­par­tie, l’hy­giène du mi­lieu est le poste qui ac­ca­pare la plus grande part du gâ­teau. On lui consacre 3,153,717 $, soit 21,8 % du bud­get. Quatre autres postes sont su­pé­rieurs à 2 mil­lions $. Ce sont ceux des loi­sirs et de la culture (2,567,830 $), de l’ad­mi­nis­tra­tion gé­né­rale (2,475,331 $), de la sé­cu­ri­té pu­blique (2,398,616 $) et du trans­port rou­tier (2,233,708 $).

Les fi­nances ain­si que le rem­bour­se­ment de la dette (1,211,989 $), de même que l’ur­ba­nisme (403,752 $), sont les deux autres items su­pé­rieurs à 400,000 $.

Les contri­buables la­val­trois peuvent payer leurs comptes de taxes en trois ver­se­ments

Pho­to Pierre Bel­le­mare

So­phie Her­vieux

(conseillère res­pon­sable des fi­nances) et le maire Jean-Claude Gra­vel, sont en com­pa­gnie

du tré­so­rier Ré­jean Nan­tais et du di­rec­teur

gé­né­ral Yvon Mous­seau

(de­bout).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.