Le même prix, ou presque, à Saint-Ga­briel-de-Bran­don

L'Action D'Autray - - ACTUALITÉS - Pierre Bel­le­mare

D’im­por­tants tra­vaux de ré­fec­tion réa­li­sés l’an der­nier sur les rangs Saint-Am­broise et SaintAn­dré n’amènent pas de bou­le­ver­se­ment du compte de taxes à Saint-Ga­briel-de-Bran­don. Un réaménagement fait que le taux de la taxe fon­cière de­meure le même (0,85 $) mal­gré l’amorce du paie­ment du rè­gle­ment d’em­prunt du pro­jet.

La taxe fon­cière gé­né­rale di­mi­nue pour ab­sor­ber en ma­jeure par­tie la créa­tion d’une taxe fon­cière spé­ciale (0,0373 $). L’autre baisse (quatre mil­lièmes de cent) se rat­tache à la taxe du rè­gle­ment d’em­prunt d’un ca­mion-in­cen­die.

Por­trait

En fait, seule la somme pré­le­vée pour la cueillette des ma­tières ré­si­duelles aug­mente, pas­sant de 175$ à 180$ par uni­té de lo­ge­ment sui­vant le bud­get de 2,668,321 $ (2,551,049$ l’an pas­sé) adop­té à l’una­ni­mi­té par le maire Roch Des­ro­siers et les conseillers, lors de la séance ex­tra­or­di­naire du 21 dé­cembre.

Les ta­rifs pour l’aque­duc, l’égout et la vi­dange de fosses sep­tiques de­meurent res­pec­ti­ve­ment à 225 $, 208 $ et 80 $ par uni­té de lo­ge­ment.

De cette ma­nière, Saint-Ga­briel-deB­ran­don doit ob­te­nir 2,197,582 $, soit un peu plus de 80 % de l’en­semble de ses re­cet- tes. Le reste va pro­ve­nir des autres re­ve­nus de sources lo­cales et des trans­ferts condi­tion­nels. On re­çoit res­pec­ti­ve­ment quelque 130,000$ de plus dans le pre­mier cas et en­vi­ron 60,000 $ de plus dans l’autre.

Les com­pen­sa­tions te­nant lieu de taxes et l’ap­pro­pria­tion (30,400$) du sur­plus du fonds gé­né­ral gé­nèrent les autres re­ve­nus. L’an pas­sé, dans ce der­nier cas, on était al­lé cher­cher 23,312$ dans le sur­plus ré­ser­vé à l’aque­duc.

Pour dé­pen­ser ces sommes d’ar­gent, Saint-Ga­briel-de-Bran­don di­rige prin­ci­pa­le­ment 789,343 $ (hausse d’en­vi­ron 70,000 $) au trans­port rou­tier.

Les autres dé­bour­sés su­pé­rieurs à 400,000$ sont l’hy­giène du mi­lieu (546,449$), la sé­cu­ri- té pu­blique (467,997 $) et l’ad­mi­nis­tra­tion gé­né­rale (453,867$). Il y a une baisse de l’ordre de 30,000$ dans le pre­mier cas et une hausse de quelque 15,000$ dans le troi­sième. Le deuxième de­meure stable.

On di­rige 170,424 $ (baisse d’en­vi­ron 20,000 $) aux loi­sirs et à la culture ain­si que 130,412 $ à l’urbanisme et la mise en va­leur du ter­ri­toire.

On uti­lise aus­si 68,600 $ (aug­men­ta­tion de l’ordre de 35,000 $) pour le rem­bour­se­ment en ca­pi­tal tan­dis que les frais de fi­nan­ce­ment passent de 7,012 $ à 41,229 $. Ces deux der­niers mon­tants couvrent prin­ci­pa­le­ment le rem­bour­se­ment de la dette des tra­vaux des rangs Saint-Amable et Saint-André.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.