Basse Côte Nord : la route blanche en panne

L'Action D'Autray - - CHRONIQUE -

Faute de nei ge, la route blan che est en panne pour une deuxième an­née consé­cu­tive. La route blanche est cette route de neige et de glace qui est es­sen­tiel le à l’ap­pro vi­sion ne ment des com mu nau tés pen dant l’hi­ver. Le Mi­nis­tère des tran­sports a ac­cep­té de pro lon ger la des­ser te as­su rée par le Nor­dik Ex­press. Quant cette pro lon ga tion pren dra fin, l’avion se­ra le seul moyen d’as­su­rer l’ap­pro­vi­sion­ne­ment des col­lec­ti­vi­tés concer­nées.

De­vant la si­tua­tion (manque de neige et lacs pas en­core ge­lés en jan­vier !), la Confé­rence ré­gio­nale des élus (CRÉ) de la Côte-Nord avait du de­man­der au mi­nis­tère des Tran­sports que le Nor­dik Ex­press conti­nue ses voyages plus tard dans la sai­son .

Il est dif­fi­cile d’at­tri­buer di­rec­te­ment au ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique l’ab­sence de neige sur la basse Côte Nord ; même si le phé­no­mène est là pour la deuxième an­née consé­cu­tive. Dans le cas qui nous concerne, Il vau­drait mieux par­ler de va­ria­bi­li­té cli­ma­tique. Par contre, les plus grands scien­ti­fiques du cli­mat af­firment que le ré­chauf­fe­ment du cli­mat peut en­traî­ner une plus grande va­ria­bi­li­té.

D’un autre co­té , le phé­no­mène de l’éro­sion cô­tière qui frappe sé­vè­re­ment la ré­gion de Sept-Îles est di­rec­te­ment lié au ré­chauf­fe­ment. En ef­fet, il est bien éta­bli que le ré­chauf­fe­ment du cli­mat pro­voque la hausse du ni­veau des océans. La fonte ac­cé­lé­rée des ca­lottes de glace comme au Groen­land y contri­bue ; la hausse de la tem­pé­ra­ture de l’eau éga­le­ment. Et, comme tous en convien­dront, l’ab­sence de glace de mer rend la côte beau­coup plus vul­né­rable à l’oc­ca­sion des grandes ma­rées d’au­tomne.

Se­lon le quo­ti­dien Le So­leil de Québec, les tem­pêtes et les grandes ma­rées du mois de dé­cembre ont cau­sé des dom­mages de plus de 50 mil­lions de dol­lars en Gas­pé­sie, au BasSaint-Laurent, sur la Côte-Nord et aux Îles-de­la-Ma­de­leine. À Sept-Îles, le gou­ver­ne­ment du Québec a ac­cep­té le plan de la ville pour ré en­sa­bler cer­taines plages et pour re­lo­ca­li­ser les ré­si­dences de la Rue des Cam­peurs ; la fac­ture risque d’être sa­lée.

J’ap­pelle tous les qué­bé­cois à faire preuve de so­li­da­ri­té en­vers ceux et celles de l’Est de la pro­vince qui sont frap­pés par les ex­trêmes cli­ma­tiques.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.