La pres­sion se main­tient à Lavaltrie

Di­mi­nu­tion du nombre de conseillers

L'Action D'Autray - - ACTUALITÉS - Pierre Bel­le­mare

Ayant réus­si à ce que les huit dis­tricts élec­to­raux n’entrent pas ra­pi­de­ment en vi­gueur à Lavaltrie, si­gni­fiant le main­tien d’un nombre égal de conseillers, le co­mi­té de ci­toyens de l’en­droit garde le cap. Il se pré­pare à re­sou­mettre sa pé­ti­tion lors d’une autre ren­contre des élus puis­qu’elle n’a pas été ju­gée re­ce­vable lors de la séance ex­tra­or­di­naire du 18 avril.

C’est à cette oc­ca­sion que le rè­gle­ment sur les dis­tricts élec­to­raux a été adop­té ma­jo­ri­tai­re­ment (le conseiller Robert Pel­le­rin a ma­ni­fes­té son désac­cord), suite à un avis de mo­tion don­né aus­si en séance ex­tra­or­di­naire, deux jours plus tôt. On pro­cède de la sorte en rai­son du court dé­lai. Le pro­ces­sus mu­ni­ci­pal doit être ter­mi­né avant le 1er juin. La pu­bli­ca­tion d’un nou­vel avis pu­blic dans un jour­nal est la pro­chaine étape.

Com­por­tant quelque 150 si­gna­tures, la pé­ti­tion de­man­dant de ré­duire de huit à six le nombre de conseillers pour­ra alors être sou­mise dans les 15 jours.

Cette mé­ca­nique ir­rite l’homme d’af­faires Jean-guy Bois­vert, pré­sident du co­mi­té. Il était as­su­ré qu’il pou­vait pré­sen­ter son do­cu­ment, mer­cre­di der­nier.

« Que les contri­buables se pro­noncent pen­dant ou après la pu­bli­ca­tion du rè­gle­ment qui a été adop­té, la dé­marche des contri­buables doit être res­pec­tée par le conseil. Le rè­gle­ment, lui, ayant été vo­té », a-t-il fait sa­voir après la ren­contre.

Une éco­no­mie ré­cur­rente (en­vi­ron 35,000 $) est une des rai­sons in­vo­quées pour di­mi­nuer le nombre de chaises à la table du conseil mu­ni­ci­pal. M. Bois­vert juge que les ini­tia­tives, aus­si pe­tites soient-elles, pour en­le­ver de la pres­sion sur le compte de taxes sont les bien­ve­nues.

Le fait que Lavaltrie est l’une des quatre mu­ni­ci­pa­li­tés de moins de 14,000 ha­bi­tants, par­mi les 1,040 de cette ca­té­go­rie au Qué­bec, à avoir plus de six conseillers est un autre élé­ment men­tion­né.

Si la pé­ti­tion est ef­fec­ti­ve­ment pré­sen­tée et contient au moins 100 noms d’élec­teurs

Pho­to Pierre Bel­le­mare

Jean-guy Bois­vert de­vra ré­pé­ter le geste po­sé mer­cre­di soir der­nier. C’est-à-dire de re­mettre la pé­ti­tion à la gref­fière Ma­de­leine Bar­beau, ici en pré­sence du conseiller Georges Bo­nin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.