2012 : Une an­née char­nière pour les vé­hi­cules élec­triques

L'Action D'Autray - - ACTUALITÉS - Anne-marie Du­quette

Les mythes sont te­naces. Cer­tains « té­mé­raires » se laissent tout de même ten­ter par l’offre de vé­hi­cules éco­lo­giques, seule­ment élec­triques, au-de­là des hy­brides. L’ac­tion a pris le pouls de la si­tua­tion dans La­nau­dière au­près de quelques conces­sion­naires. Les La­nau­dois sont-ils prêts à faire le grand saut?

« C’est une pé­riode de tran­si­tion, la clien­tèle s’adapte. Mais c’est clair que c’est le pro­duit de l’ave­nir », af­firme Jean-claude Paillé de Paillé Che­vro­let Buick GMC à Berthierville. Ce conces­sion­naire at­tend d’ailleurs une Volt pour juin, voi­ture dé­jà ven­due. « Il y a une liste d’at­tente, les gens sont in­té­res­sés, par­ti­cu­liè­re­ment une clien­tèle cible. Mais GM ne suf­fit pas pour le mo­ment à cette de­mande gran­dis­sante, four­nis­sant le mar­ché amé­ri­cain beau­coup plus vaste avant le nôtre », ajoute M. Paillé. Ce der­nier s’at­tend, par contre, à voir une mon­tée des stocks dès l’au­tomne pour 2013.

Da­niel Lan­dry de chez A. Cha­lut Au­to Ltée abonde dans le même sens : « Il y a une forte de­mande. Beau­coup de clients veulent es­sayer la Volt. Je suis convain­cu qu’il y a un mar­ché pour les vé­hi­cules élec­triques, sur­tout avec le prix de l’es­sence ! » Cinq Volt se­ront dis­po­nibles dès mai chez ce conces­sion­naire. Ce vé­hi­cule n’a pas de res­tric­tion d’au­to­no­mie, par­cou­rant de 40 à 90 km en mode élec­trique, as­su­rant son trans­fert d’éner­gie par une gé­né­ra­trice fonc­tion­nant à l’es­sence.

Et le coût d’un « plein » semble mi­nime. « Pour la I-MIEV, il en coûte 2,50 $ à une borne de la Ville de Jo­liette pour re­char­ger la bat­te­rie, sta­tion­ne­ment com­pris. On peut dire que les coûts se­raient d’en­vi­ron 0,95 $ par jour pour une re­charge à do­mi­cile », ex­plique Jo­siane La­rocque, di­rec­trice des ventes chez Jo­liette Mit­su­bi­shi. La I-MIEV offre une au­to­no­mie de 150 km, et le conces­sion­naire en tient quatre en in­ven­taire. « Je crois les gens sont mal in­for­més, que beau­coup voient en­core le vé­hi­cule élec­trique comme un pro­to­type. En 2012, ils au­ront des preuves, des ré­sul­tats de l’ef­fi­ca­ci­té et des avan­tages éco­no­miques et éco­lo­giques », com­mente Mme La­rocque.

Dave Du­charme, di­rec­teur gé­né­ral de Jo­liette Nis­san of­frant la LEAF, est en­thou­siaste quant à ce type d’éner­gie. « J’y crois vrai­ment. Le vi­rage élec­trique se fe­ra len­te­ment mais sû­re­ment, même si le vé­hi­cule à es­sence au­ra tou­jours sa place. » Sur 57 conces­sion­naires Nis­san au Qué­bec, ce­lui de Jo­liette est le 8e à être cer­ti­fié pour vendre ce type d’au­to­mo­bile, après Mon­tréal, Qué­bec et Trois-ri­vières. Au dé­but de l’été, la pre­mière LEAF y se­ra en dé­mons­tra­tion sur notre ter­ri­toire.

Du cô­té de Ford, on at­tend la Fo­cus élec­trique chez les conces­sion­naires pour fin août, soit à la ren­trée d’au­tomne, quoique le mo­dèle ait été pré­sen­té au Sa­lon de l’au­to. « Le vé­hi­cule à l’achat est tout de même dis­pen­dieux. Le suc­cès des vé­hi­cules élec­triques se­ra pro­por­tion­nel au coût de l’es­sence », com­mente Pa­trice Legault, di­rec­teur des ventes chez AL­BI Ford Lin­coln Jo­liette.

Les re­pré­sen­tants du mi­lieu semblent una­nimes : 2012 consti­tue une an­née de tran­si­tion pour les voi­tures élec­triques. À ce su­jet, le bi­lan de 2013 de­vrait être concluant.

Pho­to ar­chives

Le vé­hi­cule élec­trique : la voie de l’ave­nir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.