Une baisse de taxe fon­cière mais une même fac­ture à Ville Saint-Ga­briel

Nou­veau rôle trien­nal d’éva­lua­tion

L'Action D'Autray - - ACTUALITÉS - Pierre Bel­le­mare

La hausse de la va­leur des pro­prié­tés avec l’en­trée en vi­gueur d’un nou­veau rôle trien­nal d’éva­lua­tion di­mi­nue le taux de la taxe fon­cière mais ne pro­voque pas de chan­ge­ment ma­jeur dans le compte de taxes à Ville SaintGa­briel. Cer­tains vont payer en­vi­ron 20 $ de plus. Ce se­ra l’in­verse pour d’autres. Et en­vi­ron 60 % des payeurs de taxes ne ver­ront pas de chan­ge­ment.

La mu­ni­ci­pa­li­té compte main­te­nant sur une éva­lua­tion fon­cière im­po­sable de 152,925,400 $. Cette an­née, elle pou­vait taxer sur une va­leur de 113,615,400 $. Adop­té à l’una­ni­mi­té lors de la séance ex­tra­or­di­naire du 16 dé­cembre, le bud­get to­ta­lise 4,507,138 $. Cette an­née, il se chif­frait à 4,427,891 $.

Conte­nu

« En prin­cipe, ça ne bouge pra­ti­que­ment pas », a ex­pli­qué le maire Gaé­tan Gra­vel.

L’aug­men­ta­tion de l’ordre de 39 mil­lions $ du to­tal de l’éva­lua­tion fon­cière im­po­sable fait pas­ser de 1,55 $ à 1,16 $ le taux de la taxe fon­cière. Trois taxes spé­ciales connaissent le même phé­no­mène tan­dis qu’une taxe de 0,03 $ du 100 $ d’éva­lua­tion est créée pour fi­nan­cer les tra­vaux du pa­lier à pres­sion.

Les ta­rifs pour les ma­tières ré­si­duelles (175 $ pour une uni­té d’ha­bi­ta­tion), l’eau po­table (160 $) et les égouts (208 $) ne changent pas.

De cette ma­nière, Ville Saint-Ga­briel pré­voit en­cais­ser 2,888,655 $. Soit 64 % de toutes ses re­cettes.

La dif­fé­rence va pro­ve­nir des trans­ferts, des ser­vices ren­dus, des autres re­ve­nus et des paie­ments te­nant lieu de taxes.

Ville Saint-Ga­briel ap­pro­prie aus­si quelque 38,000 $ de son sur­plus ac­cu­mu­lé pour deux rè­gle­ments d’em­prunt re­liés aux in­fra­struc­tures.

Du cô­té des dé­penses, les postes du trans­port ain­si que ce­lui de l’amé­na­ge­ment, de l’ur­ba­nisme et du dé­ve­lop­pe­ment connaissent des hausses, com­pa­ra­ti­ve­ment à cette an­née. Dans le pre­mier cas (ma­jo­ra­tion de 119,335 $), il faut prendre en compte l’achat d’un nou­veau ca­mion pour le ser­vice des tra­vaux pu­blics, l’achat d’une plaque vi­brante (les coûts an­nuels de lo­ca­tion re­pré­sentent à peu près la va­leur de cet ap­pa­reil) ain­si que des tra­vaux de trot­toirs et de l’as­phal­tage. L’achat d’un ter­rain pour l’amé­na­ge­ment d’une piste cy­clable est res­pon­sable de l’aug­men­ta­tion (94,120 $), dans l’autre cas.

En contre­par­tie, il y a une di­mi­nu­tion de 192,729$ à l’hy­giène du mi­lieu parce que plu­sieurs tra­vaux ont été réa­li­sés et payés cette an­née.

« En gé­né­ral, c’est un bud­get qui est bien équi­li­bré. On est bien content de ce bud­get là », a ex­pli­qué le maire Gra­vel.

Photo Pierre Bel­le­mare

Di­rec­teur gé­né­ral de Ville Saint-Ga­briel, Mi­chel Saint-Laurent est en­ca­dré de Ri­chard Blouin (res­pon­sable du dos­sier des fi­nances) et du maire Gaé­tan Gra­vel.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.