Le maire de Saint-Fé­lix dé­mis­sionne

L'Action - - FRONT PAGE - Ge­ne­viève Blais in­fo­la­nau­diere@trans­con­ti­nen­tal.ca

Nou­veau sou­bre­saut à Saint-Fé­lix. Après la dé­faite de Gilles Fré­chette lors de l’élec­tion de no­vembre 2009 et le dé­cès de Claude Lan­dre­ville en fé­vrier der­nier, voi­là que les Fé­li­ciens de­vront se choi­sir un nou­veau maire. Ce­lui qui oc­cu­pait ce poste de­puis près de cinq mois, Mar­cel Du­beau, re­met les clés de l’Hô­tel de ville.

« J’ai dé­ci­dé de quit­ter la mai­rie, dé­cla­ret-il d’un ton calme et po­sé. J’ado­rais être conseiller mu­ni­ci­pal, mais être maire, c’est autre chose. »

En dé­but de se­maine, il a ren­con­tré cha­cun de ses confrères et leur a ex­pli­qué sa dé­ci­sion.

« Ils m’ont com­pris. Ils savent que je ne me sen­tais pas bien dans les chaus­sures de maire, sou­ligne-t-il. Mon pro­blème, c’est que je ne suis pas ca­pable de dé­cro­cher. Je vis avec les dos­siers 24 heures sur 24 et ça mine ma san­té. »

Mar­cel Du­beau a com­plé­té un man­dat de quatre ans à titre d’éche­vin du dis­trict 5 et a été ré­élu dans ses fonc­tions lors du der­nier scru­tin gé­né­ral. Il a dé­ci­dé de faire le grand saut et de se pré­sen­ter à la mai­rie à la suite de la mort de Claude Lan­dre­ville. Il a été élu sans op­po­si­tion, dé­but avril. De­puis, il s’est pen­ché sur plu­sieurs dos­siers comme l’aque­duc Bel­le­ville, le Ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die et tout ce qui concerne le dé­ve­lop­pe­ment do­mi­ci­liaire.

C’était dans ses visées à long terme, mais le dé­part de Mar­cel Du­beau le pousse à de­van­cer ses pro­jets. Le conseiller mu­ni­ci­pal du dis­trict 2, Gys­lain Loyer, se pré­sente à la mai­rie de Saint-Fé­lix-de-Va­lois.

« Au cours des neuf der­niers mois, j’ai été à même de voir en quoi consis­tait le tra­vail d’éche­vin et de maire. Cette ex­pé­rience et mes connais­sances de la po­li­tique agri­cole font que je me sens prêt à re­le­ver le dé­fi. Je veux ap­por­ter à Saint-Fé­lix une conti­nui­té au ni­veau de la mai­rie », sou­tient-il.

Lors­qu’il a po­sé sa can­di­da­ture aux élec­tions de no­vembre 2009, M. Loyer avait dé­jà comme am­bi­tion de de­ve­nir, un jour, pre­mier ma­gis­trat. « C’était dans mon plan de car­rière », dit-il. Le dé­cès de Claude Lan­dre­ville et la dé­mis­sion de Mar­cel Du­beau sont au­tant d’évé­ne­ments qui l’in­citent à al­ler de l’avant.

Il a pris sa dé­ci­sion au dé­but de la se­maine et il a l’ap­pui de ses col­lègues du conseil mu­ni­ci­pal, y com­pris du maire sor­tant.

« Pour la sta­bi­li­té de la Mu­ni­ci­pa­li­té, c’est bon d’avoir un jeune ca­pable de faire plu­sieurs man­dats », af­firme M. Du­beau.

Une prio­ri­té: l’har­mo­nie

Gys­lain Loyer est pré­sident du Syn­di­cat des pro­duc­teurs d’oeufs d’in­cu­ba­tion du Québec de­puis dix ans. Il agit éga­le­ment à titre de pré­sident des Pro­duc­teurs d’oeufs d’in­cu­ba­tion du Ca­na­da, poste qu’il oc­cupe de­puis 2007.

S’il est por­té à la tête de la Mu­ni­ci­pa­li­té, il pro­met de faire un mé­nage dans son agen­da et de se consa­crer à la mai­rie.

« Ac­tuel­le­ment, je consi­dère que nous avons une bonne équipe et je sou­haite conser­ver cette har­mo­nie. C’était la prio­ri­té de Claude Lan­dre­ville, celle de Mar­cel Du­beau et ce se­ra aus­si la mienne », sou­ligne ce­lui qui se dé­crit comme étant un ras­sem­bleur.

Dans ses fonc­tions d’éche­vin, il s’est vu confier les co­mi­tés de la sé­cu­ri­té in­cen­die, de l’ur­ba­nisme, des res­sources hu­maines et de l’ad­mi­nis­tra­tion.

À titre de maire, M. Loyer compte se pen­cher sur ces dos­siers et, plus par­ti­cu­liè­re­ment, sur tout ce qui concerne le dé­ve­lop­pe­ment de la Mu­ni­ci­pa­li­té.

« Il y a beau­coup de mou­vance au ni­veau ré­si­den­tiel à Saint-Fé­lix. Il faut qu’on sache où l’on s’en va avec ce­la », dit-il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.