À deux se­maines de son pro­cès, un pré­su­mé agres­seur sexuel n’a plus d’avo­cat

L'Action - - AC­TUA­LI­TÉS - GE­NE­VIÈVE GEOF­FROY

En ef­fet, ce­lui qui le re­pré­sen­tait, Me Johnny Bian­chi, a de­man­dé le 21 mars de se re­ti­rer du dos­sier et sa re­quête a été ac­cep­tée le len­de­main. Il n’a pas été pos­sible de connaître la ou les rai­sons qui ont mo­ti­vé la de­mande de l’avo­cat.

Or, se­lon nos in­for­ma­tions, Georges Pro­vost de­vra ra­pi­de­ment se trou­ver un nou­vel avo­cat puisque son pro­cès de 12 jours n’a pas été re­por­té et qu’il doit com­men­cer comme pré­vu le 6 avril au pa­lais de jus­tice de Jo­liette.

L’homme de 45 ans fait face à quinze chefs d’ac­cu­sa­tion, dont six ac­cu­sa­tions d’agres­sion sexuelle et deux ac­cu­sa­tions de contacts sexuels. Il est aus­si ac­cu­sé d’avoir for­cé l’une de ses pré­su­mées vic­times à com­mettre un acte de bes­tia­li­té, ain­si que de sé­ques­tra­tion, de voies de fait, d’agres­sion ar­mée, de me­naces de mort et d’agres­sion ar­mée ayant cau­sé des lé­sions cor­po­relles.

Les évè­ne­ments re­pro­chés se se­raient dé­rou­lés au cours des der­nières an­nées à Saint-mi­chel-des-saints et à Saint-zé­non.

L’ac­cu­sé avait été ar­rê­té le 31 mars 2015 par la Sû­re­té du Québec. Il est dé­te­nu pré­ven­ti­ve­ment de­puis son ar­res­ta­tion.

JUS­TICE. Un ex-mu­si­cien de Saint-mi­chel-des-saints ac­cu­sé d’avoir com­mis des agres­sions sexuelles et des gestes vio­lents à l’en­contre de trois vic­times al­lé­guées doit se trou­ver un nou­vel avo­cat pour le dé­fendre à son pro­cès qui doit com­men­cer dans deux se­maines.

(Pho­to TC Me­dia – ar­chives)

Georges Pro­vost doit se trou­ver un nou­vel avo­cat pour le dé­fendre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.