Une nou­velle étape pour Mé­lo­dy

Ren­trée sco­laire

L'Action - - ACTUALITÉS - ÉLISE BROUILLETTE

« Nous lui avons lais­sé le libre choix de son école et du pro­gramme, ex­plique sa mère My­lène Beau­doin, c’était im­por­tant pour nous de ne rien im­po­ser. »

En 5e et en 6e an­née, Mé­lo­dy a donc vi­si­té les écoles se­con­daires de sa ré­gion avant d’ar­rê­ter son choix sur le Col­lège Es­ther-blon­din. Très spor­tive, elle fait d’ailleurs de la gym­nas­tique de­puis qu’elle a cinq ans, elle a op­té pour la concen­tra­tion soc­cer.

« Je n’ai pas peur. J’ai beau­coup d’amis aus­si qui s’en vont à Es­ther-blon­din », confie-elle à l’ac­tion.

«C’est une grosse étape, alors on a pris le temps de vi­si­ter les écoles et d’en dis­cu­ter avec elle. On était d’ac­cord avec le choix qu’elle fai­sait », ajoute Mme Beau­doin.

Émo­tif de voir leur fille com­men­cer le se­con­daire? «On est ren­du là…», com­mente son père, Étienne Ro­bi­taille. «C’est par­ti­cu­lier, elle était à Ma­rie-anne de­puis qu’elle a quatre ans. C’est aus­si l’aînée, la pre­mière à quit­ter le pri­maire », ajoute My­lène.

Par­mi les chan­ge­ments que vi­vra Mé­lo­dy cette an­née, il y a la ges­tion de l’ho­raire puisque l’autobus pas­se­ra la prendre en­vi­ron une heure plus tôt. « Il va fal­loir qu’elle se dé­pêche ! », sou­ligne sa mère.

Si la charge de tra­vail ne fait pas peur à la jeune fille, il est était au­tre­ment pour ses pa­rents. « Moi, je la vois ve­nir, parce qu’à Ma­rie-anne, il n’y a pas de de­voirs et seule­ment un peu d’études. Les tra­vaux sont faits à l’école. »

La nou­veau­té, pour plu­sieurs élèves de se­con­daire 1, de chan­ger de classe à chaque cours, n’en se­ra pas une pour Mé­lo­dy, puis­qu’à son école pri­maire, les élèves le vivent dé­jà de la troi­sième à la sixième an­née.

TOUT EST PRÊT

Chez la fa­mille Ro­bi­taille, ren­con­trée à une se­maine de la ren­trée, tout était prêt pour le re­tour à l’école. «C’est notre 8e ren­trée, on com­mence à être ha­bi­tué», dé­clare la ma­man des trois filles.

Maxi­mum la pre­mière se­maine d’août, les achats sont ter­mi­nés. « Je n’aime pas les foules de pa­rents de la fin août qui re­cherchent tous le car­table de la bonne cou­leur », re­marque My­lène.

Les listes sco­laires des écoles de ses filles peuvent être gé­rées en ligne; les ma­nuels peuvent être com­man­dés par in­ter­net et li­vrés à la por­ter.

«Les car­tables et les duo-tangs par contre, on les achète en­semble et elles les choi­sissent. Je les amène cha­cune leur tour, c’est notre mo­ment. »

«Quand on choi­sit, ça fait qu’on a hâte à l’école », dé­clare Ca­mille. Tan­dis que cette der­nière, qui s’en va en cin­quième an­née, a hâte de connaître ses pro­fes­seurs, Agathe, qui s’en va en deuxième an­née, a hâte d’ap­prendre l’heure et de faire « plus de choses qu’en pre­mière an­née ».

«Nous sommes chan­ceux, nous n’avons ja­mais en­ten­du rous­pé­ter ici pour l’école », pré­cisent les pa­rents.

Le fait de fré­quen­ter la même école a per­mis aux filles de vivre de beaux mo­ments, dont des

SCO­LAIRE. Mé­lo­dy Ro­bi­taille, de Sain­tal­phonse-ro­dri­guez, s’ap­prête à faire le grand saut vers le se­con­daire. Elle a quit­té, en juin der­nier, l’école Ma­rie-anne qu’elle fré­quen­tait en com­pa­gnie de ses soeurs Ca­mille 10 ans et Agathe 7 ans. Le 31 août, elle fe­ra son en­trée au Col­lège Es­ther-blon­din de Saint-jacques.

pro­jets conjoints pour Mé­lo­dy et Ca­mille.

« On a vu une belle com­pli­ci­té qu’on ne voit pas tou­jours à la mai­son », ont dit les pa­rents en riant.

Si les der­nières se­maines, qui ont sui­vi la fin du camp de jour, en ont été de re­pos chez les Ro­bi­taille, au mo­ment de l’en­tre­vue, la rou­tine s’ap­prê­tait à re­prendre.

« La se­maine pro­chaine, on va se cou­cher et se le­ver plus tôt. Et on va re­com­men­cer à faire des lunchs ! »

Brouillette) (Pho­to TC Media – Élise

À l’avant, Ca­mille, Agathe et Mé­lo­dy. À l’ar­rière, My­lène et Étienne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.