Pierre Hey­ne­mand ter­mine pre­mier de sa ca­té­go­rie à son 45e Iron­man

L'Action - - ACTUALITÉS -

ATH­LÉ­TISME. Pierre Hey­ne­mand a ter­mi­né pre­mier de sa ca­té­go­rie, et 32e au to­tal, lors de la sixième édi­tion de l’iron­man de Mont-trem­blant qui se dé­rou­lait le 20 août der­nier. Hey­ne­mand fait par­tie des 19 rares ath­lètes à avoir réa­li­sé toutes les édi­tions de cet évé­ne­ment.

Au to­tal, il s’agis­sait de son 45e Iron­man et d’un qua­trième cette sai­son. « J’étais en confiance, sur­tout que ma pré­pa­ra­tion était op­ti­male. Mes sen­sa­tions phy­siques étaient au mieux et ma ré­cu­pé­ra­tion des courses pré­cé­dentes était adé­quate », a men­tion­né l’homme de fer de La­nau­dière. Ce der­nier s’était fixé trois ob­jec­tifs de temps, sa mé­daille d’or équi­va­lait à 9 h 39, celle d’ar­gent à 9 h 49 et celle de bronze à9h59.

La course a com­men­cé par un 3.8 km de na­ta­tion qui s’ef­fec­tuait en une seule boucle. « Le vent oc­ca­sion­nait des vagues et ce­la ren­dait la na­ta­tion plus dif­fi­cile. » L’ath­lète a choi­si d’uti­li­ser une com­bi­nai­son à manches longues, comme la tem­pé­ra­ture du lac était as­sez fraîche, ce qui s’est avé­ré une bonne stra­té­gie. « J’ai bien gé­ré mon dé­part et j’ai ter­mi­né avec un bon temps de na­ta­tion de 57 min 14 s. »

Le tri­ath­lon Iron­man de Trem­blant re­pré­sente l’ob­jec­tif de nom­breux ath­lètes ca­na­diens et Hey­ne­mand se dou­tait que les deux pre­mières boucles de vé­lo se­raient ra­pides. « Je suis par­ti très ra­pi­de­ment pour avoir la même vi­tesse que les plus com­pé­ti­tifs quitte à sa­cri­fier quelques mi­nutes en course à pied. Une stra­té­gie qui m’a per­mis de ter­mi­ner le vé­lo bien po­si­tion­né avec un temps de 5 h 9 et 56 s. »

Fi­na­le­ment, le par­cours de course à pied a bien com­men­cé pour Hey­ne­mand. «J’étais dé­jà qua­li­fié pour Ha­waï, alors je pou­vais prendre le risque d’exploser ! » Il avait un pou­vais pas m’ar­rê­ter, sur­tout que je prône si «J’ai pui­sé ma mo­ti­va­tion du­rant toute rythme très éle­vé sur les dix pre­miers ki­lo- sou­vent la per­sé­vé­rance. » Il a ter­mi­né avec un l’épreuve en pen­sant aux nom­breux sa­cri­fices et mètres et af­firme avoir trou­vé le ma­ra­thon temps de course de 3h31 et 33 s pour un camps d’en­traî­ne­ment que je m’étais im­po­sés et ex­trê­me­ment dif­fi­cile. « J’ai souf­fert, mais je ne temps to­tal de 9 h 46 et 14 s. im­po­sés à ma fa­mille. » Dans la se­maine avant l’iron­man de Mont-trem­blant, l’épouse de Pierre Hey­ne­mand a été im­pli­quée dans un ac­ci­dent de vé­lo avec un au­to­mo­bi­liste. Ce­la a été un grand mo­ment de stress pour toute la fa­mille. Heu­reu­se­ment, elle s’en sort avec quelques contu­sions, mais Pierre Hey­ne­mand, qui a lui-même été vic­time d’un ac­ci­dent de vé­lo, a vou­lu sen­si­bi­li­ser les usa­gers de la route.

« Il est très im­por­tant pour les au­to­mo­bi­listes de res­pec­ter la dis­tance de 1,5 m lors des dé­pas­se­ments, et ce, même lors­qu’il y a un croi­se­ment entre deux vé­hi­cules. Même si les ac­co­te­ments sont pa­vés, ils sont si sou­vent par­se­més de trous et de gra­viers qu’il est par­fois dif­fi­cile pour les cy­clistes de les em­prun­ter. S’il vous plaît, pre­nez quelques se­condes pour ra­len­tir et ain­si évi­ter des si­tua­tions ca­tas­tro­phiques. »

Un ac­ci­dent de vé­lo

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Le pro­chain ren­dez-vous pour Pierre Hey­ne­mand se­ra le tant at­ten­du Iron­man d’ha­waï en oc­tobre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.