In­no­ver avec des pro­duits mil­lé­naires

Confé­rence de Si­mon Oli­vier d’agro­pur

L'Action - - AC­TUA­LI­TÉS - ÉLISE BROUILLETTE

AF­FAIRES. Pour son tout pre­mier dî­ner-confé­rence de l’an­née 2018, la Chambre de com­merce du Grand Jo­liette a ac­cueilli Si­mon Oli­vier, vice-pré­sident se­nior, Stra­té­gies et In­no­va­tion, chez Agro­pur.

Le confé­ren­cier, qui est na­tif de Sainte-élisabeth, a pré­sen­té les stra­té­gies d’in­no­va­tion de cette co­opé­ra­tive qui se dé­marque à l’in­ter­na­tio­nal.

« Les pro­duits lai­tiers sont de plus en plus va­lo­ri­sés, ils ont re­trou­vé leurs lettres de no­blesse », a-t-il sou­li­gné d’en­trée de jeu, ajou­tant que les pro­duits ca­na­diens jouissent aus­si d’une grande ré­pu­ta­tion au ni­veau mon­dial.

« Agro­pur est connu pour ses pro­duits, mais moins en tant que co­opé­ra­tive », a-t-il re­mar­qué.

Il a dé­taillé qu’agro­pur est for­mée de plus de 3300 membres dans cinq pro­vinces. « Il s’agit de la plus grande co­opé­ra­tive de trans­for­ma­tion lai­tière au Ca­na­da et en Amé­rique du Nord. »

Son chiffre d’af­faires est de 6,5 mil­liards de dol­lars. Il a af­fir­mé que la co­opé­ra­tive est en pro­gres­sion fi­nan­cière dans un mo­dèle d’éco­no­mie so­ciale qui sup­porte le mi­lieu ru­ral. Agro­pur pos­sède 39 usines, dont 28 au Ca­na­da.

Sa stra­té­gie de crois­sance se fonde sur quatre élé­ments, dont ses marques, qu’elle veut fortes et ré­pu­tées (dont Na­trel, Oka et Iö­go).

Il y a en­suite l’in­no­va­tion et la vo­lon­té de la co­opé­ra­tive de ré­pondre aux at­tentes ac­tuelles et fu­tures des clients et des consom­ma­teurs, ain­si que la vo­lon­té de de­ve­nir un lea­der en ma­tière d’ef­fi­ca­ci­té afin de pou­voir exer­cer un lea­der­ship en ma­tière de coûts.

Fi­na­le­ment, le vice-pré­sident a af­fir­mé qu’agro­pur met tout en oeuvre afin d’at­ti­rer et de re­te­nir les meilleurs ta­lents.

Le confé­ren­cier a abor­dé tout l’as­pect de l’in­no­va­tion pour Agro­pur, qui a d’ailleurs in­ves­ti 100 mil­lions de dol­lars dans un nou­veau siège so­cial à Lon­gueuil et qui s’est do­tée du plus grand centre de re­cherche et de dé­ve­lop­pe­ment de l’in­dus­trie lai­tière au Ca­na­da.

Si­mon Oli­vier a don­né deux exemples d’in­no­va­tions mises de l’avant par Agro­pur, soit de com­bi­ner fruits et lé­gumes dans les po­chettes de yo­gourt Nanö. D’un tout autre ni­veau, la co­opé­ra­tive s’est aus­si dé­mar­quée par un pro­cé­dé unique et la créa­tion d’une pro­téine qui peut être mé­ta­bo­li­sée par des gens qui souf­fraient d’in­to­lé­rance. « Ça nous a per­mis de sau­ver des vies. »

Si­mon Oli­vier a ex­pli­qué que la gé­né­ra­tion nu­mé­rique des mil­lé­niaux amène la co­opé­ra­tive à re­voir son ap­proche et à ré­in­ven­ter les pro­duits lai­tiers. Elle in­ves­tit donc dans l’idéa­tion et sou­haite mo­né­ti­ser toutes les bonnes idées. Un pro­ces­sus ex­terne a même été mis en place, une pre­mière au ni­veau de l’agroa­li­men­taire en Amé­rique du Nord, afin de sol­li­ci­ter des idées de par­tout dans le monde. Agro­pur a ain­si ou­vert sa pla­te­forme d’in­no­va­tion et a re­çu 63 pro­po­si­tions en pro­ve­nance de huit pays sur quatre conti­nents. Les trois meilleurs idées ont été re­te­nues et les trois en­tre­prises ont cha­cune re­çu un sou­tien de 25 000 $. « Et on le re­fait cette an­née », a confir­mé le vice-pré­sident.

« Nous avons été inon­dés de bonnes idées tant à l’in­terne qu’à l’ex­terne. »

Cer­tains dé­fis at­tendent la co­opé­ra­tive, dont la ré­gle­men­ta­tion dans la trans­for­ma­tion des pro­duits lai­tiers et cer­taines lour­deurs liées à sa taille.

Ce­pen­dant, M. Oli­vier se ré­jouit du constat sui­vant : « Nous sommes en­core ca­pables d’in­no­ver avec des pro­duits qui existent de­puis des mil­lé­naires. »

(Pho­to L’ac­tion – Élise Brouillette)

Le confé­ren­cier Si­mon Oli­vier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.