L’échelle du bruit, en dé­ci­bels

La plu­part des sons de la vie cou­rante sont com­pris entre 30 et 90 dé­ci­bels.

L'actu - - ÉVÉNEMENT -

• Calme : de 0 à 20 dé­ci­bels. Exemples : le bruit du vol d’une mouche (1 dB), un vent lé­ger (20 dB), des chu­cho­te­ments (20 dB).

Le ni­veau so­nore mi­ni­mal que l’oreille peut en­tendre. • Re­po­sant : de 20 à 65 dé­ci­bels. Exemple : une conver­sa­tion entre amis (50-55 dB). • Fa­ti­gant : de 80 à 100 dé­ci­bels. Exemple : les bruits dans une can­tine sco­laire (90 dB). • Dou­lou­reux et dan­ge­reux : de 100 à 140 dé­ci­bels. Exemples : le vo­lume maxi­mal d’un ba­la­deur MP3 (100 dB), la si­rène d’un vé­hi­cule de pom­piers (120 dB), le bruit d’un mar­teau-pi­queur (130 dB), le

« À notre âge, on n’est pas vrai­ment cons­cients des risques pour nos oreilles. Après avoir lu ça, je me dis que je vais faire plus at­ten­tion et au moins es­sayer d’écou­ter de la mu­sique moins long­temps. bruit du ré­ac­teur d’un avion (140 dB). Dès 120 dB, une dou­leur sur­vient. Au bout de quelques se­condes d’ex­po­si­tion, voire moins, il peut y avoir une rup­ture du tym­pan. À ce vo­lume, il y a aus­si lé­sion des cel­lules ci­liées, le plus sou­vent dé­fi­ni­tive.

La Se­maine du son a lieu en France jus­qu’au 8 fé­vrier.

»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.