Livres

L’actualité - - SOMMAIRE -

1 En cam­ping-car, par Ivan Ja­blon­ka

Lors­qu’il était en­fant, Ivan Ja­blon­ka a sillon­né le monde en au­to­ca­ra­vane avec pa­rents et amis. So­cio­his­toire d’une en­fance, ce livre très per­son­nel re­joint le col­lec­tif en trai­tant des idées qu’on se fait de l’exil, de l’amour de son pro­chain, et en tra­çant le por­trait d’une époque et d’une jeu­nesse ré­vo­lues. Pour les nos­tal­giques. (Seuil, 192 p.)

5 La punition, par Ta­har Ben Jel­loun

Avec l’art qu’il pos­sède de ra­con­ter des his­toires, le cé­lèbre au­teur d’ori­gine ma­ro­caine Ta­har Ben Jel­loun re­vient ici sur les 19 mois de cal­vaire pen­dant les­quels il fut em­pri­son­né, à l’âge de 20 ans, pour avoir ma­ni­fes­té pa­ci­fi­que­ment avec d’autres jeunes dans les rues du Ma­roc, en 1965. Au-de­là de la te­neur po­li­tique du récit, il est sur­tout ques­tion de la nais­sance d’un écri­vain, d’in­di­gna­tion et de ré­si­lience. (Gal­li­mard, 152 p.)

2 Nais­sances, par Kate Cay­ley

Ces nou­velles font res­sor­tir ce qu’il y a de plus étrange, mais aus­si de plus lu­mi­neux à l’in­té­rieur des êtres, qu’ils soient jeunes ou vieux, fous ou sages, ai­més ou ai­mants. L’au­teure, éga­le­ment di­rec­trice ar­tis­tique au théâtre, met en re­lief leurs soifs et fra­gi­li­tés en pas­sant d’une époque et d’une ré­gion à une autre avec ai­sance, fi­nesse et raf­fi­ne­ment. (Mar­chand de feuilles, 246 p.)

6 Les que­rel­leurs, par France Théo­ret

Dif­fi­cile de ne pas suc­com­ber à l’in­croyable iro­nie qui se glisse dans ce ro­man de la poète et essayiste France Théo­ret. Celle-ci ne mâche pas ses mots pour ré­vé­ler les failles de la so­cié­té, à com­men­cer par le ma­chisme au coeur de cette his­toire dans la­quelle un édi­teur et un ro­man­cier se battent en jus­tice pour une ques­tion de contrat. L’égo des hommes, leur do­mi­na­tion dans le monde des lettres, leur ma­nière de s’af­fir­mer dans la sphère pu­blique comme dans l’in­time sont au centre de ce livre écrit au scal­pel, avec lu­ci­di­té. (La Peu­plade, 152 p.)

3 Ma vie avec un scien­ti­fique : La fer­ti­li­té, par In­dia Des­jar­dins et Bach

Ils sont pro­fon­dé­ment amou­reux et tout irait comme dans un film si l’en­vie d’avoir un bé­bé n’était pas en­trée dans l’équa­tion. Non parce qu’un des deux n’en veut pas, mais parce que la concep­tion s’avère moins simple que ce qu’ils s’étaient ima­gi­né. Dans une BD illus­trée par la fa­bu­leuse Bach, In­dia Des­jar­dins dé­crit avec un hu­mour aus­si fin que sin­gu­lier les aléas d’un couple en trai­te­ment de fer­ti­li­té. Un rare ou­vrage sur un su­jet dé­li­cat. (Édi­tions de l’Homme, 74 p.)

7 La dis­pa­ri­tion de Ste­pha­nie Mai­ler, par Joël Di­cker

En juillet 1984, dans une ville tran­quille des Hamp­tons, la fa­mille du maire se fait tuer. Un cou­pable est ar­rê­té, l’af­faire est clas­sée. Vingt ans plus tard, une jour­na­liste dé­cèle une faille dans l’en­quête et rouvre le dos­sier, avant de dis­pa­raître mys­té­rieu­se­ment. Les po­li­ciers qui avaient en­quê­té sur ce crime à l’époque ont vieilli, mais ne sont pas rouillés pour au­tant… L’au­teur de La vé­ri­té sur l’af­faire Har­ry Que­bert dé­montre de nou­veau sa par­faite maî­trise du sus­pense. (Édi­tions de Fal­lois, 634 p.)

4 Le chas­seur de la­pins, par Lars Ke­pler

J’at­tends chaque fois le pro­chain Lars Ke­pler comme d’autres at­tendent le Mes­sie. Les thril­lers psy­cho­lo­giques de ce couple de Sué­dois qui écrit sous un nom de plume ont tout pour faire pas­ser des nuits blanches, tant ils sont ha­le­tants et bien fi­ce­lés. C’est en­core le cas avec Le chas­seur de la­pins, dans le­quel on suit une af­faire où un mi­nistre a été as­sas­si­né alors qu’il se trou­vait avec une pros­ti­tuée. L’ins­pec­teur Joo­na Lin­na de­vra faire vite, car les têtes tombent…

(Actes Sud, 566 p.)

8 Quelle n’est pas ma joie, par Jens Ch­ris­tian Grøn­dahl

Quelle lettre écri­riez-vous à votre meilleure amie dé­cé­dée aux cô­tés de votre ma­ri… avec qui elle avait une liai­son ? Et qu’écri­riez-vous plu­sieurs an­nées plus tard alors que cette fois, c’est votre nou­veau conjoint qui vient de mou­rir, lui qui était l’époux écon­duit de la traître amie ? Parce qu’entre coeurs aban­don­nés, il a bien fal­lu se conso­ler. Vous me sui­vez ? Pas d’in­quié­tude, tout est lim­pide dans cette his­toire de ven­geance, de deuil et de re­cons­truc­tion, qui marque et ébranle notre propre mo­rale. (Gal­li­mard, 160 p.)

9 Fou­droyée, par Grace O’Con­nell

Tra­duit de l’an­glais par l’unique Fan­ny Britt, ce ro­man est un des meilleurs sus­penses qu’il m’ait été don­né de lire ces der­nières an­nées. On y suit Ve­da, une femme en ap­pa­rence ran­gée, qui se re­trouve prise en otage dans un au­to­bus avec d’autres pas­sa­gers. Tout est éton­nant dans cette his­toire mar­quée par l’hor­reur, mais si bien ra­con­tée qu’elle nous laisse sur­tout en tête des ré­flexions pro­fondes sur le cou­rage, plu­tôt que sur la vio­lence. (Bo­réal, 376 p.)

11 La femme de Va­lence, par An­nie Per­reault

Claire est en va­cances en Es­pagne. Après lui avoir confié son sac, une femme s’avance sur le toit de la ter­rasse du Va­len­cia Pa­lace et saute… L’évé­ne­ment hante la pro­ta­go­niste, qui de­vien­dra ob­sé­dée par la mort de cette in­con­nue et par ce qu’elle a lais­sé der­rière elle. Com­ment re­prendre le cours des choses en­suite ? Os­cil­lant entre la tra­gé­die et la lu­mière, ce pre­mier ro­man vi­brant in­ter­pelle le lec­teur dans son rap­port à la com­pas­sion et à l’em­pa­thie.

(Al­to, 207 p.)

10 Jours brû­lants à Key West, par Bri­gitte Ker­nel

« On a tous quelque chose en nous de Sa­gan. » C’est Bri­gitte Ker­nel qui l’écrit dans ce livre ra­con­tant deux se­maines dans la vie de la fa­bu­leuse au­teure Fran­çoise Sa­gan. En avril 1955, à seule­ment 19 ans, celle-ci est en tour­née pro­mo­tion­nelle aux États-Unis. Par le plus agréable des ha­sards, elle fe­ra des ren­contres très chaudes à Key West, où elle croi­se­ra no­tam­ment Frank Mer­lo, l’amant de Ten­nes­see Williams. Un livre qui nous fait ja­lou­ser la vie à une autre époque où tout sem­blait per­mis... (Flammarion, 264 p.)

12 Mar­di comme mar­di, par Michèle Ni­cole Pro­ven­cher

Une émou­vante au­to­fic­tion qui, sur le ton de la co­mé­die, ca­moufle un drame à faire pleu­rer tous les coeurs. Elle ra­conte le par­cours d’une cer­taine Michèle Me­lan­çon, dont la mère dé­cède d’un can­cer alors qu’elle n’a que neuf ans. Pla­cée en adop­tion chez des gens mal­veillants, elle tâ­che­ra de don­ner des cou­leurs à sa vie en noir et blanc, de se re­cons­truire sans cesse un peu par­tout, parce qu’il faut bien vivre mal­gré tout.

(La Mèche, 210 p.)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.