Crise du lo­ge­ment chez les aî­nés ?

L’actualité - - LES BRÈVES -

Un Qué­bé­cois sur quatre fe­ra par­tie du troi­sième âge d’ici 2031. Si l’offre de lo­ge­ments ne s’ac­cé­lère pas, de nom­breux aî­nés pour­raient être in­ca­pables de trou­ver une place en ré­si­dence, ou de payer les loyers exi­gés, es­time l’agence de no­ta­tion DBRS. Le taux d’in­oc­cu­pa­tion des places pour per­sonnes au­to­nomes est de 6,9 % en 2018, et il en coûte en moyenne 1 729 dol­lars par mois pour y vivre, rap­porte la So­cié­té ca­na­dienne d’hy­po­thèques et de lo­ge­ment. Pour une place avec « soins as­si­dus » (1,5 heure de soins et plus par jour), le taux d’in­oc­cu­pa­tion est de seule­ment 4,2 %, et le loyer men­suel moyen, de 3 180 dol­lars. Et ces men­sua­li­tés sont à la hausse par­tout au Ca­na­da. Se lo­ger risque donc d’être un casse-tête pour les aî­nés qui comptent seule­ment sur le Ré­gime de rentes du Qué­bec (rente moyenne de base en 2016 : 496 dol­lars) et la Sé­cu­ri­té de la vieillesse (pen­sion de base en 2018 : 597 dol­lars). (An­nick Poi­tras)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.