Whis­ky d’ici

L’actualité - - GOÛTS D’ICI NADIA FOURNIER -

À sa re­traite, Ja­nos Sivó a ac­quis une terre agri­cole à Frank­lin, en Mon­té­ré­gie, et il y a plan­té des fram­boi­siers et cas­sis­siers avec l’in­ten­tion de dis­til­ler des eaux-de-vie de fruits. Un re­tour aux sources pour ce Hon­grois d’ori­gine, puisque dans son pe­tit vil­lage de Tölkö, au sud de Bu­da­pest, sa fa­mille était re­con­nue pour la qua­li­té de sa pá­lin­ka, l’eau-de-vie tra­di­tion­nelle du pays. En plus de L’Es­sence de Fram­boise, ven­due à la SAQ, Ja­nos Sivó et sa fille Zsuz­sa signent éga­le­ment ces deux whis­kys 100 % qué­bé­cois.

MAI­SON SIVÓ, LE SINGLE MALT

Ce whis­ky com­po­sé d’orge mal­tée de la Mal­te­rie Fron­te­nac, à Thet­ford Mines, est dis­til­lé dans un alam­bic im­por­té d’Al­le­magne, puis vieilli pen­dant trois ans en fût de Sau­ternes. Cha­leu­reux en bouche, mais as­sez fin, ve­lou­té et presque moel­leux, avec de dé­li­cats par­fums de noix de Gre­noble et de fu­mée qui culminent en une fi­nale va­po­reuse. (13566847 ; 54,75 $)

MAI­SON SIVÓ, LE RYE

Ce rye s’ap­puie sur une base de seigle (66 %) et d’orge mal­tée, tous deux culti­vés au Qué­bec. Un éle­vage en fût de chêne eu­ro­péen neuf de chauffe forte (qui confère aux bar­riques des odeurs de tor­ré­fac­tion) ap­porte une cer­taine onc­tuo­si­té en bouche, en plus de lé­gers par­fums de va­nille. Plus élé­gant que bien des ryes de grandes marques. Pas sur­pre­nant qu’il ait été nom­mé « meilleur rye whis­ky ca­na­dien » au Great Ca­na­dian Whis­ky Tas­ting 2018. (13566804 ; 46 $)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.