LE­MU­RIA

UN EN­DROIT EX­CLU­SIF D’UNE BEAU­TÉ UNIQUE

L'APPART - - Voyages Insolites -

Lé­ger ca­rillon de l’eau sur le ro­cher. Il y a dans ce tin­te­ment l’écho loin­tain d’une langue ou­bliée : agréable ba­bil que les pre­miers hommes par­ta­geaient avec les fau­vettes et les pois­sons-lunes. Avec, aus­si, ces pe­tits ron­geurs aux yeux doux qui peu­plaient le conti­nent dé­sor­mais en­glou­ti de Lé­mu­ria. Édé­nique sé­jour dont l’île de Pras­lin est le der­nier ves­tige. Long­temps pré­ser­vée des in­cur­sions hu­maines, l’île jar­din en­seigne au­jourd’hui son idiome d’har­mo­nie à ceux qui s’y ar­rêtent. Le vent, les an­tiques tortues, l’eau lim­pide, sont ses dis­crets pro­fes­seurs.

La ca­resse du temps a po­li les blocs de gra­nite dont les vé­né­rables sil­houettes ponc­tuent le pay­sage : les trois plages im­ma­cu­lées, le foi­son­ne­ment vé­gé­tal d’un jar­din exo­tique de 120 hec­tares et même le mi­roir d’eau des pis­cines à dé­bor­de­ment. Blocs de si­lence et de ma­jes­té, ils at­tendent en se­cret l’hom­mage d’une vi­site. Celle, an­nuelle, des tortues de mer. En ve­nant pondre dans la poudre co­ral­lienne elles at­testent de la par­faite pré­ser­va­tion du site.

Les yeux fer­més, on en­tend au loin, der­rière le ri­deau de bam­bous et de va­coas, l’ample res­pi­ra­tion de l’océan. On s’y accorde puis on pré­pare sa peau à la dé­li­ca­tesse d’un soin Shi­sei­do. Bien­tôt les oshi­bo­ris chauds com­men­ce­ront leur ac­tion ré­gé­né­rante. Les yeux ou­verts, on goûte à la so­brié­té raf­fi­née, apai­sante, de l’ar­chi­tec­ture.

De­hors, la nuit cré­pite d’étoiles et de lu­cioles, des ef­fluves de gar­de­nia montent de la terre.

La pe­tite balle blanche s’est d’abord éle­vée dans le ciel puis a tra­ver­sé l’azur ma­rin et la gamme des verts, du fon­cé vers le clair. Elle est main­te­nant im­mo­bile, sur le green n° 15 : on vient pour ce spot, même non ini­tié, pour ad­mi­rer la vue Ul­ti­mate. Le plai­sir du beau geste s’ajoute à ce­lui de par­cou­rir à l’en­vie ce Green fee gra­tuit pour les clients et conçu avec le cham­pion Marc Far­ry.

On y re­pen­se­ra tout à l’heure, à l’im­man­quable dî­ner on the rocks ou à l’anse Geor­gette com­blant ces lieux d’ex­cep­tion pour des mo­ments in­com­pa­rables char­gés d’émo­tion. L constan­ce­ho­tels.com

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.