VACHERON-CONS­TAN­TIN

Celestia Astronomical Grand Com­pli­ca­tion 3600

L'APPART - - News -

Étoile dans le ciel de la Haute Hor­lo­ge­rie, la pièce unique bi­face Celestia Astronomical Grand Com­pli­ca­tion 3600 unit as­tro­no­mie et art hor­lo­ger dans une com­po­si­tion cé­leste en or blanc. 23 com­pli­ca­tions, es­sen­tiel­le­ment as­tro­no­miques, s’égrènent au rec­to et au ver­so de la montre, of­frant une lec­ture de l’heure en trois temps – civil, so­laire et si­dé­ral – cha­cun en­traî­né par son propre train de rouage. Apo­gée de tech­ni­ci­té, son nou­veau ca­libre en­tiè­re­ment in­té­gré, compte près de 514 com­po­sants pour 8,7 mm d’épais­seur seule­ment, tan­dis que six ba­rillets lui ga­ran­tissent une au­to­no­mie de trois se­maines.

Sur la voie de la ma­gis­trale Ré­fé­rence 57260 – la montre la plus com­pli­quée au monde pour­vue de 57 com­pli­ca­tions réa­li­sée pour le 260ème an­ni­ver­saire de la Ma­nu­fac­ture – Vacheron Cons­tan­tin pré­sente le mo­dèle Les Ca­bi­no­tiers Celestia Astronomical Grand Com­pli­ca­tion 3600. De construc­tion to­ta­le­ment no­va­trice, ce chefd’oeuvre mé­ca­nique s’ins­crit dans l’émi­nent sillage d’une créa­tion unique qui a po­sé un ja­lon dans l’his­toire de l’hor­lo­ge­rie mé­ca­nique. Point d’an­crage de nou­velles prouesses hor­lo­gères si­gnées Vacheron Cons­tan­tin. Cinq ans de dé­ve­lop­pe­ment à par­tir d’une feuille blanche, un maître-hor­lo­ger dé­dié, deux ans de de­si­gn ont don­né vie à la montre unique Les Ca­bi­no­tiers Celestia Astronomical Grand Com­pli­ca­tion 3600 to­ta­li­sant 23 com­pli­ca­tions sur ses deux faces. Mé­téore de la Haute Hor­lo­ge­rie, cette montre qui fi­gure par­mi les plus com­plexes ja­mais réa­li­sées est l’hé­ri­tière d’une longue li­gnée de garde-temps as­tro­no­miques. L’as­tro­no­mie, science des ob­jets cé­lestes, et l’hor­lo­ge­rie sont in­ti­me­ment liées. La pre­mière cherche à ex­pli­quer l’ori­gine, l’évo­lu­tion et les pro­prié­tés des astres. La se­conde cherche à cap­ter et à ex­pri­mer mé­ca­ni­que­ment le cours du temps et sa danse per­pé­tuelle avec les astres. Dé­fi re­le­vé. Cette montre offre l’af­fi­chage com­bi­né des temps civil, so­laire et si­dé­ral, au moyen de trois trains de rouages dis­tincts. Prouesse de mi­nia­tu­ri­sa­tion et d’in­gé­nie­rie, le nou­veau ca­libre 3600 de Vacheron Cons­tan­tin, mou­ve­ment in­té­gré de 514 pièces - ne me­su­rant que 8,7 mm d’épais­seur - contrôle plus d’une ving­taine de fonc­tions et dis­pose d’une ré­serve de marche de trois se­maines. Nou­velle dé­mons­tra­tion, s’il le fal­lait en­core, de l’ex­per­tise tech­nique de la Mai­son dans l’uni­vers des com­pli­ca­tions as­tro­no­miques. Un sa­voir-faire qui re­monte à la fin du 19ème siècle, avec des montres de poches à quan­tième per­pé­tuel et phases de lune, à heure si­dé­rale et plus tard, en 1914, à équa­tion du temps mar­chante. Plus ré­cem­ment, des pièces ex­cep­tion­nelles telles que la Tour de l’île (16 com­pli­ca­tions) en 2005ou la Ré­fé­rence 57260 (la montre la plus com­pli­quée au monde, 57 com­pli­ca­tions) en 2015 té­moignent de ce par­cours ja­lon­né de réa­li­sa­tions re­mar­quables.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.