GREUBEL FORSEY

Grande Sonnerie

L'APPART - - News -

Pour tout hor­lo­ger un tant soit peu pas­sion­né par l’his­toire de l’ex­cel­lence hor­lo­gère, la Grande Sonnerie re­pré­sente un achè­ve­ment, un som­met qu’une vie ne suf­fit sou­vent pas à at­teindre. Sans nul doute, la Grande Sonnerie est une des plus grandes com­pli­ca­tions hor­lo­gères. Dès les tout dé­buts de leur as­so­cia­tion, Ro­bert Greubel et Ste­phen Forsey ont d’em­blée en­clen­ché une ré­flexion sur ce que pour­rait être leur vi­sion, ré­so­lu­ment contem­po­raine, de cette com­pli­ca­tion reine. Du­rant onze an­nées, la Grande Sonnerie a ryth­mé leurs vies. Onze an­nées pen­dant les­quelles, dans le plus grand se­cret, ils ont tra­vaillé pour as­sem­bler les 935 pièces de ce Garde-temps, et sur­tout assurer une co­hé­sion sans faille entre le mou­ve­ment, l’ha­billage et la part acous­tique. Ce Garde-temps re­pré­sente la quin­tes­sence de leur sa­voir-faire et de leur idéal en ma­tière d’ex­cel­lence hor­lo­gère. L’acous­tique de cette Grande Sonnerie est hau­te­ment per­for­mante. De plus, ce Garde-temps est étanche à 3 atm. Son er­go­no­mie ga­ran­tit à l’usa­ger un confort d’uti­li­sa­tion maxi­mal tan­dis qu’une ré­serve de sonnerie ex­cep­tion­nelle as­sure en­vi­ron vingt heures de fonc­tion­ne­ment en mode « Grande Sonnerie ». Ce Garde-temps est do­té d’un ré­gu­la­teur de sonnerie si­len­cieux et d’un Tour­billon 24 Se­condes, tout en res­pec­tant l’en­com­bre­ment stan­dard d’un boi­tier Greubel Forsey. L’in­té­gra­tion des élé­ments et in­di­ca­tions les plus im­por­tants (le tour­billon, les timbres ca­thé­drale, les mar­teaux de la sonnerie, les in­di­ca­tions de ré­serve de marche…) a en ef­fet re­çu une at­ten­tion toute par­ti­cu­lière afin de conser­ver un équi­libre ar­chi­tec­tu­ral. Qu’on en juge : les hor­lo­gers construc­teurs sont par­ve­nus à lo­ger les 935 pièces qui com­posent ce Gar­de­temps et son ha­billage dans un es­pace de 43,5mm de dia­mètre et de 16,13mm de hau­teur. La Grande Sonnerie est bien la créa­tion Greubel Forsey la plus com­plexe à ce jour. Le mou­ve­ment se re­monte ma­nuel­le­ment, mais la sonnerie bé­né­fi­cie d’un sys­tème de re­mon­tage au­to­ma­tique qui as­sure, en mode Grande Sonnerie, en­vi­ron 20 heures de ré­serve de sonnerie. La ré­pé­ti­tion mi­nutes et son mé­ca­nisme de sonnerie ad­di­tion­nel sonnent, à la de­mande, l’heure exacte, à la mi­nute près. Par­mi les spé­ci­fi­ci­tés de ce Garde-temps, si­gna­lons : 21’600 al­ter­nances/heures et une ré­serve de marche chro­no­mé­trique de 72 heures. Ce Gar­de­temps com­porte trois modes de sé­lec­tion: Grande Sonnerie (sonne les heures et les quarts en pas­sant), Pe­tite Sonnerie (sonne les heures pleines en pas­sant) et Si­lence (ne sonne pas en pas­sant). Le tin­te­ment cris­tal­lin d’une grande pu­re­té est ma­gni­fié par une cage de ré­son­nance acous­tique en ti­tane. Greubel Forsey fait dé­sor­mais par­tie du cercle très fer­mé des quelques ma­nu­fac­tures pro­po­sant une Grande Sonnerie. Cinq à huit exem­plaires de ce Garde-temps se­ront réa­li­sés par an. Onze an­nées de re­cherches. L’as­sem­blage de pas moins de 935 pièces. Le dé­pôt de deux bre­vets. La mise au point d’une cage de ré­son­nance acous­tique gé­né­rant une so­no­ri­té d’une grande pu­re­té. L’ins­tal­la­tion de onze sé­cu­ri­tés d’uti­li­sa­tion of­frant un confort maxi­mal… Ces quelques élé­ments donnent une idée de l’am­pleur du chan­tier qua­si pha­rao­nique qu’a re­pré­sen­té la créa­tion de la pre­mière Grande Sonnerie Greubel Forsey.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.