La ré­vo­lu­tion qui vient de La­chute

Avec sa nou­velle ma­chine, le Ice Ea­ter, Guy Char­bon­neau opère une vé­ri­table ré vo­lu­tion dans le dé­gla­çage des rues.

L'Argenteuil - - La Une - FRÉ­DÉ­RIC HOUNTONDJI fre­de­ric.hountondji@eap.on.ca

C’est avec sa nou­velle ma­chine, le Ice Ea­ter, que le La­chu­tois Guy Char­bon­neau opère une vé­ri­table ré­vo­lu­tion dans le dé­gla­çage des rues. L’homme de 64 ans vient de mettre au point un équi­pe­ment qui pul­vé­rise la couche de glace qui se trans­forme au­to­ma­ti­que­ment en neige que l’on net­toie fa­ci­le­ment après. Grâce à cette invention, l’épan­dage d’abra­sifs et de sel n’in­ter­vient plus dans les opé­ra­tions de dé­nei­ge­ment de­ve­nues ain­si plus éco­lo­giques et res­pec­tueuses de l’en­vi­ron­ne­ment.

L’équipe for­mée de Guy Char­bon­neau, de

ville. sau­ver,de Char­bon­neau,Pre­miè­reLe re­cher­chesL’hi­ver,nou­ve­lelles payent in­ven­tio­nap­pa­rei­la­vec sa­vam­men­tan­cienle la sel est étu­diant ma­chine.en que le 1976 me­nées­fruit les de de». vil­les­la neuf­par Po­ly­va-vont Guyans

len­teans sou­deurà La­vi­gneé­tu­die­ra long­temps­la à La­chute. sou­dure tra­vailléIl hau­tey avait pres­sion.à pas­sé l’aé­ro­port deuxLe

de pre­mière Mi­ra­bel ma­chi­ne­pour le­quelde il dé­gla­ça­gea fa­bri­qué en sa 1976,toute

ex­pé­rience qui s’est avé­rée né­ga­tive.

« À Mi­ra­bel, on m’a don­né un mois pour

fa­bri­quer une ma­chine et on a fait les es­sais

à l’aé­ro­port de Mi­ra­bel. Ça a en­le­vé toute la

glace, mais l’opé­ra­teur a lais­sé tour­ner la ma

chine et on a cas­sé le ci­ment. Ils m’ont alors

dit qu’elle n’était pas bonne et de re­tour­ner

l’étu­dier », a ra­con­té le père du Ice Ea­ter, dans

un éclat de rire. En 2006, M. Char­bon­neau

s’est don­né alors pour défi de conce­voir un

ap­pa­reil qui n’abî­me­rait plus l’as­phalte et,

neuf ans plus tard, il s’an­nonce, non plus

seule­ment à l’in­té­rieur d’une ville mais sur

la carte du monde.

Pour ac­qué­rir le Ice Ea­ter, qui peut être

uti­li­sé pour les trot­toirs, les sta­tion­ne­ments,

les ré­si­dences pour per­sonnes âgées, les

écoles, les centres com­mer­ciaux, les aé­ro

ports et autres, il faut dé­bour­ser 45 000 $.

La ma­chine, qui fonc­tionne à par­tir de la

ro­ta­tion de cou­teaux bien spé­ciaux est fixée

à un trac­teur qui la dé­place sur les lieux à

dé­gla­cer. Bre­ve­tée aux États-Unis, elle est

en voie de l’être au Ca­na­da.

son fils Steve Char­bon­neau et de Jean-Guy

Ber­trand, est sub­mer­gée d’ap­pels de­puis

qu’elle a mis sur les ré­seaux so­ciaux le Ice

Ea­ter. Ce sont plu­sieurs grandes chaînes de

té­lé­vi­sions qui se bous­culent au por­tillon de

l’en­tre­prise Créa­tion G. Char­bon­neau, si­tuée

sur l’ave­nue Be­tha­ny à La­chute, pour réa­li­ser

des re­por­tages sur l’ap­pa­reil.

M. Ber­trand a af­fir­mé que la ma­chine a

dé­jà été testée à La­chute et à La­val et que

Mon­tréal, Qué­bec, Blain­ville, Van­cou­ver, les

pro­vinces ma­ri­times et plu­sieurs so­cié­tés des

États-Unis ont dé­jà ma­ni­fes­té leur in­té­rêt

pour ce fleu­ron de la tech­no­lo­gie. Pré­sen­tant

les avan­tages que pro­cure le Ice Ea­ter, il a fait

va­loir que « ce n’est pas juste une ques­tion

de ver­glas, c’est pour dé­gla­cer. Ça éli­mine

tout le sel qui est très dis­pen­dieux pour une

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.