Mu­sique tra­di­tion­nelle à La­chute

L'Argenteuil - - La Une - STÉ­PHANE LA­JOIE ste­phane.la­joier@eap.on.ca

à 20h, au Théâtre des Pe­tits Bon­heurs de la rue Ber­ry.

De­puis belle lu­rette, le dis­ciple ré­gé­né­ré

de Hen­ri re­luque les fonds de ti­roirs et de

mé­moire à la re­cherche des ra­cines écrites

et orales du folk­lore ca­na­dien-fran­çais,

bien sou­vent par­se­mé d’aven­tures an­glo

saxonnes de fond de ta­verne. Mu­sique de

grand-mère, reels de ca­bane ou chan­sons à

ré­pondre quelque peu débauchées et bien

vieillies, le choix n’est pas fa­cile pour le mu­si

cien his­to­rien. Le 14 mars, le spec­tacle lè­ve­ra

le voile sur un in­té­res­sant pro­jet mu­si­cal qui

man­chées Lorsque dans Sté­pha­ne­la mu­sique Ar­se­neauet les sort pa­roles.sa gui

tare et son har­mo­ni­ca pour des spec­tacles

en ré­si­dences, il fait vi­brer les aî­nés qui,

mal­gré les an­nées, n’ont pas ou­blié les pas

et les rythmes. Et lors­qu’il s’en­ca­bane avec

les jeunes, le plai­sir est le même sauf que

les sou­ve­nirs laissent place à la dé­cou­verte,

ou­vrant une connexion mu­si­cale et in­ter

gé­né­ra­tion­nelle. «La mu­sique, ça change

sans prendre une ride, a lan­cé Sté­phane

Ar­se­neau. Ça vient nous cher­cher et ça nous

ras­semble.»

C’est avec cet es­prit ras­sem­bleur que le

Théâtre des Pe­tits Bon­heurs a dé­ci­dé de sor

tir les cas­se­roles pour cui­si­ner des bonnes

bines, qui se­ront ser­vies le soir du spec­tacle.

Pour un lé­ger sup­plé­ment, les ama­teurs de

mu­sique pour­ront man­ger chez l’ha­bi­tant

pour en­suite dan­ser un brin. En pre­mière

par­tie, un conteur se ti­re­ra une bûche pour

as­pi­rer les spec­ta­teurs dans un uni­vers où la

vé­ri­té aime bien se gri­mer sans se dé­na­tu­rer.

Le spec­tacle dé­bu­te­ra à 20h et les billets

sont dis­po­nibles à la porte

ou au Théâtre des Pe­tits

Bon­heurs. Le prin­temps est à nos portes et il n’y a rien de mieux pour chas­ser l’hi­ver et se ré­chauf­fer le « Ca­nayen » qu’une soi­rée de mu­sique tra­di­tion­nelle en com­pa­gnie du qua­tuor me­né par le chan­teur de reels Sté­phane Ar­se­neau. Avec ses aco­lytes, le vio­lo­niste Jacques Bru­net, le pia­niste An­dré Lemay et le per­cus­sion­niste Hec­tor So­lis, Sté­phane Ar­se­neau au­ra la fête à l’es­prit et les four­mis dans les jambes le 14 mars,

se­rale genre une tra­di­tion­nel­bouf­fée d’air sans frais et lui dé­pous­sié­re­ra­tron­quer son

évo­lu­tion.

«Ce­la fait long­temps que je tra­vaille sur

un pro­jet d’al­bum de chan­sons à ré­pondre

et je vou­lais tra­vailler avec des gens lo­caux, a

in­di­qué Sté­phane Ar­se­neau. (…) C’est un la

bo­ra­toire qui passe de la chan­son à ré­pondre

à la com­plainte en plus de quelques pièces

de danse. C’est le bon­heur de chan­ter et

l’al­bum va s’ap­pe­ler Chan­sons à ré­pandre. »

Même s’il adore trim­bal­ler sa gui­tare

du­rant le temps des sucres, Sté­phane Arse

neau veut re­don­ner une place de choix à la

mu­sique tra­di­tion­nelle dans les mai­son­nées.

Jouer les pièces du ter­roir est un vé­ri­table

tra­vail de mé­moire, qui rap­pelle sou­ve­nirs

et veillées et les va­leurs fa­mi­liales bien en­di-

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.