Le temps des grandes ré­coltes

L'Argenteuil - - LA UNE - ALEXAN­DRA MONTMINY alexan­dra.montminy@eap.on.ca

Anne l’épou­van­tail a por­té chance aux em­ployés, Fold Pli Fold Pli Fol par­te­naires et bé­né­voles qui ont tra­vaillé sur le champ de la MRC d’Ar­gen­teuil cet été. En ef­fet, les ré­coltes ont été très fa­vo­rables en 2016 et per­met­tront de faire le bon­heur dans les as­siettes de près de 500 fa­milles.

C’est en 2015 que la MRC d’Ar­gen­teuil avait lan­cé son pro­jet d’agriculture com­mu­nau­taire sur une par­celle de 1,2 hec­tare, si­tuée sur la mon­tée Ro­bert à Browns­burg-Cha­tham. Un an plus tard, les ré­coltes de to­mates, zuc­chi­nis, ca­rottes, concombres et plu­sieurs autres va­rié­tés de lé­gumes, sont en­core plus abon­dantes et per­mettent à plus de 2000 ci­toyens d’en bé­né­fi­cier.

Vé­ro­nique Ga­gné, agro­nome agréée, nous a fait faire la vi­site gui­dée du champ, le lun­di 15 août der­nier. « Nous sommes dans ce que nous ap­pe­lons les « grandes ré­coltes », a-telle ex­pli­qué. En ef­fet, la ré­colte de den­rées est dé­jà com­men­cée de­puis juillet, mais comme le vo­lume de fruits et lé­gumes se­ra très grand au cours des pro­chaines se­maines, on ap­pelle cette pé­riode « grandes ré­coltes ».

« L’an der­nier, on avait sor­ti 13 tonnes de lé­gumes. Peut-on es­pé­rer en avoir le double cette an­née, comme nous avons dou­blé la su­per­fi­cie? On ne peut pas sa­voir puisque nous sommes dé­pen­dants de plu­sieurs condi­tions, dont la tem­pé­ra­ture, mais j’ose es­pé­rer que oui! », a-t-elle pour­sui­vi.

Comme les ré­coltes sont plus abon­dantes cette an­née, plu­sieurs or­ga­nismes, par­te­naires, amis et bé­né­voles viennent par­ti­ci­per à la cueillette. D’ailleurs, cer­taines nou­velles va­rié­tés de lé­gumes ont pu être ajou­tées grâce à la plus grande su­per­fi­cie culti­vable. « On a ajou­té cer­taines va­rié­tés, dont les oi­gnons jaunes et rouges », a com­men­té Mme Ga­gné.

Louise Des­ro­chers, du Centre d’En­traide d’Ar­gen­teuil, a sou­li­gné l’im­por­tance du pro­jet d’agriculture com­mu­nau­taire au sein de la col­lec­ti­vi­té. « C’est notre deuxième par­ti­ci­pa­tion au pro­jet. Nous sommes ici deux jours par se­maine, et ça nous per­met de don­ner des den­rées fraîches, de ligne un, ce qui est d’une ra­re­té au Centre d’En­traide. C’est très ap­pré­cié des fa­milles (...) On es­saie de leur mon­trer à uti­li­ser de nou­veaux lé­gumes en leur four­nis­sant des re­cettes qu’ils peuvent es­sayer. » Cer­tains lé­gumes sont moins com­muns aus­si pour les fa­milles, ce qui leur per­met de faire des dé­cou­vertes cu­li­naires!

Mi­chel Pi­lote, du Ca­fé Par­tage, abonde

dans le même sens. « On fait des boîtes dans le cadre de Bonne boîte, bonne bouffe. La se­maine der­nière avec la MRC d’Ar­gen­teuil, nous avons re­çu des den­rées afin de faire 52 boîtes qui se­ront dis­tri­buées gra­tui­te­ment. »

En plus de per­mettre une sé­cu­ri­té ali­men­taire à plu­sieurs fa­milles de la ré­gion, le pro­jet d’agriculture com­mu­nau­taire per­met aux ci­toyens de s’en­ga­ger di­rec­te­ment dans leur com­mu­nau­té. « C’est édu­ca­tif, il y a des gens qui viennent en ré­in­ser­tion so­ciale, il y a des gens qui veulent des ex­pé­riences de tra­vail. C’est mul­ti­gé­né­ra­tion­nel éga­le­ment », a af­fir­mé Mme Ga­gné.

Pour Phi­lippe Le­duc, du Centre d’En­traide, c’est aus­si un bon mo­ment d’ap­prendre à tra­vailler en équipe et de dé­cou­vrir de nou­veaux in­té­rêts. « Au dé­but, je ne sa­vais pas trop à quoi m’at­tendre, mais après deux mois et de­mi, j’adore ce­la! C’est vrai­ment in­té­res­sant de voir l’en­vers de la mé­daille et de voir tout le tra­vail mis pour la ré­colte. »

Ce qui lui plaît le plus de son ex­pé­rience jus­qu’à main­te­nant, c’est de voir la joie des fa­milles lors­qu’elles re­çoivent les lé­gumes qu’il a lui-même ré­col­tés. « Ça ap­porte une cer­taine fier­té. »

Les ci­toyens in­vi­tés à ve­nir cueillir

« On a dou­blé la su­per­fi­cie de culture cette an­née. L’an der­nier, nous avions 40 planches de 60 mètres de long et cette an­née, on a 80 planches de 60 mètres de long. C’est pour­quoi il est très im­por­tant d’avoir tous ces bé­né­voles qui viennent s’im­pli­quer

di­rec­te­ment sur le ter­rain. Nous ne sommes que deux per­sonnes qui tra­vaillent à temps plein au champ », a conclu Mme Ga­gné.

Plu­sieurs dates sont dis­po­nibles afin de ve­nir mettre la main à la terre. Il faut d’abord s’ins­crire au­près de la MRC d’Ar­gen­teuil en té­lé­pho­nant au 450-562-2474, poste 2306. « Tout le monde peut par­ti­ci­per, peu im­porte leur âge et leur forme phy­sique », a ex­pli­qué Lu­cie La­fleur, conseillère en com­mu­ni­ca­tion à la MRC d’Ar­gen­teuil. Il est re­com­man­dé de por­ter un cha­peau, des vê­te­ments de tra­vail confor­tables, des chaus­sures fer­mées et de ne pas ou­blier la crème so­laire!

Anne, l’épou­van­tail du champ, per­met aux bé­né­voles de gar­der la mo­ti­va­tion lors des ré­coltes. « C’est un bé­né­fi­ciaire du Centre d’En­traide qui l’a confec­tion­né, car il di­sait qu’un jar­din n’a pas d’âme sans son épou­van­tail », a ra­con­té Vé­ro­nique Ga­gné, agro­nome.

—pho­to Alexan­dra Montminy

Vé­ro­nique Ga­gné, agro­nome agréée, nous a fait faire une vi­site gui­dée du champ d’agriculture com­mu­nau­taire de la MRC d’Ar­gen­teuil.

— pho­to Alexan­dra Montminy

De nom­breux par­te­naires étaient pré­sents sur le ter­rain, dont Mi­chel Pi­lote du Ca­fé Par­tage et M. Proulx de la Mai­son Po­pu­laire d’Ar­gen­teuil, qui ont ai­dé à amas­ser des poi­reaux, en com­pa­gnie de plu­sieurs autres bé­né­voles ve­nus prê­ter main forte.

—pho­to Alexan­dra Montminy

Ce qui plaît le plus à Phi­lippe Le­duc de son ex­pé­rience jus­qu’à main­te­nant, c’est de voir la joie des fa­milles lors­qu’elles re­çoivent les lé­gumes qu’il a lui-même ré­col­tés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.