Pour l’amour des jeunes et la re­con­nais­sance de ceux-ci

L'Argenteuil - - ACTUALITÉS - KRISTINA SER­VANT kristina.ser­vant@eap.on.ca —pho­to four­nie

Steve O’Brien est un ath­lète qui aime sa ré­gion d’Ar­gen­teuil et qui a à coeur les jeunes. Compte te­nu de ses nom­breuses réa­li­sa­tions au fil des an­nées, il a été in­vi­té à prendre la pa­role lors de la soi­rée pour la dé­lé­ga­tion des Lau­ren­tides des Jeux du Qué­bec. Mal­gré une belle ex­pé­rience, il re­ven­dique l’ab­sence de re­pré­sen­tants de la MRC d’Ar­gen­teuil lors de cette soi­rée.

Tout d’abord, Steve O’Brien a ra­con­té sa belle ex­pé­rience, lors de cette soi­rée te­nue le mar­di 7 fé­vrier der­nier à Saint-Jé­rôme. Il avait été in­vi­té par Ri­chard Le­duc, de Loi­sirs Lau­ren­tides, qui avait vu son en­tre­vue à l’émis­sion Seul à seul avec Syl­vain Cô­té, dif­fu­sée sur les ondes de la TVC d’Ar­gen­teuil.

Il faut dire que Steve O’Brien a eu la chance de par­ti­ci­per aux Jeux du Qué­bec en 1976 à Ri­mous­ki. Il connaît bien ces jeux et l’im­por­tance de ces jeux sur les jeunes : « C’est par­fois le dé­but de quelque chose de spé­cial pour bien des ath­lètes. Même si tu ne de­viens pas ath­lète, c’est quelque chose que tu n’ou­blie­ras pas. Ce sont des mo­ments mar­quants. »

Quand Ri­chard Le­duc lui a de­man­dé de ve­nir par­ler aux jeunes et qu’on dif­fu­se­rait sa vi­déo de la tra­ver­sée du Ca­na­da qu’il a faite en 2015, il a ac­cep­té, même s’il avait peur d’al­ler par­ler de­vant cette foule. Il a men­tion­né que la soi­rée était spé­ciale, avec uni­que­ment des jeunes, âgés en moyenne de 14 à 15 ans. « Quand on an­nonce la dis­ci­pline, c’est beau de voir ces jeunes ar­ri­ver et de voir la ré­ac­tion des pa­rents. »

Un autre beau mo­ment, lors de cette soi­rée ma­gique pour Steve, a été l’ova­tion qu’il a re­çue après la pré­sen­ta­tion de la vi­déo. Il a par la suite par­lé de son ex­pé­rience au Jeux du Qué­bec en 1976, tant du cô­té ath­lé­tique que des mo­ments drôles qu’il a vé­cus.

Mal­gré une ma­gni­fique soi­rée, il a été dé­çu de consta­ter qu’il n’y avait au­cun re­pré­sen­tant de la MRC d’Ar­gen­teuil à la soi­rée. « Les villes de Bois­briand, Ro­se­mère, Sainte-Thé­rèse, Saint-Jé­rôme et Blain­ville sup­por­taient leurs ath­lètes, mais rien pour Ar­gen­teuil. Il y avait quand même sept ath-

Un autre beau mo­ment, lors de cette soi­rée ma­gique pour Steve, a été l’ova­tion qu’il a re­çu après la pré­sen­ta­tion de la vi­déo de sa tra­ver­sée du Ca­na­da, ef­fec­tuée en 2015.

Mal­gré une soi­rée ex­cep­tion­nelle pour Steve O’Brien, il est dé­çu de l’ab­sence de la MRC d’Ar­gen­teuil, qui au­rait pu se faire va­loir lors de cette soi­rée.

lètes sur les 184, nous sommes très bien re­pré­sen­tés. »

Il a men­tion­né éga­le­ment que c’est très im­por­tant pour les jeunes de se sen­tir ap­puyés dans leur dis­ci­pline. Steve O’Brien a ter­mi­né en af­fir­mant que cette soi­rée au­rait per­mis à la MRC d’être vi­sible et de pro­mou­voir les belles choses qui se passent ici, no­tam­ment au cha­pitre des in­fra­struc­tures spor­tives dans ce cas-ci, étant don­né que

c’était une soi­rée à sa­veur spor­tive.

Mal­gré tout, il a pas­sé une ex­cel­lente soi­rée et donne le mes­sage sui­vant aux jeunes : « Quand tu crois en ce que tu veux faire, tout est fai­sable. » Il sou­haite tout sim­ple­ment que la MRC d’Ar­gen­teuil soit plus pré­sente dans ce genre d’évè­ne­ment, ré­gion qu’il af­fec­tionne et qu’il re­fuse de quit­ter de son vi­vant.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.