Les pa­ra­mé­di­caux des Lau­ren­tides en grève

L'Argenteuil - - ACTUALITÉS - KRISTINA SER­VANT kristina.ser­vant@eap.on.ca —pho­to four­nie

Les tra­vailleurs du sec­teur pré­hos­pi­ta­lier des Lau­ren­tides ont re­joint, le mer­cre­di 15 fé­vrier der­nier, le mou­ve­ment pro­vin­cial de grève vi­sant à faire dé­blo­quer les né­go­cia­tions pour le re­nou­vel­le­ment des conven­tions col­lec­tives, qui sont échues de­puis le 31 mars 2015.

Les am­bu­lan­ciers pa­ra­mé­di­caux des Lau­ren­tides mènent leurs né­go­cia­tions de concert avec les 3600 membres de la CSN du sec­teur pré­hos­pi­ta­lier, de par­tout au Qué­bec. En avril der­nier, le mi­nistre de la Santé et des Ser­vices so­ciaux, Gaé­tan Bar­rette, an­non­çait abrup­te­ment son re­trait des né­go­cia­tions. Il sou­hai­tait confier cette res­pon­sa­bi­li­té aux en­tre­prises pri­vées et aux co­opé­ra­tives du sec­teur. Lors des né­go­cia­tions, celles-ci n’ont au­cun man­dat pour faire pro­gres­ser les dis­cus­sions.

La pré­si­dente du CCSNL – CSN, Chan­tal Maillé, a af­fir­mé : « Cette grève au­rait pu être évi­tée si le mi­nistre Bar­rette avait pris ses res­pon­sa­bi­li­tés. La dé­ci­sion de ne pas s’as­seoir à une table de né­go­cia­tions, c’est comme avouer qu’il ne veut pas amé­lio­rer les ser­vices à la po­pu­la­tion. »

« Mal­heu­reu­se­ment, nous n’avions pas le choix de dé­clen­cher la grève, afin de faire avan­cer nos né­go­cia­tions, a ex­pli­qué le pré­sident du Syn­di­cat des pa­ra­mé­dics Lau­ren­tides-La­nau­dière – CSN, Yan Bon­homme. Les tra­vaux sur les en­jeux nor­ma­tifs sont ter­mi­nés avec la Cor­po­ra­tion des ser­vices d’am­bu­lance du Qué­bec (CSAQ). »

Il a éga­le­ment ajou­té, en ce qui concerne les sa­laires, que la bo­ni­fi­ca­tion du ré­gime de re­traite et la charge de tra­vail et l’ho­raire de tra­vail sont leurs prio­ri­tés et qu’ils n’ont pas Les am­bu­lan­ciers des Lau­ren­tides, y com­pris ceux de La­chute, ont re­joint le mou­ve­ment pro­vin­cial de grève vi­sant à faire dé­blo­quer les né­go­cia­tions pour le re­nou­vel­le­ment des conven­tions col­lec­tives échues de­puis mars 2015.

en­core re­çu d’offre for­melle. Les né­go­cia­tions sont au point mort étant don­né qu’il

y a ab­sence de nou­veaux man­dats du cô­té pa­tro­nal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.