KRISTINA SER­VANT

L'Argenteuil - - ARTS ET DIVERTISSEMENT - Kristina.ser­vant@eap.on.ca

Le lan­ce­ment du sixième ro­man de l’au­teur la­chu­tois, Fran­çois Jo­bin, avait lieu le di­manche 19 fé­vrier der­nier, au res­tau­rant Le Faim­fi­no à Browns­burg-Cha­tham.

Pour l’oc­ca­sion, une tren­taine de per­sonnes se sont en­tas­sées dans le pe­tit res­tau­rant pour dis­cu­ter avec l’au­teur et ache­ter son ro­man.

Une vi­rée amé­ri­caine est le sixième ro­man de l’au­teur et ra­conte l’his­toire d’un ado­les­cent qui vient de la cam­pagne, res­sem­blant à Browns­burg-Cha­tham ou St-An­dré d’Ar­gen­teuil, et qui se fait in­ti­mi­der par le fils d’un ma­fieux lo­cal. Pour évi­ter de se faire tuer, il dé­ci­de­ra de par­tir sur le pouce vers le Mexique. Il va ren­con­trer une fille et les deux jeunes vont conti­nuer le voyage en­semble. Pour Fran­çois Jo­bin, « l’in­té­rêt du ro­man est toutes les ren­contres qu’ils font sur le pouce, des gens qu’ils ren­contrent. Cer­tains se­ront ri­go­los, d’autres ne sont pas drôles du tout, d’autres sont car­ré­ment dan­ge­reux, il y a des gens tristes, des gens lou­foques. »

Ce ro­man a été qua­li­fié comme étant un ro­man ini­tia­tique, c’est-à-dire qu’on dé­couvre la vie, le sens de la vie et qu’on fait un voyage d’ap­pren­tis­sage. Le tout pre­mier ro­man de Fran­çois Jo­bin, Max ou le sens de la vie était un ro­man ini­tia­tique éga­le­ment, mais avec un cô­té un peu plus fan­tai­siste.

Bien qu’il n’ait pas fait ce type de voyage, Fran­çois Jo­bin ex­plique que les au­teurs « s’ins­pirent de choses qui le touchent. For­cé­ment, ça fait ré­fé­rence à des ex­pé­riences per­son­nelles. » Pour ré­di­ger son ro­man, Fran­çois Jo­bin vient de pu­blier son sixième ro­man, aux édi­tions A l’étage, une di­vi­sion de La courte échelle.

l’au­teur a uti­li­sé l’In­ter­net pour com­plé­ter des in­for­ma­tions qu’ils pos­sé­daient dé­jà de ses voyages an­té­rieurs. Il a éga­le­ment uti­li­sé un at­las et sui­vait la des­ti­na­tion sur la carte. De cette fa­çon, il a pu trou­ver des pe­tits lieux d’ar­rêts pour son his­toire et al­lait faire des re­cherches sur ces points d’ar­rêts sur In­ter­net pour trou­ver ce que les per­son­nages de son ro­man pou­vaient vi­si­ter, faire ou même man­ger se­lon les spé­cia­li­tés cu­li­naires de la ville. Pour les per­son­nages, il a pris des ca­rac­té­ris­tiques qu’ils voyaient sur des per­sonnes qu’il ren­con­trait. Il conçoit

un per­son­nage de cette fa­çon. Une vi­rée amé­ri­caine est dis­po­nible dès main­te­nant

en ver­sion pa­pier et en ver­sion nu­mé­rique par­tout en li­brai­rie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.