Des pe­tits écri­vains à l’école Saint-Phi­lippe

Des élèves de la ma­ter­nelle à la 3e an­née ont pu vivre une ex­pé­rience hors du com­mun en créant leur propre livre.

L'Argenteuil - - LA UNE - KRISTINA SERVANT kristina.servant@eap.on.ca

Des élèves de la ma­ter­nelle à la troi­sième an­née, de l’école Saint-Phi­lippe, ont pu vivre, au cours des der­nières se­maines, un mo­ment unique dans leur jeune vie : créer leur propre livre et pro­cé­der au lancement de ce­lui-ci au­près de leur fa­mille.

De­puis le dé­but mars, les élèves et les en­sei­gnants tra­vaillent fort à l’écri­ture d’un pe­tit livre et à la concep­tion de ce­lui-ci. Chaque élève de­vait écrire une his­toire, faire une page cou­ver­ture et faire les illus­tra­tions du livre afin de créer un livre à leur image.

« Ils ont tous des for­mats dif­fé­rents se­lon leur ni­veau. La ma­ter­nelle a fait des phrases qui ri­maient et a mis des pho­tos de cha­cun des en­fants. La classe de pre­mière an­née a un livre plus pe­tit ; les élèves ont fait une his­toire et celles des autres élèves y fi­gurent en noir et blanc. Pour la classe de deuxième an­née, le livre est plus gros et il n’y a que leur his­toire. Par contre, les élèves ont fait une his­toire de groupe et l’en­sei­gnante a fait aus­si une his­toire. Ils ont des pages spé­ciales », a men­tion­né Noé­mie Ville­neuve, en­sei­gnan­te­res­source à l’école.

Pour me­ner à bien le pro­jet de créa­tion d’un livre, les élèves ont eu la vi­site de ma­dame Cécile, une re­lieuse de livre pro­fes­sion­nelle, qui est ve­nue leur ex­pli­quer les dif­fé­rentes étapes de la re­liure de livre. Ils ont même eu l’oc­ca­sion d’uti­li­ser de vrais ou­tils, en avril, pour as­sem­bler leur propre livre.

« Les élèves ont vrai­ment ado­ré le pro­jet », a com­men­té Va­lé­rie Cyr, en­sei­gnante de pre­mière an­née. L’en­sei­gnante a éga­le­ment men­tion­né qu’une or­tho­pé­da­gogue est ve­nue en classe pour leur mon­trer comment mon­ter un ré­cit, puisque ce sont de nou­veaux lec­teurs et qu’écrire une his­toire, ça peut être très gros pour eux.

Un pro­jet comme ce­lui-là peut-il don­ner le goût de la lec­ture à ces jeunes lec­teurs ? « Je crois que oui. Je crois que cette ex­pé­rience peut leur faire ai­mer la lec­ture. Juste le fait de re­par­tir avec leur propre livre, c’est vrai­ment très gros. Cer­tains en­fants n’ont pas de livre à la mai­son », a in­di­qué Mme Cyr.

Comme pour tout bon au­teur, les pe­tits écri­vains ont pu lan­cer of­fi­ciel­le­ment leur livre de­vant leurs pa­rents, en­sei­gnants et amis, lors d’un pe­tit après-mi­di de ré­jouis­sances, te­nu le ven­dre­di 12 mai der­nier dans le gym­nase de la pe­tite école.

« On vou­lait faire ça en grand, on vou­lait que les gens viennent voir le beau pro­jet qu’ils ont fait. Les en­fants étaient stres­sés ! », a confié Mme Ville­neuve.

Les pa­rents aus­si étaient em­bal­lés de pou­voir lire les his­toires de leurs en­fants et celles des autres. « Je trouve ça su­per que l’école ait pu per­mettre aux en­fants d’avoir un beau sou­ve­nir comme ce­lui-là et de leur faire connaître le monde de l’im­pres­sion du livre, comment ça se fa­brique. Les en­fants ont beau­coup ap­pris », a sou­li­gné Louise, la mère de Ju­liette, qui a ado­ré écrire sa pe­tite his­toire et re­lier son livre.

—pho­to Kristina Ser vant

Des élèves de la ma­ter­nelle jus­qu’à la troi­sième an­née, de l’école Saint-Phi­lippe, ont pu créer leur propre livre lors du pro­jet du re­lieur. Pour l’oc­ca­sion, les élèves ont écrit une his­toire, fait une page cou­ver­ture et des­si­ner les illus­tra­tions, en plus de re­lier eux­mêmes leur livre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.