Une ex­po­si­tion pleine d’amour à La­chute

L'Argenteuil - - ARTS ET DIVERTISSEMENT - ALEXIA MARSILLO alexia.marsillo@eap.on.ca Marsillo —pho­tos Alexia

L’ex­po­si­tion L’étin­celle de Lee­looart de Ma­rie Lau­zon, dont le nom d’ar­tiste est Lee­looart, est pré­sen­te­ment est montre à la Mai­son de la culture au cours du mois d’oc­tobre. Le ver­nis­sage de l’ex­po­si­tion a eu lieu le di­manche 8 oc­tobre et les oeuvres se­ront pré­sen­tées jus­qu’au 26 oc­tobre.

Ma­rie Lau­zon est une ar­tiste mul­ti­dis­ci­pli­naire qui ex­pose ses oeuvres au ni­veau in­ter­na­tio­nal de­puis 2014, en par­ti­ci­pant à plu­sieurs ex­po­si­tions au Bré­sil, à Ber­lin, à Mi­la­no, à Mia­mi et à New York. Son nom d’ar­tiste, Lee­looart, dé­crit par­fai­te­ment le mes­sage qu’elle dé­sire trans­mettre avec son art – Lee­loo est le per­son­nage prin­ci­pal dans le film de Bruce Willis in­ti­tu­lé Le cin­quième élé­ment, où Lee­loo, qui est le cin­quième élé­ment, sauve la pla­nète avec l’amour. C’est la rai­son pour la­quelle l’en­semble de son art traite l’amour avec la plus haute im­por­tance.

L’étin­celle de Lee­looart est com­po­sée de pein­tures faites à l’acry­lique et de tech­niques mixtes, qui dé­peignent toutes les sortes d’amour, in­cluant la pre­mière pein­ture de Mme Lau­zon dé­mon­trant l’amour ho­mo­sexuel. « J’ai des amis ho­mo­sexuels et sou­vent c’est ta­bou, alors je vou­lais faire des oeuvres parce que je suis pour la cause; pour que ça ne soit plus ta­bou, a-t-elle dit. Je veux peindre toutes les sortes d’amour et toutes les sortes de gens. » Elle ex­pé­ri­mente avec la pein­ture de­puis 2013, mais est une ar­tiste mul­ti­dis­ci­pli­naire, puis­qu’elle fait Ci-des­sus, Ma­rie Lau­zon, connue sous le nom d’ar­tiste Lee­looart, à la Mai­son de la culture de La­chute, avec quelques pein­tures de son ex­po­si­tion L’étin­celle de Lee­looart, pré­sen­te­ment mon­tée et dis­po­nible gra­tui­te­ment au pu­blic de La­chute jus­qu’au 26 oc­tobre. aus­si des des­sins, du mou­lage et des sculp­tures. « J’aime re­pré­sen­ter l’amour et c’est aus­si une fa­çon d’apai­ser mon cô­té en­fant et de prendre soin de l’en­fant en moi », a ex­pli­qué Lee­looart.

Lee­looart par­ti­ci­pe­ra à l’édi­tion 2018 de l’ex­po­si­tion Wo­man in Art à New York, en mars – une ex­po­si­tion dont elle a dé­jà fait par­tie en 2016 et 2017. Deux oeuvres qui font par­tie de cette col­lec­tion sont pré­sen- tées à l’ex­po­si­tion de La­chute. Lee­looart uti­lise prin­ci­pa­le­ment l’acry­lique pour faire ses pein­tures, car avec l’acry­lique, il est pos­sible d’ajou­ter d’autres ma­té­riaux à l’oeuvre. « J’aime beau­coup ajou­ter quelque chose de na­tu­rel et d’or­ga­nique, a-t-elle dé­voi­lé. De­puis cet été, il y a main­te­nant une nou­velle ma­tière dans mes oeuvres, pour ajou­ter une autre di­men­sion à la pein­ture. » Le ma­té­riau en ques­tion est plus sou­vent uti­li­sé pour ha­biller les sculp­tures – dans les pein­tures de Lee­looart, ça donne un as­pect tri­di­men­sion­nel.

Trois pein­tures de la col­lec­tion pré­sen­tées à La­chute sont faites sur du bois, plu­tôt que sur des ca­ne­vas, la ma­tière pré­fé­rée de Lee­looart pour son as­pect cha­leu­reux et du­rable. L’ex­po­si­tion L’étin­celle de Lee­looart est ou­verte au pu­blic jus­qu’au 26 oc­tobre à la Mai­son de la culture de La­chute.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.