Marc-Oli­vier La­belle s’en­gage à ré­duire les taxes

L'Argenteuil - - ÉLECTIONS MUNICIPALES 2017 - FRÉ­DÉ­RIC HOUTONDJI fre­de­ric.hountondji@eap.on.ca pho­to Fré­dé­ric Hountondji

Né à Browns­bourg-Cha­tham il y a 34 ans, l’homme d’af­faires Marc-Oli­vier La­belle part à la conquête du poste de maire de Saint-An­dré-d’Ar­gen­teuil, village où il est ins­tal­lé de­puis 2013, et dé­clare par­mi ses prio­ri­tés la ré­duc­tion des taxes.

« Le ques­tion­ne­ment des gens, c’est sur­tout au ni­veau de la taxation dans la mu­ni­ci­pa­li­té. Je constate qu’on est en me­sure, en étant en­ga­gé, de ré­duire la charge fis­cale des ré­si­dents et des commerçants de Saint-An­dré. Ça prend un plan di­rec­teur, ça prend une va­lo­ri­sa­tion pour es­sayer de trou­ver un moyen lo­gique et ra­pide d’ame­ner plus de gens à St-An­dré et de les faire tra­vailler », a-t-il ré­su­mé.

Il es­time, par­lant tou­jours des taxes, que le maire sor­tant a ré­duit le taux, mais que l’éva­lua­tion des maisons a aug­men­té. Se­lon lui, la facture n’a vrai­ment pas chan­gé. M. La­belle ré­vèle que le village a « la ca­pa­ci­té d’amé­lio­rer son sort au ni­veau des in­ves­tis­se­ments et de per­mettre de ré­duire la charge fis­cale des ré­si­dents et des commerçants. »

Le can­di­dat pro­met aus­si de bran­cher les foyers à In­ter­net haute vi­tesse, qu’il Marc-Oli­vier La­belle—

consi­dère né­ces­saire pour les ré­gions ru­rales. Il s’agit d’un pro­jet que dé­fend la MRC d’Ar­gen­teuil au­près de dif­fé­rents pa­liers du gou­ver­ne­ment. Il s’en­gage à faire les ef­forts né­ces­saires et ap­puyer la de­mande de la Mu­ni­ci­pa­li­té ré­gio­nale de com­té pour l’abou­tis­se­ment du pro­jet.

Quant au ré­seau rou­tier, l’as­pi­rant au poste de maire es­time qu’il est désuet et prône un plan d’amé­na­ge­ment et d’in­té­gra­tion ré­gio­nale. Le tren­te­naire sou­ligne que le tra­vail sur le ré­seau rou­tier va en­gen­drer un po­ten­tiel éco­no­mique im­por­tant et amé­lio­rer le tou­risme, la qua­li­té de vie et du trans­port.

Dans le do­maine agri­cole, il dit qu’il sou­tien­dra les agri­cul­teurs et les re­pré­sen­te­ra va­la­ble­ment aux cô­tés des au­to­ri­tés pro­vin­ciales dans toutes les si­tua­tions pos­sibles.

L’homme qui est pré­sident des Bons Dé­jeu­ners d’Ar­gen­teuil et qui a aus­si fait cinq ans dans les Forces ca­na­diennes ré­pète que tous ces par­cours lui ont per­mis d’avoir une vue d’en­semble sur les réa­li­tés de sa ré­gion. C’est dans ce cadre qu’il sa­lue la mo­bi­li­sa­tion de la Ville de Saint-An­dré-d’Ar­gen­teuil dans la ges­tion des inon­da­tions, mais dé­clare qu’il fau­dra être dé­sor­mais proac­tif en pré­voyant ce genre de si­nistre, plu­tôt que d’at­tendre de le su­bir.

M. La­belle fai­sait par­tie des bé­né­voles du­rant cette crise. Il a éga­le­ment été char­gé de pro­jets à la MRC d’Ar­gen­teuil.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.