La CAQ s’in­té­resse au ca­nal de Gren­ville

L'Argenteuil - - ACTUALITÉS - FRÉ­DÉ­RIC HOUNTONDJI fre­de­ric.hountondji@eap.on.ca pho­to Fré­dé­ric Hountondji

Fran­çois Le­gault, chef de la CAQ, vi­si­tant le Ca­nal de Gren­ville en com­pa­gnie du maire du village de Gren­ville, Luc Gron­din, et de Ma­rio La­fram­boise, porte-pa­role de la CAQ pour les af­faires mu­ni­ci­pales— Un troi­sième lar­ron, la Coa­li­tion Ave­nir Québec (CAQ), in­ter­vient dans le dos­sier de la ré­pa­ra­tion du mur de sou­tè­ne­ment du Ca­nal de Gren­ville dans la MRC d’Ar­gen­teuil, dont les gou­ver­ne­ments fé­dé­ral et pro­vin­cial se re­jettent la res­pon­sa­bi­li­té.

Se­lon des ri­ve­rains, le sou­tè­ne­ment du mur du ca­nal pré­sente des fis­sures qui risquent, à terme, d’em­por­ter la rue en­vi­ron­nante. La ques­tion de la ré­pa­ra­tion de la struc­ture a été abor­dée la se­maine der­nière,

lors d’une ren­contre à la mu­ni­ci­pa­li­té de Gren­ville, entre le chef de la CAQ Fran­çois Le­gault et le maire du village Luc Gron­din.

« Il faut s’as­su­rer que le mur du ca­nal soit re­mis en fonc­tion, un pro­jet de 4 à 5 M$, a fait ob­ser­ver le lea­der ca­quiste. Pour une pe­tite mu­ni­ci­pa­li­té de 1500 ha­bi­tants, on ne peut pas char­ger ça aux contri­buables via la taxe mu­ni­ci­pale, donc on a be­soin de l’aide du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral et ou du gou­ver­ne­ment pro­vin­cial. »

M. Le­gault pro­met de veiller à ce que les deux ins­ti­tu­tions jouent leur par­ti­tion dans l’af­faire et dé­clare que la par­ti­ci­pa­tion financière de la mu­ni­ci­pa­li­té de­vra se si­tuer entre 10 et 20 %, c’est-à-dire entre 500 000 $ et 1 M$. « Il faut voir avec les dif­fé­rents mi­nis­tères, que ce soit Dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique Ca­na­da, que ce soit le mi­nis­tère des Af­faires mu­ni­ci­pales ou le mi­nis­tère des Tran­sports. Mais Il faut ar­rê­ter de se lan­cer la balle de Québec à Ot­ta­wa, puis d’Ot­ta­wa à Québec », a cen­su­ré M. Le­gault de­vant le maire Gron­din, qui vi­si­ble­ment ne sait plus à quel saint s’ac­cro­cher pour col­ma­ter les brèches me­na­çant dan­ge­reu­se­ment le joyau.

Res­pon­sa­bi­li­tés

Le pa­tron de la CAQ a aus­si cher­ché à si­tuer, à sa ma­nière, les res­pon­sa­bi­li­tés, en cri­ti­quant le dé­pu­té d’Ar­gen­teuil Yves-St-De- nis, qui se­lon lui n’au­rait pas bien dé­fen­du le dos­sier : « Il n’y a rien qui est avan­cé concer­nant le ca­nal, puis il n’y a rien qui est avan­cé concer­nant la cou­ver­ture d’am­bu­lance, il n’y a rien qui est avan­cé concer­nant un plan, un fi­nan­ce­ment pour un Plan éco­no­mique pour toute la MRC d’Ar­gen­teuil qui en a bien be­soin. »

Ma­rio La­fram­boise, un des porte-pa­role de la CAQ qui ac­com­pa­gnait M. Le­gault dans son dé­pla­ce­ment, a af­fir­mé que se­lon le maire de Gren­ville, le fé­dé­ral au­rait dit que pour in­ves­tir dans le ca­nal, il faut que Québec le prio­rise. « Québec n’au­rait pas prio­ri­sé, il y a un pro­blème, le dé­pu­té n’a pas fait sa job », a-t-il sanc­tion­né.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.