De­mandes des La­chu­tois au maire Pé­lo­quin

L'Argenteuil - - ACTUALITÉS - FRÉ­DÉ­RIC HOUNTONDJI fre­de­ric.hountondji@eap.on.ca — pho­to ar­chives

Taxes trop éle­vées, dé­ve­lop­pe­ment du trans­port en com­mun et dé­nei­ge­ment sont les prin­ci­pales do­léances que des La­chu­tois ex­priment au len­de­main de la ré­élec­tion de Carl Pé­lo­quin au poste de maire. Ils ne manquent pas d’ap­pré­cier aus­si cer­taines de ses ac­tions.

« Il faut des ra­bais sur les taxes, c’est trop haut, il faut une ré­éva­lua­tion sur toutes les mai­sons parce que le mar­ché est trop bas, a cla­mé Al­ber­to Fran­co. Ma fille a payé 168 000 $ pour sa mai­son, main­te­nant elle a le choix de la vendre et elle ne peut pas de­man­der plus que 130 000 $ pour sa mai­son. Ça veut dire qu’on a bais­sé les prix, c’est trop bas, c’est ri­di­cule. À part ça, j’aime bien ce que M. Pé­lo­quin fait pour la ville. »

Claude Mar­tel avoue, par contre, qu’il n’at­tend rien de lui et que tous les po­li­ti­ciens se­raient les mêmes. « J’ai per­du confiance en eux, ça m’est égal », a-t-il dit avec dés­in­té­rêt.

Mi­chel Guil­bault sa­lue la ré­élec­tion du maire et sou­ligne qu’il pour­ra ain­si me­ner à terme les en­quêtes qu’il a de­man­dées sur la ges­tion de l’an­cienne ad­mi­nis­tra­tion. « Ça va être la conti­nui­té, c’est cor­rect comme ça. Les en­quêtes vont al­ler à leur terme, c’est

ça que la po­pu­la­tion at­tend. » Tou­te­fois, M. Guil­bault désap­prouve M. Pé­lo­quin sur un point. « On n’au­rait pas be­soin de son nou­vel aré­na, il faut se conten­ter de l’aré­na qu’on a ac­tuel­le­ment. Son aré­na de 10 ou 11 M$, c’est beau­coup d’ar­gent. Dé­jà les taxes sont chères et La­chute est re­con­nue comme l’une des villes les plus pauvres du Qué­bec, il faut se concen­trer sur les be­soins de la po­pu­la­tion et les em­plois », a-t-il ana­ly­sé.

« Pé­lo­quin est un bon maire, sur­tout pour les af­faires fa­mi­liales, avec lui il y a du pro­grès dans notre ville de La­chute », s’est ré­jouie Roxane La­londe La­jeu­nesse.

La ré­élec­tion du maire laisse in­dif­fé­rent Mayor Alexandre. Il se dés­in­té­resse de la po­li­tique qui n’a pas bonne presse à ses yeux. « Tout ça m’est égal. On est bien comme ci­toyens, c’est eux autres les po­li­ti­ciens qui en mettent. Je n’ai ja­mais par­ti­ci­pé à au­cun vote dans ma vie, j’ai 40 ans, a-t-il ju­ré. La­chute a tou­jours été une belle ville tran­quille, peu im­porte qui était dé­pu­té ou maire. » M. Alexandre sug­gère, néan­moins, à M. Pé­lo­quin de pen­ser créer un sys­tème de na­vettes et de co­voi­tu­rage entre La­chute et des villes comme Saint-Jé­rôme et Mon­tréal. « Qu’il aille du cô­té vert, contre la pol­lu­tion, et les gens vont em­bar­quer », a-t-il avan­cé.

Quant à Serge Cam­peau, il sou­haite un meilleur dé­nei­ge­ment de la ville. « Je lui de­man­de­rais sur­tout le dé­nei­ge­ment de la rue Ca­the­rine. Toutes les autres rues sont dé­nei­gées, sauf pour nous. L’hi­ver, c’est pas jo­li, jo­li. » M. Cam­peau n’en veut pas pour au­tant au pre­mier ma­gis­trat de sa ville. « J’étais al­lé le voir l’an­née pas­sée pour les égouts, c’était moi qui payais. Il m’a de­man­dé une preuve comme quoi les tuyaux étaient réel­le­ment blo­qués par des branches. J’étais ar­ri­vé là avec ma carte vi­déo. Je lui ai mon­tré ce qu’il y avait et il a tout payé, au com­plet », s’est sou­ve­nu le ci­toyen, ra­vi.

L’Hô­tel de ville de La­chute.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.