Tri­ckey, la dame qui gagne tou­jours les élec­tions avec le chiffre 40

L'Argenteuil - - ACTUALITÉS - FRÉ­DÉ­RIC HOUNTONDJI fre­de­ric.hountondji@eap.on.ca

Ca­the­rine Tri­ckey ré­élue mai­resse de Browns­burg-Cha­tham Pour la troi­sième fois, Ca­the­rine Tri­ckey, l’ac­tuelle mai­resse de Brown­burg-Cha­tham, rem­porte les élec­tions avec une avance de 40 voix et rap­pelle ses prio­ri­tés aux ci­toyens.

Aux élec­tions mu­ni­ci­pales du 5 no­vembre der­nier, elle a bat­tu son pour­sui­vant im­mé­diat, Gilles Ga­lar­neau, avec un ré­sul­tat de 614 votes contre 574, soit un écart de 40 voix. Au scru­tin de 2013, elle avait été élue conseillère mu­ni­ci­pale, en ve­nant à bout d’An­nie La­pen­sée par 257 votes contre 217, avec en­core une dif­fé­rence de 40 voix. À la par­tielle de mai 2016, elle avait rem­pla­cé le maire dé­mis­sion­naire Serge Rien­deau avec en­core une ma­jo­ri­té de 40 votes, en pre­nant le des­sus sur Da­niel Mas­sie.

Mme Tri­ckey ne s’ex­plique pas elle-même que le chiffre 40 ait pris en otage, du moins pour le mo­ment, son des­tin po­li­tique.

« Ça fait trois fois que je me pré­sente, ça fait trois fois que j’ai une ma­jo­ri­té de 40, c’est bi­zarre. Quel­qu’un m’a même dit que je se­rais une sor­cière », a-t-elle plai­san­té.

Rap­pel des prio­ri­tés

Pour l’heure, c’est la réa­li­sa­tion de ses pro­messes élec­to­rales qui lui im­porte. Rendre la Mon­tée la Branche sé­cu­ri­taire, construire un centre com­mu­nau­taire, éla­bo­rer un pro­gramme de cap­ture et sté­ri­li­sa­tion de chats er­rants et re­nou­ve­ler la flotte au­to­mo­bile… sont quelques idées ajou­tées à son jour­nal, avec un ac­cent par­ti­cu­lier mis sur le bud­get et l’aug­men­ta­tion des taxes.

« Ça fait quatre ans qu’on n’a pas aug­men­té les taxes. C’est un peu dif­fi­cile de les di­mi­nuer. Là, il va fal­loir les mon­ter un pe­tit peu, pas beau­coup », a-t-elle aver­ti. Est-ce une ma­nière de dire main­te­nant la vé­ri­té aux ci­toyens une fois les élec­tions pas­sées ? Mme Tri­ckey a ré­tor­qué que non.

« Quand j’ai fait du porte-à-porte, j’ai été franche avec les ci­toyens, je leur ai dit ce­la, s’est-elle rap­pe­lée. Je leur ai dit aus­si que pour la construc­tion du centre com­mu­nau­taire, ce ne se­ra pas avant l’an pro­chain parce qu’on va construire l’au­tomne pro­chain, donc les taxes se­ront ap­pli­quées juste l’an­née sui­vante, et pour cette an­née, il va fal­loir mon­ter un pe­tit peu les taxes. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.