CHOIX DES CI­TOYENS

L'Argenteuil - - LA UNE - FRÉ­DÉ­RIC HOUNTONDJI fre­de­ric.hountondji@eap.on.ca

Carl Pé­lo­quin à La­chute, Ca­the­rine Tri­ckey à Browns­burg-Cha­tham et Marc-Oli­vier La­belle à Saint-An­dré-d’Ar­gen­teuil. Ce sont quelques-uns des maires que les ci­toyens ont choi­sis à l’is­sue des élec­tions mu­ni­ci­pales du 5 no­vembre à Ar­gen­teuil.

La­chute a choi­si la conti­nui­té en re­nou­ve­lant, pour les quatre pro­chaines an­nées, sa confiance à Carl Pé­lo­quin, qui a rem­por­té les élec­tions mu­ni­ci­pales avec 38,55 % des voix, contre 26,07 % pour Mar­celle La­fleur Louis-Seize, 25,58 % pour Da­niel Mayer et 9,81 % pour Ma­rio Beau­din, avec un taux de par­ti­ci­pa­tion de 49,3 %. Après sa ré­élec­tion, le maire re­centre les dé­bats sur cer­tains dos­siers, sans vou­loir faire un vi­rage à 180 de­grés.

D’en­trée, M. Pé­lo­quin qua­li­fie sa vic­toire de « vote de confiance ». « Les gens constatent le tra­vail qui a été fait du­rant les quatre der­nières an­nées. Il y a eu un mé­nage de fait de­puis les deux pre­mières an­nées, une ré­or­ga­ni­sa­tion, une pla­ni­fi­ca­tion et quelques bons ré­sul­tats. Les gens voient que du­rant les quatre pro­chaines an­nées, ça va être un man­dat axé sur le dé­ve­lop­pe­ment, puis la concré­ti­sa­tion de plu­sieurs pro­jets dé­jà en cours », a-t-il sou­li­gné.

In­ter­ro­gé par L’Ar­gen­teuil sur le pro­jet de construc­tion d’un aré­na à La­chute, en rem­pla­ce­ment de ce­lui de Browns­burg-Cha­tham — pro­jet qu’il avait agi­té au cours de sa cam­pagne élec­to­rale, et dont cer­tains ci­toyens conti­nuent de s’in­ter­ro­ger sur son uti­li­té pour la po­pu­la­tion —, M. Pé­lo­quin en­tend faire la part des choses.

« Les gens ne savent pas que ce sont des équi­pe­ments ré­gio­naux qui existent de­puis 2001. C’est de­puis 15 ans que les gens de La­chute payent la moi­tié des dé­penses pour un aré­na fi­ni à Browns­burg-Cha­tham », s’est dé­so­lé le maire. Il a rap­pe­lé que ce­lui de la ville voi­sine est désuet et que ce n’est pas sa mu­ni­ci­pa­li­té qui a dé­ci­dé de son nou­vel em­pla­ce­ment.

« Ce n’est pas La­chute qui dé­cide où il s’en va. C’est tout le monde. Ce sont les gou­ver­ne­ments pro­vin­ciaux et fé­dé­raux qui disent que ça s’en va à cô­té des écoles », a-t-il dé­voi­lé.

Golf de La­chute

Sur un autre plan, le jour­nal a in­ter­ro­gé le maire sur les suites du dos­sier du Club de Golf de La­chute. Pour rap­pel, en oc­tobre der­nier, le ges­tion­naire Groupe Beau­det avait mis fin à ses opé­ra­tions et pro­cé­dé au li­cen­cie­ment de ses em­ployés. Le maire avait re­cou­ru au terme de « sau­vages » pour qua­li­fier ces ren­vois.

À ce su­jet, il a ad­mis avoir dis­cu­té avec le nou­veau res­pon­sable des ins­tal­la­tions. « L’em­ployé, qui était le sur­in­ten­dant du Groupe Beau­det au­pa­ra­vant, a conclu une en­tente avec le pro­prié­taire, et c’est lui qui va hi­ver­ni­ser le tout, a-t-il té­moi­gné. Tout va être sé­cu­ri­sé et hi­ver­ni­sé et dans un deuxième temps, ils sont en dis­cus­sion pour des opé­ra­tions dé­bu­tant au prin­temps 2018. »

Pé­lo­quin pon­dère ses pro­messes

Le jour­nal en a pro­fi­té pour ques­tion­ner M. Pé­lo­quin sur le dé­but et la fin du pro­jet « Golf de La­chute », qu’il avait dé­ve­lop­pé du­rant sa cam­pagne élec­to­rale (Voir L’Ar­gen­teuil du 27 oc­tobre) et qu’il dé­cli­nait ain­si sur son dé­pliant : « 18 trous conser­vés, cam­pus sco­laire se­con­daire pri­vé de 2000 élèves, hô­tel de 125 chambres, 200 uni­tés de lo­ge­ment, 325 em­plois créés. »

Sur ce pro­jet, tout comme sur ce­lui de l’aré­na, M. Pé­lo­quin re­centre les dé­bats : « Ça va com­men­cer en 2018 », a-t-il ré­pon­du. Et ça fi­nit quand ? « Je ne sais pas, c’est un pro­jet à moyen terme. Les pro­jets de cette en­ver­gure, c’est éche­lon­né. Ils n’ar­ri­ve­ront pas avec 2000 étu­diants d’un coup sec, ils vont en ame­ner 400 au se­con­daire, 400 l’an­née sui­vante, 400 l’an­née d’après. Et ça ne me re­garde pas ac­tuel­le­ment. Ça, c’est un pro­jet pri­vé », a réa­li­sé M. Pé­lo­quin.

Sans dé­si­gner un en­droit pré­cis pour le pro­jet bap­ti­sé « Golf de La­chute » sur son dé­pliant élec­to­ral, il a ré­pli­qué : « Le bran­ding de l’hô­tel et le bran­ding du pro­jet de cam­pus sco­laire im­pliquent im­pli­ci­te­ment un golf de 18 trous au mi­ni­mum. »

Pour l’achè­ve­ment de l’ou­vrage, le maire es­time que ce­la pour­rait du­rer « au moins cinq ans ». Mais, il nous re­com­mande de ne pas men­tion­ner cette échéance dans notre jour­nal. « Je ne vous donne ab­so­lu­ment rien d’écrire cinq ans, c’est un pro­jet à moyen terme », a dé­cla­ré le maire.

pho­to Fré­dé­ric Hountondji

Carl Pé­lo­quin, maire de La­chute—

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.