UN PHÉ­NO­MÈNE MÉ­TÉO TRÈS RARE

Un phé­no­mène rare et in­édit s’est pro­duit ré­cem­ment dans la ré­gion. Cer­tains d’entre nous ont eu la chance d’ad­mi­rer des rou­leaux de neige dans les champs.

L'Argenteuil - - LA UNE - MI­CHEL LA­MY mi­chel.la­my@eap.on.ca

cer­taines Pour que condi­tions cet évé­ne­ment mé­téo­ro­lo­giques se pro­duise, doivent être pré­sentes. Ce­la com­mence par l’ac­cu­mu­la­tion d’une couche de nou­velle neige uni­for­mi­sée par un vent lé­ger et sou­te­nu sur une sur­face de neige dur­cie. La tem­pé­ra­ture doit être près du point de congé­la­tion et l’hu­mi­di­té éle­vée. Alors que l’in­ten­si­té du vent aug­mente lé­gè­re­ment, la couche de neige a be­soin d’être as­sez mince afin de pou­voir se sou­le­ver fa­ci­le­ment de la base so­lide. L’adhé­rence de la neige est com­pa­rable à celle qu’on uti­lise pour faire des bon­hommes de neige. Le vent ne doit pas être trop fort afin de ne pas bri­ser ou dis­per­ser la mince couche de neige. Une fois que le vent sou­lève la couche de neige et com­mence à la rou­ler sur elle-même, le rou­leau se forme. En­suite, la tem­pé­ra­ture doit des­cendre afin de main­te­nir la forme du rou­leau. Si­non, le rou­leau s’af­fais­se­ra. Ce phé­no­mène peut éga­le­ment se pro­duire en montagne. Dans ce cas, la neige tombe d’un arbre ou d’une fa­laise et com­mence à rou­ler sur une sur­face plus dure fa­ci­li­tant ain­si la for­ma­tion du rou­leau. Les rou­leaux de neige pour­raient même se pro­duire sur un toit à forte pente. En­core une fois, les condi­tions mé­téo­ro­lo­giques doivent être idéales. Gé­né­ra­le­ment minces dans les champs, cer­tains rou­leaux de neige peuvent me­su­rer jus­qu’à 60cm de dia­mètre en montagne.

—pho­tos Eve­lyne Ber­ge­ron

Les rou­leaux de neige sont un évènement na­tu­rel rare.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.