LE HELLS DA­NIEL GI­ROUX AT­TEN­DU PAR LA PO­LICE

Da­niel Gi­roux de Saint-An­dré-d’Ar­gen­teuil, consi­dé­ré comme l’un des piliers des Hells An­gels, était vi­sé par la vague d’ar­res­ta­tions de mo­tards qué­bé­cois et de leurs proches, le 24 avril.

L'Argenteuil - - ACTUALITÉS -

Une quin­zaine de per­sonnes sont ac­tuel­le­ment re­cher­chées par l’Es­couade na­tio­nale de ré­pres­sion du crime or­ga­ni­sé (ENRCO). Par­mi elles, Da­niel Gi­roux, qui n’au­rait pas en­core été lo­ca­li­sé, se­lon la po­lice.

« S’il est re­cher­ché, ça veut dire qu’il n’est pas en­core lo­ca­li­sé. Je n’ai pas d’in­for­ma­tion comme quoi il a été ar­rê­té ou lo­ca­li­sé », a ré­pé­té au jour­nal Marc Tessier, porte-pa­role de la Sû­re­té du Qué­bec. Cer­tains mé­dias ont rap­por­té tou­te­fois que le ré­sident de Saint-An­dré-d’Ar­gen­teuil, ac­tuel­le­ment en ca­vale, au­rait été aper­çu en Ré­pu­blique do­mi­ni­caine.

En fé­vrier der­nier, la Sû­re­té du Qué­bec avait fait une per­qui­si­tion au do­mi­cile de Da­niel Gi­roux, qui as­pi­rait à l’époque de­ve­nir membre du cha­pitre de Mon­tréal.

LES RE­VE­NUS DE LA DROGUE EN PÉ­RIL

Mar­di, plus de 100 po­li­ciers de l’ENRCO ont ef­fec­tué, sous la di­rec­tion de la Sû­re­té du Qué­bec, des des­centes dans plus d’une ving­taine de mu­ni­ci­pa­li­tés du Qué­bec et du Nou­veau-Bruns­wick. Leur mis­sion, dé­truire les ré­seaux de tra­fic de stupéfiants et mettre en pé­ril leur source de re­ve­nus. Pas moins de 64 per­sonnes, dont un po­li­cier, ont été ap­pré­hen­dées. Une opé­ra­tion d’une telle en­ver­gure n’au­rait pas été vue de­puis près de 10 ans au Qué­bec. Elle est l’abou­tis­se­ment d’une sé­rie de per­qui­si­tions lan­cées par la po­lice de­puis jan­vier et qui lui avaient per­mis de mettre la main, entre autres, sur 21 ki­los de co­caïne, 200 000 com­pri­més de drogues de syn­thèse et 34 armes à feu. -Fré­dé­ric Hountondji

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.