ST-DE­NIS TAPE SUR LE CLOU DU REGROUPEMENT MU­NI­CI­PAL

L'Argenteuil - - ÉLECTIONS PROVINCIALES 2018 - EVELYNE BERGERON evelyne.bergeron@eap.on.ca

Re­grou­per les neuf mu­ni­ci­pa­li­tés de la MRC d’Ar­gen­teuil, voi­là un des deux prin­ci­paux en­ga­ge­ments que le dé­pu­té sor­tant pro­pose aux ci­toyens.

Le can­di­dat in­dé­pen­dant Yves St-De­nis sou­tient qu’au fil de sa par­ti­ci­pa­tion à plus de 2000 évè­ne­ments comme dé­pu­té d’Ar­gen­teuil, cet en­jeu lui a ré­gu­liè­re­ment été rap­por­té par les ci­toyens. Ques­tion­nés à leur tour sur cette ques­tion, d’autres can­di­dats lo­caux de cette cam­pagne élec­to­rale ont in­di­qué ne pas en avoir en­ten­du par­ler lors de leurs consul­ta­tions au­près des élec­teurs. « Ça fait trois se­maines qu’ils sont sur le ter­rain. Moi, ça fait quatre ans et de­mi », a ré­tor­qué M. St-De­nis.

Ce que le can­di­dat St-De­nis pro­pose, c’est de com­man­der une « étude ap­pro­fon­die, com­plète et non biai­sée » sur les avan­tages et in­con­vé­nients d’un tel regroupement. « Il n’est pas ques­tion de faire ça les yeux fer­més. On va ti­rer des le­çons du pas­sé et s’ins­pi­rer des suc­cès d’ailleurs. On ne va pas al­ler de l’avant avec un pro­jet qui tient sur des bé­quilles », a-t-il vou­lu ras­su­rer, en pré­ci­sant que la dé­ci­sion fi­nale re­vien­drait à la po­pu­la­tion.

M. St-De­nis a af­fir­mé que cer­tains élus lo­caux s’étaient dé­jà mon­trés ou­verts au pro­jet. C’est sans doute le cas de Ca­the­rine Tri­ckey, mai­resse de Browns­burgC­ha­tham, qui avait elle-même vou­lu lan­cer le dé­bat en 2014 alors qu’elle était conseillère mu­ni­ci­pale. M. St-De­nis a dé­cla­ré en avoir aus­si dis­cu­té à quelques re­prises avec le di­rec­teur gé­né­ral de la MRC d’Ar­gen­teuil, Marc Car­rière, et il a af­fir­mé que ce­lui-ci par­ta­geait gran­de­ment son avis sur la ques­tion. Des pro­pos que M. Car­rière n’a pas vou­lu confir­mer ni com­men­ter.

Quant au pré­fet de la MRC d’Ar­gen­teuil et maire de Gore, Scott Pearce, il ne se­rait pas en fa­veur d’un regroupement, se­lon Yves St-De­nis. « Il veut gar­der son pe­tit royaume », a dé­cla­ré ce der­nier en confé­rence de presse. Le dé­pu­té sor­tant a d’ailleurs dé­jà dé­cla­ré à L’Ar­gen­teuil que les maires qui se pro­noncent contre ce pro­jet d’étude, « c’est parce qu’ils ont un pe­tit quelque chose à pro­té­ger ».

RÉ­AC­TIONS DE LA CAQ

Quelques heures après la dif­fu­sion en di­rect de la confé­rence de presse sur Yves St-De­nis veut tra­vailler sur la mise sur pied d’un centre de soins pal­lia­tifs à La­chute.

Le dé­pu­té sor­tant et can­di­dat in­dé­pen­dant à l’élec­tion pro­vin­ciale a te­nu une confé­rence de presse, le lun­di 10 sep­tembre, pour pré­sen­ter plus en dé­tails son pro­jet. C’est de­vant l’édi­fice du Centre de ré­adap­ta­tion Le Bou­clier de la rue du Pa­villon à La­chute, qui abri­tait jus­qu’à tout ré­cem­ment l’Uni­té de ré­adap­ta­tion Fa­ce­book, la can­di­date ca­quiste Agnès Gron­din a dif­fu­sé un com­mu­ni­qué dans le­quel elle qua­li­fie d’« ahu­ris­sante » et de « dé­con­nec­tée de la réalité » la pro­po­si­tion de son op­po­sant. Elle a fait va­loir que le regroupement des mu­ni­ci­pa­li­tés n’est pas né­ces­saire pour que plu­sieurs d’entre elles col­la­borent et se mo­bi­lisent vers des pro­jets com­muns au bé­né­fice de leur com­mu­nau­té. Se­lon elle, cet en­ga­ge­ment de M. St-De­nis dé­montre que ce der­nier ne s’est « ja­mais per­mis de s’in­té­res­ser à la gou­ver­nance mu­ni­ci­pale et d’être à l’écoute des pré­oc­cu­pa­tions lo­cales ».

—photo Evelyne Bergeron

Yves St-De­nis a pré­ci­sé son pro­jet de Mai­son de soins de fin de vie de­vant l’édi­fice lais­sé va­cant par le Centre de ré­adap­ta­tion Le Bou­clier, qui ap­par­tient au Centre in­té­gré de san­té et de ser­vices so­ciaux des Lau­ren­tides.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.